5 tips pour être « green » au bureau

  • Margot Peignier Margot Peignier
  • Publié il y a 9 mois
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

5 tips pour être « green » au bureau

  • Margot Peignier Margot Peignier
  • Publié il y a 9 mois

Qu'est-ce qu’être green au bureau ? Spontanément on pense à ne pas laisser la lumière allumée, ne pas gâcher de papier etc. Pourtant il existe d’autres types de pollution méconnus au travail. En effet, stocker des données, faire des recherches sur Internet, envoyer ou conserver un mail sont autant de gestes quotidiens et anodins qui constituent pourtant une facture écologique lourde. Ces habitudes représentent aujourd'hui 2% des émissions de CO2 mondiales et vont doubler d’ici 2019 (4% c’est l’équivalent des émissions de carbone de l’ensemble du trafic aérien annuel) !*

S’il peut être difficile d’agir sur certains aspects de cette pollution (utiliser Internet est indispensable), d’autres habitudes peuvent être améliorées pour être plus respectueuses de l’environnement. La bonne nouvelle, c'est que le secteur de la Greentech regorge de bonnes idées. Welcome to the Jungle vous livre quelques-uns des meilleurs produits, services ou habitudes à adopter facilement pour être green !

1. Nettoyer sa boîte mail pour prendre soin de la planète

La start-up française Cleanfox créée par Edouard Nattée scanne votre boite mail et vous soumet une sélection de ce qui pourrait être supprimé. Pour chaque catégorie de mail (newsletter, information etc.), elle vous montre le taux d’ouverture de ces mails et quel volume de CO2 vous pourriez épargner à la planète. Elle se charge ensuite de supprimer et/ou de vous désinscrire de toutes les newsletters les moins consultées. Un geste simple, que chacun peut faire à son échelle pour réduire la pollution numérique.

Bonus : pour chaque personne que vous invitez à utiliser l’application, un arbre en Zambie est planté. Un joli geste pour la planète !

Quelques chiffres pour comprendre le poids de la pollution numérique causée par les mails**

  • Les spams émettent autant que 3 millions de voitures par an.
  • 80% de mails (type newsletters, actualité YouTube, LinkedIn, informations etc.) ne sont pas ouverts
  • Le salarié d’une PME envoie en moyenne 33 mails chaque jour, génère à lui seul et par an 180 kg de CO2 ce qui équivaut à 1000 km parcourus en voiture

2. Utiliser une messagerie citoyenne et écologique

À l’origine Newmanity est un réseau social créé en 2012 autour des questions de développement durable. En septembre 2015, la plateforme a ouvert une messagerie, Newmanity Mail, respectueuse de l’environnement dont l’objectif est de limiter les empreintes numériques et carbone. Grâce à un hébergement « green » (via l’hébergeur Greenshift), les e-mails émettent 2 fois moins de CO2 que la moyenne. Newmanity s’engage, par ailleurs, à respecter la confidentialité des données puisque celles-ci ne sont ni lues ni revendues !

Bonus : leur blog ultra documenté sur des sujets très variés comme la protection des données personnelles, le réseau social d’entreprise, etc.

En savoir plus : Qui sont ces entrepreneurs éthiques qui défient les GAFAM ?

3. Trier pour un bureau plus green

L’évidence au bureau c’est évidemment d’éteindre toutes les lumières avant de partir, consommer le moins de papier possible en imprimant recto-verso et en noir et blanc, trier et recycler. Pour les capsules de café, il existe aujourd'hui plus de 5 500 points de collecte de capsules usagées en France (trouver le sien ici). Enfin, on remplace les gobelets en plastique par des mugs qu’on fait personnaliser au nom de la tribu c’est plus joli et bien moins polluant.

Les Joyeux Recycleurs ont créé une offre de boîtes à installer dans les bureaux pour rendre le recyclage simple et automatique. Chaque boite collecte un type de déchets : bleue pour les papiers, violette pour les capsules de café, jaune pour le plastique... À fréquence d’une fois toutes les deux semaines, les boîtes sont vidées et leur contenu recyclé.

Bonus : pour un kilo collecté, cinq centimes sont reversés à une association qui favorise l'insertion professionnelle.

À connaître aussi : Greenoffice

4. S’équiper en fournitures 100% écolo et s’inspirer des espaces les plus green

Un bureau sur la Terre est le spécialiste français de l'équipement de bureau durable et écolo. Les produits sont tous sélectionnés avec soin et certifiés par des labels de développement durable. Et pour ceux qui cherchent des idées pour un aménagement plus écolo de leur bureau, Second Home à Lisbonne est une jungle miniature (plus de 1000 plantes et arbres) dans laquelle les co-workers collaborent. 

Quant au bâtiment élu le plus vert au monde, il se trouve à Amsterdam et se nomme The Edge. Panneaux solaires, récupération des eaux de pluie, parking vélos,maisons pour oiseaux… tout a été pensé dans cette magnifique réalisation architecturale.

Pour en savoir plus : The Smartest Building in the World

5. Cultiver son jardin au coeur de l’entreprise

La présence de la nature a des effets bénéfiques reconnus sur la santé et le bien-être. Le vert est tendance et l’on ne parle pas que de « Greenery », la couleur de l’année 2017 selon Pantone. Selon une enquête menée auprès de 3.600 employés dans plus de huit pays, la productivité des salariés augmenterait de 8% et leur bien-être de 13% lorsque leur environnement de travail est doté de plantes et éclairé par la lumière naturelle.

La start-up Ciel mon radis a pour but d’inciter les entreprises à se doter de leur pré de verdure en plein open space. Le produit phare : le potager en hauteur, confectionné en bois de hêtre et monté sur pieds, surmonté d'une lampe. Il dispose de plusieurs bacs afin de pouvoir faire diverses plantations, comme des herbes aromatiques bio. De quoi donner à la tribu l’envie de mettre les mains dans la terre ! Bouygues Immobilier, Roche et Icade se sont déjà laissés séduire.

Dans la Jungle nous sommes déjà convaincus de l’importance de tous de s’impliquer pour la nature, et vous ?

Lire aussi : Les TIC qui polluent la planète


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo @Second Home

* issu de La pollution digitale ou numérique, qu’est-ce que c’est ?

** selon Agence gouvernementale de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)

Envie de rejoindre Place ?

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :