Comprendre (enfin) les métiers du Produit | By Le Wagon

  • January 19, 2018

Article rédigé par Boris Paillard, CEO @Le Wagon, école de code en 2 mois élue meilleur coding bootcamp au monde.

Sans travailler dans une start-up tech, il n’est pas facile de comprendre comment les membres de l’équipe technique interagissent. UX designer, UI designer, back-end developer, front-end developer, product manager… Dans cet article, on décortique avec vous tout un cycle produit pour enfin comprendre le rôle de chacun !

Démarrons ensemble notre itération Produit !

Du feedback à la fonctionnalité

Un cycle produit commence toujours de la même façon : à partir des feedbacks utilisateurs !

Ces feedbacks peuvent correspondre à des données quantitatives collectées sur les parcours utilisateur de votre produit grâce à une solution de tracking (comme Google Analytics ou Mixpanel) ou simplement aux réponses de vos utilisateurs à un questionnaire en ligne (Typeform) ou à des entretiens utilisateurs IRL (In Real Life).

Avant de lancer la première version de votre produit par exemple, vous n’avez aucune donnée et il est donc essentiel de mener ces entretiens utilisateurs en amont. Même les start-up “data-driven” qui s’appuient beaucoup sur les données qu’elles collectent continuent à organiser des entretiens en physique, qui apportent souvent des informations précieuses.

Une fois ces informations recueillies, il est temps d’identifier les problèmes et de se creuser la tête pour comprendre le “Pourquoi ?”. C’est la phase de Recherche Utilisateur (User Research) menée par l’UX designer :

  • Pourquoi les utilisateurs ne s’inscrivent pas ?
  • Pourquoi les utilisateurs ne renseignent pas leur profil ?
  • Pourquoi les utilisateurs ne réservent pas de voiture ?
  • Pourquoi les utilisateurs ne postent pas d’annonce d’appartement ?

Répondre à ces questions en imaginant la bonne fonctionnalité est l’objectif de l’UX designer. Pour cela, il doit étudier la question en profondeur et comprendre les vraies raisons derrière le problème initial. Les réactions Facebook sont un très bon exemple de cette démarche d’UX.

Au départ, il y avait le bouton “like”. Tous les utilisateurs de Facebook étaient frustrés et demandaient à Facebook de développer un bouton pour “disliker” un post (le pouce en bas). Les UX designers de Facebook ont pris le temps pour comprendre les vraies motivations derrière cette demande. Bien sûr, le résultat de leurs recherches nous semble maintenant évident.

Si les UX designers de Facebook avaient simplement écouté les feedbacks utilisateurs sans comprendre les raisons derrière leur frustration, ils auraient recommandé un bouton “dislike” et c’était plié ! À la place, ils ont conçu les “réactions Facebook” avec les emojis qu’on utilise tous les jours.

Pendant cette première étape d’UX, le rôle du Product Manager est d’organiser le travail et de simplifier la vie de l’UX designer :

  • S’assurer que l’UX designer travaille sur des questions prioritaires pour le business, qu’il a assez de données à sa disposition et qu’il peut organiser des entretiens utilisateurs dans de bonnes conditions.
  • Valider que la fonctionnalité (feature) proposée par l’UX pour répondre au problème initial est bien en ligne avec les intérêts business et bien discutée avec l’exécutif, le marketing et les sales.

Une fois que cette fonctionnalité est bien définie et validée par le business, il est temps de lui donner vie, c’est-à-dire construire son UI (User Interface).

Toute l’équipe produit du Wagon réunie pour parler de la roadmap produit

De la fonctionnalité à la maquette

Quand l’équipe UX suggère une fonctionnalité à développer, il est temps de la mettre en forme. C’est le rôle de l’UI designer.

Concrètement, le job de l’UI designer consiste à :

  • Ouvrir Sketch
  • Faire une maquette (mockup) de la fonctionnalité
  • Connecter les pages de la maquette entre elles pour construire une maquette interactive, appelée prototype (avec Invision ou Marvelapp par exemple)
  • Valider son prototype grâce à des tests utilisateurs (user tests) pour être sûr que l’interface est intuitive et que les utilisateurs vont bien savoir s’en servir.

Une nouvelle fois, le rôle du Product Manager est d’organiser ce travail et de faciliter la communication entre les différentes équipes :

  • S’assurer que l’UI designer travaille bien sur les maquettes de fonctionnalités prioritaires.
  • Organiser des tests utilisateurs dans de bonnes conditions.
  • Discuter avec les équipes techniques (développeurs) pour être sûr que la maquette proposée par l’UI est techniquement réalisable.

Quand la maquette de la feature est finie, validée par des tests utilisateurs et approuvée par l’équipe technique, il est temps de “shipper” la fonctionnalité ! “Shipper”, pour les non-devs, ça veut dire : il faut la coder !

De la maquette au code

Dans de nombreuses start-up, l’UI designer est aussi le développeur front-end, c’est-à-dire le développeur en charge de coder l’interface du produit avec des langages comme HTML, CSS et Javascript s’il s’agit d’une interface web (d’autres langages pour une interface mobile).

De leur côté, les développeurs back-end codent la partie “cachée” de la fonctionnalité. Par exemple, ils modifient la structure de la base de données, ils codent la logique “métier” ou l’algorithme qui extrait les données et calcule les résultats à injecter dans l’interface.

Petit aparté, lorsqu’on parle de développeur full-stack, on parle d’un développeur qui développe les deux parties : l’intelligence (le back-end) et l’interface (le front-end).

Pendant cette phase d’implémentation (c’est-à-dire de code), le Product Manager doit s’assurer que les développeurs travaillent sur les bonnes features, que le travail est bien organisé, et que les délais sont respectés pour ne pas prendre de retard sur la roadmap Produit. En pratique, ça veut dire :

  • Découper les grosses fonctionnalités en sous-fonctionnalités plus petites, parfois appelées user stories.
  • S’assurer que les fonctionnalités sont bien organisées et assignées à des développeurs en utilisant un outil de gestion de projet (cela peut-être Trello, Github, ou un outil connecté à Github comme Waffle). L’outil choisi dépend beaucoup des préférences de l’équipe technique.
  • S’assurer que les fonctionnalités sont livrées à temps pour respecter la roadmap Produit .
  • Vérifier qu’un plan de tracking est correctement mis en place avec la solution d’analytics choisie (Google Analytics, Mixpanel, etc…) pour remonter les bonnes données une fois la fonctionnalité en ligne (on dit aussi “en production”). Cette étape est importante car il faut être capable d’analyser les nouveaux comportements des utilisateurs une fois la fonctionnalité en production, pour confirmer qu’elle résout bien le problème initial (ou pas).

Product Manager, le chef d’orchestre

Le product manager est le chef d’orchestre du flux produit. Il/elle est là pour faciliter le travail de chaque membre de l’équipe (designers et développeurs), injecter du sens business à chaque étape et s’assurer que la roadmap produit est respectée et les fonctionnalités livrées à temps.

Sa mission n’est pas de donner des ordres mais de s’assurer que tous les rouages d’une itération Produit sont bien huilés et que la “musique du produit” se joue harmonieusement.

Pour être un bon product manager, il faut être un couteau-suisse, avoir une connaissance pratique et claire des différents métiers de l’équipe produit qu’il faut orchestrer.

Et dans la vraie vie ?

Dans cet article, on a bien fait la distinction entre UX, UI et développement car il s’agit de trois étapes de conception distinctes.

Dans la pratique, une startup qui se lance (early stage) n’a souvent pas assez d’argent pour engager 3 ou 4 experts différents. Elle adopte alors une des stratégies suivantes :

  • Elle recrute un seul designer qui va s’occuper des deux parties UX et UI.
  • Elle demande à son Product Manager de jouer le rôle d’UX/UI designer.
  • Elle recrute un développeur front-end (qui code l’interface du produit) qui va aussi jouer le rôle d’UI et faire les maquettes (mockups). On parle alors de “full-stack designer” : un designer qui sait coder, ou un développeur qui sait designer au choix.

*****

Le Wagon est une école de code en 2 mois à temps plein qui apprend à développer soi-même ses produits tech en enseignant toutes les étapes : design, prototypage, code, mise en production. Découvrez leur profil !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Marie Ouvrard

Envie de rejoindre Le Wagon ?

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :