Pas de nouvelles… bonnes nouvelles ?

Vous avez postulé à plusieurs offres mais aucune réponse des recruteurs. Après un entretien, on vous avait promis une réponse sous 10 jours mais toujours rien. Faut-il relancer ou attendre un peu ? N’hésitez pas à prendre les devants ! La relance fait partie intégrante de la candidature. Certains recruteurs l’attendent presque ! Peu de candidats osent le faire ou ont peur d'harceler, or il suffit parfois d’une relance bien faite pour vous rappeler au souvenir du recruteur et faire la différence. Il existe des astuces, pour faire de votre relance un véritable atout dans la suite du processus. Attention toutefois à respecter les 6 règles indispensables que Welcome to the Jungle vous donne ici.

1. Relancez au meilleur moment et le meilleur jour

La relance est un exercice subtil. Dans une startup, elle peut se faire après une semaine, alors que dans une grande entreprise ce sera plutôt 10 jours. Si vous le pouvez, essayez de ne pas envoyer de relance le lundi matin, ni le vendredi après-midi. Les meilleurs jours restent le mercredi, jeudi et le vendredi matin ! De plus, si vous avez déjà passé un entretien, il est important de toujours envoyer un mail pour remercier, dans les 48h. Par contre respectez bien les délais de relance si on vous en a donnés. « Nous reviendrons vers vous d’ici 2 semaines » : inutile de relancer après 5 jours. Vous pouvez renouveler votre relance 2 semaines après. 

2. Faites un document de suivi et vérifiez si le recruteur ouvre vos mails

Pour être efficace, la relance doit être un exercice de suivi ! Faites un document dédié simple, sur Excel ou sur Trello, qui peut se présenter sous cette forme : Entreprise / Poste / Date contact / Date candidature / Nom du contact / Email / Téléphone / Date de la 1ere relance / Date de la 2e relance / Commentaires. Cela vous permettra d’avoir une vue d’ensemble, de mesurer l’avancée des recherches et bien sûr de gérer vos relances. 

Pour tenter de mieux comprendre l’attitude du recruteur, suivez si vos mails ont été ouverts ou non ! Pour cela, une extension Chrome très simple vous changera la vie : Mixmax.  Totalement gratuite (vous devez seulement cocher « activer » puis inviter 7 amis à l’installer). Conseil : cochez la 3e case « Email tracking » pour avoir les notifications en temps réel. Si vous utilisez Outlook ou Apple Mail, vous pouvez aussi utiliser gratuitement SideKick.

3. Mail ou téléphone ?

Le mail reste le meilleur moyen de relancer un recruteur. Pas aussi intrusif que le téléphone, il permettra (pour vous comme pour le recruteur) de garder une trace de votre relance, de travailler votre texte, poser vos arguments à plat et vous relire. Appeler le recruteur est plus direct mais vous pouvez tomber au mauvais moment ou le déranger.

Problème : vous avez postulé via une adresse Contact et n’avez pas le mail du recruteur. Pas de panique, le site Email hunter vous aidera à le trouver !

4. Ce qu'il ne faut pas faire

N’oubliez pas que vous êtes demandeur d’emploi, vous devrez rester très professionnel en toutes circonstances. De nombreux candidats se vexent s’ils ne reçoivent pas de réponse en se disant « Ils ne prennent même pas la peine de me répondre, c’est impoli ». Parfois ce sera le cas mais rassurez-vous alors en vous disant que cette entreprise n’était pas pour vous ! Pas la peine non plus de vous montrer désespéré. Dans votre relance, restez toujours poli et humble. Evitez les tournures comme : « Merci de bien vouloir me donner des informations sur la suite du process ».

5. Mais alors il faut dire quoi ? 

Faites des relances uniquement pour les offres que vous voulez vraiment ! La relance permet de démontrer votre motivation, vous ne serez jamais aussi convaincant que quand vous exprimez une vraie volonté. Ne faites jamais une redite de votre lettre de motivation. Le mail doit être court, bien rappeler le type de poste et dire qu’il vous intéresse toujours et correspond à vos compétences. Continuez à vous renseigner sur l’entreprise pour éventuellement faire part dans ce mail d’un petit élément qui vous a plu dans l’actualité récente de l’entreprise. Il n'y a pas de mail type, soyez vous-même !

Exemples de phrases : « Avez-vous réussi à vous positionner sur ma candidature ? », « Pensez-vous être en mesure de me donner des précisions quant à la suite du processus ? »

6. Et si vous avez une réponse négative ? Répondez aussi !

Laissez toujours une bonne impression au recruteur, on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait ! Vous pouvez rappeler et demander les raisons de cette décision. L’échange sera constructif et vous pourrez ainsi comprendre ce qui n’allait pas pour une prochaine fois.


La relance fait donc partie intégrante de votre processus de candidature et est indispensable. En suivant ces règles et astuces, vous avez tout ce qu'il faut pour la réussir !

Partager sur

Newsletter

Suis-nous !