A l’approche d’un entretien, d’un test, d’une prise de parole en public ou d’un RDV important : vous êtes stressé. 

Pas de panique, vous n'êtes pas seul : le stress est vu comme le Mal des temps modernes, une réponse quasi automatique à de nombreuses situations professionnelles. Pour combattre le stress on préconise souvent : repos, sport, relaxation , lecture, plantes vertes. De bonnes résolutions, utiles certes, mais pas toujours pratiquables sur le long terme. Pour combattre vraiment le stress, essayez plutôt d'aller à son encontre ! 

Welcome to the Jungle vous donne 6 astuces pour déjouer le stress en toutes circonstances.

1/ Velcro vs Tefal 

Evaluez d’abord votre stress : quel type de stressé êtes-vous ? Les personnes « Velcro » ont du mal à passer au-dessus du stress qui va alors dépeindre sur le reste de leur journée, de leur discours, de leur activité. Pour les personnes Tefal, au contraire, le stress ne va faire que ricocher et elles parviendront à le chasser pour se recentrer sur l’essentiel. Pour cela, une chose : posez-vous les bonnes questions. Gérer son stress, c’est prendre conscience du décalage entre vos représentations et la réalité. Qu’est-ce qui vous stresse réellement au fond ? Une fois cette raison explicitée clairement, il sera plus simple de mettre en place la réaction la plus adéquate pour passer au-dessus ! 

2/ L’astuce de l’effet inverse

Une fois le problème identifié : retournez-le pour en faire une force. Vous avez vraiment peur de passer cet entretien parce que vous vous dites que c’est une étape déterminante pour la suite de votre carrière ? Dites-vous plutôt que c’est un bon moyen de vérifier si vous êtes vraiment fait pour ce poste et que vous venez d’abord montrer vos compétences. Vous êtes stressé pour une présentation orale parce que vous avez peur de perdre vos mots et vos idées ? Dites vous plutôt que ce sera une bonne opportunité pour voir si vous êtes prêt. Idem si vous angoissez sur la conduite d'un projet : ce sera une bonne manière d'évaluer votre niveau et votre stade de préparation. En bref : positivez !

3/ La projection en « coulisses »

Cela ne suffit pas et vraiment vous n’arrivez pas à positiver… Une astuce : relativiser ! Pour cela, imaginez-vous tout ce qui sous-tend ce projet, ce discours, cet entretien : « les coulisses ». La réservation de la salle par le recruteur pour l’entretien, les détails logistiques pour préparer le discours que vous allez faire, les réunions faites par les équipes avant votre venue : raccrochez-vous à des éléments concrets qui replaceront la situation dans un cadre plus classique et vous permettront de la dédramatiser.

4/ Le « tableau de confiance »

Une des raisons premières du stress est le manque de confiance : en toute situation vous avez toujours peur de mal faire parce qu’au fond vous n’avez pas confiance en vous ! Votre entourage (personnel, familial ou professionnel) peut remédier à cela en vous donnant confiance : encouragements, soutien ou tout simplement écoute et aide. Toutefois, des problèmes de communication, de management, une mauvaise définition de poste ou autres ne vous mettent parfois pas en confiance. Puisque le cerveau va avoir tendance à mal faire la part des choses et à se concentrer sur les éléments négatifs, notez chaque soir vos soucis d’un côté et les éléments positifs de l’autre, pour vous apaiser et vous re-motiver

5/ La sociabilité

"Tout ce qui ne s'exprime pas, s'imprime !". Communiquez, parlez. Avant votre entretien, exprimez vos peurs à haute voix à vos proches : mettre des mots dessus vous soulagera. Vous confronter à un avis extérieur vous permettra de prendre du recul sur la situation ! Vous n’êtes jamais seul, si quelque chose vous bloque dans l’avancée d’une tâche, n’hésitez pas à demander de l’aide. Le stress n'aime pas être partagé !

6/ Tetris 

Votre agenda est vide ou ressemble plutôt à un champ de mine avec des tâches qui se superposent les unes sur les autres ? Ne cherchez plus d’où vient votre stress quotidien. Toutefois, s’il y a bien une chose que le stress déteste c’est bien le Tetris. Un agenda ordonné dans lequel chaque case est remplie intelligemment vous donnera un vrai sentiment d'apaisement. Comment ? Avec des plages horaires allouées à chaque tâche mais aussi certaines laissées libres pour votre réflexion ou votre prise de recul. La préparation et l’organisation sont de vrais atouts qui vous permettent de combattre les effets négatifs du stress : retard, pic d’adrénaline, urgences. Le stress est toujours à son maximum durant les 3 premières minutes : préparez donc longuement vos phrases d'accroche (entretien, pitch) pour vous rassurer . Et n’hésitez pas aussi à dire non ou à déléguer si les demandes ne rentrent pas dans l’organisation prévue !


Vous êtes maintenant parés, prêts à gagner cette bataille contre le stress. Vous avez toutes les cartes en main pour l'achever.  Un conseil toutefois : mettez-le à terre mais épargnez-le ! Le stress n'est pas votre pire ennemi : trouver le bon équilibre peut en faire un allié. Sans stress il n'y a pas d'enjeux. Et retenez bien : comme l'explique Kelly McGonigal, le stress n'est mauvais pour vous seulement si vous croyez que c'est le cas.


Tous nos autres conseils sont ici !

Photo by WTTJ @StickyAds

Partager sur

Newsletter

Suis-nous !