Souvent négligée, la lettre de motivation mérite d’être autant travaillée que le CV. En effet, elle est souvent bâclée puisque beaucoup pensent que les recruteurs ne la lisent jamais. Or, si deux CV se valent, la différence peut vraiment se faire grâce à la lettre de motivation. Il faut la voir comme un complément de votre CV afin d’y développer vos qualités et vos attentes tout en mettant votre profil en adéquation avec l’offre. 

Pour d’éviter la lettre de motivation impersonnelle et lambda, voici nos conseils pour faire la différence dans les secteurs de la Mode et du Luxe !

1/ Préparez le terrain

On commet trop souvent l’erreur de se lancer dans la rédaction de sa lettre de motivation sans réfléchir en amont à un plan, une organisation. Prenez plusieurs minutes de réflexion en reprenant l’offre à laquelle vous répondez. Avec un crayon, notez chacune des compétences attendues (le fait d’écrire à la main permettant de prendre du recul). Ensuite, l’idée est de coucher sur le papier vos arguments pour répondre à chaque point recherché par le recruteur.

Si cela peut vous paraître fastidieux, dites-vous que les offres pour un même type de poste se ressemblent finalement assez souvent et que les compétences attendues sont en général similaires à chaque fois. L’idée est de créer une trame solide. Si vous recherchez deux types de poste, faites ce petit travail pour chacun des postes. Vous n’aurez ensuite plus qu’à adapter à l’entreprise.

2/ Tout est dans la première phrase

Les premiers mots doivent impérativement accrocher le recruteur. Si votre phrase d’introduction est trop ordinaire, soyez certain qu’il n’ira pas au-delà. Les formules du type « à la recherche d’un emploi, je vous adresse ma lettre de motivation » sont à éviter puisqu’elles sont d’une évidence à faire peur. Il ne faut pas hésiter à être plus direct et à interpeller le recruteur sans pour autant être trop sur de soi. Si vous êtes déjà en poste, n’hésitez pas à le préciser, cela est une preuve de dynamisme. 

Exemple : « Actuellement Assistant Marketing dans le secteur du prêt-à-porter féminin, je vous sollicite pour un poste de Responsable E-commerce. La récente évolution de votre Maison vers le commerce en ligne me permettrait d’asseoir mon expertise marketing tout en me spécialisant vers le e-commerce dans l’univers de la mode ». 

3/ Choisissez bien vos mots

Rappelons que le secteur de la Mode et du Luxe n’aime pas faire les choses comme les autres. N’oubliez pas d’opter pour des mots comme « maison » ou « marque » plutôt que « entreprise » ou « société », témoins de votre bonne connaissance du vocabulaire propre aux secteurs de la Mode et du Luxe. Par ailleurs, comme pour votre CV, les entreprises peuvent utiliser des scanners permettant de filtrer les candidatures. Pour passer ce test, il est donc important d’insérer des mots clés en rapport avec l’entreprise et l’offre. N’hésitez pas également à insérer quelques mots sur l’actualité de l’entreprise. Pour cela, rien de plus simple ! Il suffit de relire l’annonce et de reprendre les mots qu’elle utilise. 

4/ La structure idéale

Si dans les pays anglo-saxons les CV et lettres de motivation à rallonge sont bien perçus, en France nous sommes des mono-maniaques du « une page maximum ». Alors on s’y tient ! L’idée est donc d’être efficace. Structurez vos idées en quelques paragraphes avec, on l’a dit, une introduction percutante. Les paragraphes peuvent être articulés de cette manière : Pourquoi cette entreprise ? - Pourquoi vous ? - En quoi votre collaboration sera intéressante ?

  • VOUS : Le but de la lettre de motivation est de vous projeter dans l’entreprise. Il est inutile de rappeler des faits sur l’entreprise, vous aurez l’air de vouloir apprendre des choses au recruteur qui les sait déjà. Evoquez plutôt pourquoi l’entreprise en question vous plait et pourquoi vous souhaitez la rejoindre.
  • MOI : Si votre CV décrit vos expériences, votre lettre de motivation doit mettre en avant votre personnalité et vos qualités.
  • NOUS : Enfin, faites le lien entre elle et vous : qu’est-ce que vous allez pouvoir y apporter et qu’est-ce que vous allez pouvoir tirer de la fonction.

5/ Allez plus loin dans la personnalisation

L’idéal est de personnaliser votre lettre à destination du recruteur et/ou manager. Certaines annonces précisent le nom du responsable RH ou de la personne qui serait potentiellement votre supérieur direct. Si l’offre ne précise pas cette information, faites quelques recherches sur Google ou Linkedin. De cette façon, vous pourrez vous adresser directement à « Madame » ou « Monsieur » ! En faisant attention aux prénoms mixtes évidemment.

6/ Les do's

Du point de vue de la forme, votre lettre doit respecter des règles d’en tête. Ainsi, vos coordonnées doivent apparaitre en haut à gauche suivies de celles du recruteur.

  • Sous les coordonnées, à gauche, vous préciserez l’objet de votre lettre, c’est-à-dire la référence du poste pour lequel vous candidatez et vos disponibilités. De cette façon, le recruteur n’aura pas à chercher plus loin ces deux informations essentielles.
  • En haut à droite, vous inscrirez la date et le lieu de rédaction du document.
  • Evidemment, afin de conclure votre lettre, il est indispensable d’insérer une formule de politesse. Préférez les « salutations » plutôt que les « sentiments » (« je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses » par exemple).

7/ Les don’ts

  • Comme nous vous l’avons dit plus haut, évitez les termes « entreprise » ou « société » et préférez plutôt « maison » et « marque ».
  • Ensuite, relisez-vous (plusieurs fois si cela est nécessaire) et si vous en avez la possibilité, faites vous relire par quelqu’un. Il est impératif que votre lettre soit vierge de toute faute d’orthographe !
  • Evitez les erreurs qui sont malheureusement trop courantes, comme « a l’intention de » alors que la bonne formulation est « à l’attention de ».

8/ Et pour finir…

Maintenant que votre CV et votre lettre de motivation sont parfaits (si si !), n’oubliez pas de soigner un dernier détail : le mail d’accompagnement. Véritable teasing de votre candidature, il s’agit réellement du premier contact avec le recruteur. Votre CV et votre lettre auront beau être les plus incroyables, ils ne seront lus que si le mail d’accompagnement donne envie. L’idéal étant bien sûr de se faire recommander par un collaborateur. Si tel est le cas, précisez le bien dès le début de votre mail de motivation.

Si la lettre de motivation doit reprendre les inévitables formules de politesse, le mail quant à lui peut se permettre d’être plus court. Rappelez l’intitulé du poste figurant sur l’annonce et éventuellement sa référence, afin de vous l’attribuer, et de montrer en une phrase en quoi vous êtes fait pour le poste. Glissez également une phrase relative à l’entreprise en elle-même afin de montrer votre intérêt pour elle.

Ensuite, précisez votre disponibilité et indiquez vos coordonnées téléphoniques dans votre signature. N’hésitez pas à joindre un lien vers votre profil Linkedin ou votre blog par exemple.

Dernière petite astuce : posez une question pertinente au recruteur. C’est la meilleure façon de l’inciter à répondre.

Une fois tous ces conseils appliqués, les recruteurs n'auront plus qu'à vous rappeler !


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @Selectionnist


Newsletter

Suis-nous !