« La confiance est une habitude qui peut être développée en agissant comme si vous l’aviez déjà » Brian Tracy

S’il y a bien un moment dans votre carrière durant lequel vous avez besoin de croire en vous, c’est dans le cadre de votre recherche d’emploi, et en particulier pendant l’entretien. Redouté par de nombreux candidats, il provoque souvent peurs, stress et angoisse. Peur de mal faire, stress de ne pas tout maîtriser, angoisse de ne pas obtenir le poste… et au cœur de tout cela ? Le manque de confiance en soi ! Or pour convaincre un recruteur en entretien, il est indispensable de commencer par se convaincre soi-même… D’où vient la confiance en soi ? Comment la booster pour réussir ? Welcome to the Jungle a identifié les causes du manque de confiance en soi à chaque étape de l’entretien et vous livre ses conseils pour les surmonter.

1-Avant toute chose : knowledge is power

Ce conseil peut paraître simple, il est pourtant la réponse à une peur fondamentale liée à l’entretien : celle de ne pas savoir. Si vous n'êtes pas sûr de vous, votre connaissance sera votre meilleure alliée. Exemple : vous avez travaillé dans l'édition mais c'est dans une startup Tech que vous postulez. Par conséquent vous vous sentez moins légitime sur ce secteur, et vous manquez de confiance en vous. Bonne nouvelle, il n'a jamais été aussi facile d'acquérir rapidement des bases solides sur un domaine ! Les MOOC par exemple vous permettent d'accéder aux cours des meilleures universités du monde, sur tous les sujets, comme une initiation aux bases du code, un formation aux bases de Photoshop, ou une méthode pour maîtriser l’email marketing. N'hésitez pas aussi à identifier au coeur de vos expériences passées, les éléments sur lesquels vous pouvez capitaliser (maîtrise d'un outil, conférence). Et renseignez-vous bien l'actualité du secteur et de l'entreprise dans laquelle vous postulez pour être plus sûr de vous !

Conseil 1 : Se rassurer avant l'entretien en développant ses compétences et lister les éléments que vous allez pouvoir mettre en avant durant l'entretien (actualités secteur, connaissances métier) 

2-Connaître et se connaître

Côté motivation, montrez que votre candidature n'est pas le fruit du hasard, n'hésitez pas à avancer les éléments de votre vie personnelle susceptibles de montrer votre intérêt pour ce domaine d'activité. L'important est de manifester votre curiosité et la manière dont vous en êtes arrivé à postuler. Si vous êtes capable de l'expliquer à un proche alors vous pourrez parfaitement convaincre un recruteur. En effet « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément », selon Nicolas Boileau.

Conseil 2 : Vous pouvez vous constituer un "carnet spécial entretien" ou une Note sur votre ordinateur. Prenez le temps de réfléchir à votre motivation et à noter le fruit d ces réflexions, pour les exprimer de manière claire et les figer dans votre esprit.

3-Faire des entretiens blancs entre amis

Souvent, le seul obstacle entre vos objectifs et vous, c'est vous-même. La nature humaine a tendance à se concentrer sur ses lacunes, échecs et défauts plutôt que sur ses réussites. Vous en devenez ainsi pessimiste vis-à-vis de vos compétences et qualités réelles ! Heureusement vous n'êtes pas seuls juges de vous-mêmes. Vos amis sont une source inépuisable de confiance en vous. Ils seront là pour vous rappeler vos victoires, et ces petites choses positives de votre personnalité dont vous n'avez même pas conscience. Demandez-leur de vous poser des questions sur le poste, expliquez-leur les raisons de votre motivation, ils seront des juges bienveillants de votre prestation.

Conseil 3 : Confrontez votre discours d'entretien à l'avis de vos proches 

4-Jouer la carte de l’extraversion

Un sourire à l'accueil quand vous annoncez votre nom, un échange rapide de politesses dans l'ascenseur, pas besoin d'être original seulement d'être agréable. Ces petits codes sociaux peuvent paraître anodins mais réunis, ils forment la première impression que vous laissez en arrivant dans l'entreprise. Les employeurs recherchent quelqu'un qui n'aura pas de difficultés à s'intégrer dans l'équipe. Souvenez-vous toujours que ce laps de temps avant l'interview est tout aussi crucial que l'interview lui-même. Ne refusez pas un verre d'eau, échangez quelques mots avec la personne qui s'occupe de vous. Le bénéfice sera double : vous laissez paraître un aspect naturel de votre personnalité et vos pensées ne sont pas dirigées vers l’entretien imminent.

Conseil 4 : Le langage corporel mériterait un article entier. En effet, on sait que 80% de la communication est non verbale. Pour une première approche, vous pouvez visionner ce TED passionnant d’Amy Cuddy consacré au sujet !

5- « Fake it ‘til you make it »

Cette expression anglo-saxonne très populaire qui signifie : fais semblant jusqu’à ce que ça marche, doit être votre nouvelle devise ! On parle aussi de méthode Coué et sa "prophétie réalisatrice". Vous devez adopter la pensée positive pour renforcer votre confiance, en vous mettant par exemple en tête que vous réussirez votre entretien ! Nul doute qu'alors, votre probabilité d’avoir le job augmentera. En effet, votre subconscient est bien plus puissant que vous ne l'imaginez et détermine bon nombre de vos états physiques et nerveux. Et puis près tout, si les recruteurs vous ont appelé c’est que votre CV et lettre de motivation leur ont plu et ils sont probablement aussi nerveux que vous car ils ne veulent pas se tromper dan leur recrutement.

Conseil 5 : Pratiquez une autosuggestion qui va plus loin que la seule volonté et le "quand on veut, on peut" : il est question là d'imaginer votre réussite, pour que cette projection influence vos réalisations ! 

6-Soyez philosophes, relativisez

« À partir du moment où vous croyez en vous, vous saurez comment vivre » – Johann Wolfgang von Goethe. 

Soyez sûrs de vos capacités, apprenez à dire que vous POUVEZ le faire. Posez-vous quelques minutes et prenez du recul sur vos expériences passées. Nous tendons naturellement à nous remémorer nos échecs et nos manques ; et si pour changer vous faisiez la liste de tous vos progrès et de toutes vos réussites ?  Et pour dédramatiser l'instant, retenez bien ceci d'Eric Berne : "le gagnant, c’est celui qui fait tout ce qu’il faut pour obtenir ce qu’il veut, mais qui sait ce qu’il fera si ça ne marche pas."

Conseil 6 : Tenez un "carnet du positif', un répertoire de vos "succès" quels qu'ils soient, les fiertés et moments auxquels vous pouvez toujours vous raccrocher pour combattre un manque de confiance.

7-Allez plus loin dans la connaissance de vous

  • Si l’étude de votre personnalité d’un point de vue global vous intéresse, prenez 20 minutes et passez ce test de personnalité. C’est un test très sérieux développé par NERIS Analytics Limited. Leur approche trouve ses racines dans deux philosophies différentes : l’une remonte au vingtième siècle et est considérée comme une des études les plus influente de la typologie de la personnalité : La théorie des types psychologiques de Carl Gustav Jung, l’autre fut développée en 1920 par Katharine Cook Briggs, qui est la co-créatrice d’un des indicateurs de personnalité les plus populaires utilisés de nos jours, L’Indicateur de Type Myers-Briggs ® (MBTI®).
  • Vous pouvez aussi prendre le temps de regarder ces 8 TED talks qui vont totalement booster votre confiance en vous !

Et retenez-bien : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. » –Sénèque


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @Hopwork


Les derniers articles

À lire ensuite

Arrow right white
Arrow left white

Newsletter

Suis-nous !