Jérôme Dreyfuss ce sont des sacs, des boutiques qui font rêver de Paris à New York et un prodige brun 100% frenchy. Mais c’est aussi une entreprise en plein boom. La tribu qui fait rêver la jungle mode nous ouvre ses portes en toute transparence pour parler pause-café, dress-code et horaires de boulot avec comme guide Camille Goutard, directrice Retail. Alors, si j’étais dans la tribu « Jérôme Dreyfuss »…

Autour du feu, je croiserais…

… Tout le monde ! La communication est hyper facile : si on a une question, on va voir la présidente Rachel Chicheportiche ou même Jérôme Dreyfus directement dans leurs bureaux ! Ils sont très accessibles.

Les chefs de la tribu seraient…

… Ma directrice, présente depuis les débuts de l’aventure Dreyfuss ! Dans une maison d’une petite quinzaine de personnes, il n’y a pas vraiment de sentiment hiérarchique ni d’échelons par années d’ancienneté. Je travaillerais dans l’un des trois pôles de Jérôme Dreyfuss : production, commercial et retail.

Les rites initiatiques qui m’attendent seraient…

… Chaque année, lors d’un entretien avec la présidente Rachel Chicheportiche.

Je serais vêtu(e) de…

… « Comme à la maison ». Il y a une grande majorité de filles… En fait, à part Jérôme Dreyfuss et le Directeur financier, il n’y a que des filles ! Autant dire qu’ils sont bien entourés. Ambiance très féminine donc, et meetings clients réguliers dans le showroom. Du coup, je ressortirais talons et belles fringues assez souvent.

A midi, je partagerais mon hamac avec…

… Tout le monde. C’est simple, l’esprit c’est une cuisine commune, une salade commune et une table commune tous les midis. Tout le monde met la main à la pâte quel que soit son rôle dans l’entreprise. Je serais à table avec 15 personnes, avec interdiction de parler boulot. Bien sûr, ceux qui sont plus sauvages ou qui souhaitent s’isoler et sortir sont libres de le faire sans s’attirer les foudres de la part des autres. L’idée est vraiment de garder cet esprit intime presque familial, de pouvoir se faire des blagues, même si effectivement l’entreprise se développe…

A quelle heure le soleil se lèverait-il sur le camp ?

Généralement entre 9h30 et 18h30. Pour le reste, ça dépend de la charge de travail et des impératifs de chacune. Il y a de tout. Les mamans qui courent à la crèche, un déjeuner avec un ami, une course, etc. Chacune s’organise à sa façon, mais globalement je n’aurais pas des horaires de M&A !

Je partirais chasser avec…

… Les fournisseurs et les clients, en fonction du pôle dans lequel je me trouve. A la production et en studio, je serais en relation avec les fournisseurs. Au sein du pôle commercial j’aurais beaucoup plus d’interactions avec les clients. Mais il n’y a pas une hiérarchie ou des étapes à franchir avant de voir le client. Ici, tout se fait ensemble, on ne cache personne !

Je dominerais…

… En groupe. Les pôles Production, Commercial et Retail travaillent ensemble sur les différents produits. Chaque mois, j’assisterais à une réunion avec l’ensemble des pôles.

Je serais plutôt chasseur /cueilleur /…

Tous les profils sont regardés bien sûr, mais l’important c’est surtout de croire en la maison, de connaitre l’environnement de la marque, son positionnement, ses produits et de « donner envie » ! Le patron est souriant, enthousiaste et dynamique, et c’est avec des personnes comme ça qu’on a envie de bosser tous les jours. Du coup, il n’y a pas de « profil type » de salarié. Je pourrais avoir des piercings, être jeune ou plus âgée, look classique ou casual… Tant que j’aime la maison, je serais un bon ambassadeur !


Envie de rejoindre Jérôme Dreyfuss ?

Partager sur

Newsletter

Suis-nous !