Après avoir envoyé des dizaines, voire des centaines de CVs dans tout Paris, aux quatre coins de la France et même à l’autre bout du monde, vous décrochez enfin un entretien ! Il serait alors dommage de passer à côté d’une occasion de faire bonne impression. Un entretien ça se prépare. Que ce soit pour un stage, un CDD ou un CDI, l’implication doit être la même.

Le préparer est déjà la preuve de votre motivation et celle-ci se ressentira à coup sûr le jour J ! Voici les 8 étapes à ne pas oublier avant votre entretien.

1. Googlisez l’entreprise

C’est LE commandement n°1 de la préparation d’un entretien. Recueillez un maximum d’informations sur l’entreprise afin de vous en imprégnez (vous en trouverez d'ailleurs de très précises sur Show Must Go On). Son histoire, ses activités, sa culture d’entreprise, ses enjeux, son effectif, les produits qu’elle commercialise, le nom de ses dirigeants, son rattachement à un groupe… notez tout ! Tenez idéalement un petit carnet avec des pages dédiées à chaque entreprise, pour pouvoir parcourir à nouveau les informations dans les transports ou juste avant l'entretien.

2. Améliorez votre expertise sur le poste convoité

Selon le poste envisagé, affinez vos recherches afin d’adapter au maximum votre discours. Par exemple, si vous envisagez d’occuper un poste autour de la gestion et de la finance, il ne vous reste plus qu’à apprendre par coeur des chiffres clés comme le chiffre d’affaires de l’entreprise par exemple. Si vous visez un poste dans le marketing, il sera bon de connaître l’ADN de marque, les campagnes publicitaires, les éventuelles égéries…

Le + : vous voulez savoir comment marquer 10 points d’un coup ? Allez on vous révèle l’ingrédient secret ! Avant votre entretien, si vous en avez la possibilité, allez visiter une boutique et comportez-vous en client mystère de façon à prendre connaissance et à évaluer les produits, l’accueil, le merchandising etc… A défaut de lieu ouvert au public, vous pouvez appeler les bureaux afin d’obtenir plus d’informations.

3. Appropriez-vous le poste

Dans un premier temps, apprenez à vous présenter en faisant ressortir les points forts de votre CV et en les faisant correspondre au poste envisagé. Vous pouvez par exemple préparer une fiche récapitulative à présenter sous forme de bullet points afin de bien tout mémoriser.

Le + : préparez des propositions sur-mesure sur ce que votre profil pourrait apporter à l’entreprise en donnant des exemples concrets.

4. Le miroir, votre meilleur allié

C’est en se regardant parler que l’on se rend compte de nos tics de langage (rassurez-vous on en a tous !) et des signes de stress. Cela vous permettra, qui plus est, de faire tomber une éventuelle réserve.

Le + : vous pouvez également vous enregistrer si vous avez du mal à capter vos erreurs, le tout étant non pas de s’entendre mais de s’écouter.

5. Do you speak English ?

Eh oui, vous n’y couperez pas ! De plus en plus d’entretiens commencent en français et se terminent en anglais. On reprend les deux points précédents et on recommence en anglais : apprenez à vous présenter mais cette fois-ci en anglais. C’est le B.A-BA de tout entretien, la question classique que vous posera un employeur. Le mieux est là aussi de répéter devant un miroir et en s’enregistrant.

Le + : préparez également une liste de mots à absolument placer. Organisez-vous par thèmes afin de mieux les mémoriser : présentation, qualités/défauts, entreprise, poste envisagé…

6. Préparez des questions à poser

Souvent à la fin d’un entretien, le recruteur vous demandera si vous avez des questions. Ne soyez pas gêné à l’idée d’en poser puisqu’au contraire, c’est très bien vu ! Il faut simplement y réfléchir en amont, mais vous pouvez également rebondir sur ce qui a été dit lors de l’entretien.

Le + : vous vous demandez « oui mais quelles questions ? », en voici quelques exemples : « De combien de personnes est composée votre équipe ? «, « Comment s’organisent les différents services ? », « Quelle sera l’étendue de mes responsabilités ? », « Vous personnellement, qu'est-ce qui vous plaît dans votre travail ici ? »…

7. Réfléchissez « argent »

LA question délicate de tout entretien. Parfois, certains postes exigent plusieurs entretiens et le sujet du salaire n’est pas forcément abordé lors du premier. En général, c’est un point abordé par l’employeur qui pourra alors vous demander quelles sont vos prétentions salariales. Afin de savoir y répondre et de ne pas être complètement en décalage, renseignez-vous autour de vous et sur internet sur les rémunérations moyennes pour ce type de poste dans tel secteur. Si toutefois l’employeur n’abordait pas la question en premier, vous pouvez tout à fait le faire au moment des questions à poser justement, par exemple : « pourriez-vous me dire quel est le niveau de rémunération prévu ? ».

Le + : pour avoir une fourchette de rémunération, n’hésitez pas à consulter d’autres offres d’emploi du même type sur lesquelles est indiqué le salaire.

8. Tout cela... avec style !

Voici le point final de votre préparation. La tenue pour un entretien doit quoiqu’il arrive rester sobre. Toutefois, il est bon de s’adapter aux valeurs véhiculées par l’entreprise. Si celles-ci sont strictes, choisissez une tenue discrète et plutôt sombre. Un tailleur pantalon pour les femmes, un costume pour les hommes, sombre dans tous les cas, et une chemise claire seront les bienvenus. Si vous avez rendez-vous dans une startup branchée, vous pouvez envisager une tenue quelque peu plus détendue en ajoutant un peu de couleur par exemple.

Le + : si ce point vous angoisse et que vous avez peur d’être totalement à côté de la plaque, vous pouvez, si vous en avez le temps, vous rendre à la sortie de l’entreprise le soir ou à l’heure du déjeuner et jouer à l’espion ! Vous pourrez avoir un aperçu du look adopté par les salariés.

Il ne vous reste plus qu’à vous y rendre et décrocher le poste ! :)

Photo by SMGO @AskAnna

Newsletter

Suis-nous !