Fake it until you make it.

Vous souhaitez créer un site web personnel ou pour votre business, mais vous n’avez pas le budget de le faire développer et designer, ou le temps pour vous former. Pas de panique ! Des CMS (Systèmes de Gestion de Contenu) permettent de mettre en ligne et d’administrer des sites plus ou moins complexes. Certains sont si complexes qu’ils équivaudront même à un site développé ! Pour vous aider à vous y retrouver dans l’offre foisonnante du web, nous avons fait la liste de nos CMS favoris ! Décodage.

Le CMS mastodonte de l’OpenSource : Wordpress

28% des sites webs sont hébergés sur Wordpress. Il est considéré comme le leader des CMS en OpenSource. C’est un outil puissant pour créer un site complet, avec des fonctionnalités avancées : e-commerce, espace client, ou gestion avancée de contenus.

Il y a deux modalités pour installer Wordpress :

Le CMS Wordpress.org est un logiciel installable en OpenSource sur n'importe quel hébergeur, par exemple OVH pour n'en citer qu'un. Vous pouvez ainsi avoir votre site à moindre coût et profiter gratuitement des extensions de Wordpress.

Il vous suffira de télécharger gratuitement Wordpress et de l'auto-héberger (pour information, les 2 sont gérés par la même entreprise) avant de le modifier et customiser comme vous le souhaitez.

Le site WordPress.com ci-dessous, où vous pouvez être hébergé directement, mais c'est plus onéreux. Sachez donc que ce sont deux produits différents et que vous pouvez profiter des avantages WordPress à moindre coût en OpenSource en trouvant un hébergeur par vous-même.

Comment ça marche ?

Vous choisissez l’interface voulue : e-boutique, blog, site ou un mélange des trois. Et vous construisez l’identité visuelle du site parmi plusieurs centaines de thèmes personnalisables.

Pourquoi on aime :

  • WordPress offre des fonctionnalités très diverses, avec une mise en place simple et intuitive.
  • Le choix de thèmes y est très large, quel que soit l’abonnement choisi. Le design est séparé du contenu, et il est donc facile en cours de route de faire évoluer la charte graphique.
  • Il est aussi optimisé pour le SEO et pour les analytics (Google Analytics est intégré dans la version Business).
  • Des extensions éprouvées peuvent y être greffées, grâce à une communauté de développeurs particulièrement réactive qui les met à disposition.
  • La notoriété du CMS aidant, pour tout problème, vous trouverez une réponse sur la toile.

Prix :

  • Gratuit : sous-domaine Wordpress, personnalisation de base du design, un thème parmi des centaines qui sont gratuits, 3 Go de stockage.
  • Personnel - 4€/mois : nom de domaine personnalisé, assistance par mail et chat, espace de stockage de 6 Go, suppression des publicités.
  • Premium - 8,25€/mois : thèmes premium illimités, personnalisation avancée du design, 13 Go de stockage, monétisation du site.
  • Business - 24,92 €/mois : espace de stockage illimité, outils de référencement, installation des extensions, intégration de Google Analytics, suppression de la marque WordPress.com.

Ses points faibles :

  • Pour un site pro, il est préférable de gommer la marque Wordpress, et donc l’option la plus chère s’impose.
  • Le code source des pages est en libre accès sur le web, et donc les pirates peuvent y trouver des failles. C’est d’autant plus problématique quand le WordPress héberge un site e-commerce, car les informations des clients sont potentiellement piratables. Heureusement, il existe des solutions pour sécuriser les pages, si tant est que l’administrateur se saisisse de cette problématique.

Le pro de l’e-commerce : Wix

Adopté par 100 millions d’utilisateurs, ce CMS a fait ses preuves pour un site vitrine ou un e-commerce simple.

Comment ça marche ?

Wix permet l’envoi de Newsletters, de tenir un blog, de créer un site e-commerce, et d’ajouter de l’HTML et du CSS pour customiser soi-même son template. Les sites sont également personnalisables grâce au Wix App Market, plus de 200 applications que vous pouvez plugger pour élargir votre service.

Prix :

  • Gratuit : accès aux templates, un nombre de pages illimité et un hébergement gratuit.
  • Connect Domain - 4,08€/mois : propre nom de domaine et support Premium.
  • Wix Combo - 8,25€/mois : supprime les bandeaux publicitaires de votre site.
  • Wix Unlimited - 12,42€/mois : augmente la bande passante.
  • Wix e-Commerce - 16,17€/mois : mise ne place d’un panier et d’une boutique e-commerce.
  • VIP pass - 24,50€/mois : intègre l’envoi de 10 campagnes mails par mois.

Pourquoi on aime :

  • Plus de 500 templates sont disponibles, de quoi trouver votre bonheur ! La prise en main est simple et intuitive, les designs sont beaux. Pour vous en convaincre, rendez-vous sur les sites créés par les utilisateurs de Wix.
  • Wix est aussi adapté pour un site e-commerce, grâce à sa solution WixStore. La page est dotée d’un back-office pensé pour, d’une interface de paramétrage de la boutique online, qui permet notamment d’ajouter plusieurs produits en même temps. Le catalogue permet d’ajouter des catégories de produits ainsi que des variantes d’un même produit. En ce qui concerne le paiement sur l’e-boutique, le design du panier est customisable. On peut ouvrir une page, le mettre en pop-up, sur le côté, et six méthodes de paiement sont disponibles, notamment les cartes de crédit et PayPal.

Ses points faibles :

  • Le choix du template est définitif. Ennuyeux si vous souhaitez changer de design en cours de route.
  • Par ailleurs, si vous choisissez l’une des deux premières formules, vous aurez de la publicité Wix sur votre site. Pour un site pro, Wix n’est donc intéressant qu’à partir de la formule “Wix Combo”.

Exemple : www.epiceriequartier.com


L’outil graphique des blogueurs : Squarespace

Un CMS aux templates très épurés, qui feront de votre site un petit bijou design. Pratique à la fois pour un blog et pour un site e-commerce, en fonction de la formule choisie. C’est un outil très apprécié par les blogueurs, car il permet de rester concentré sur l’écriture, sans avoir à toucher au CSS ou intégrer des plug-in.

Comment ça marche ?

Assez classiquement, vous choisissez un template, y ajoutez les fonctionnalités dont vous avez besoin, disponibles selon votre package (car toutes les fonctionnalités ne sont pas incluses dans chacun d’entre eux).

Prix :

  • Personal (pour Websites) - 11€/mois : 20 pages, stockage illimité, galeries, blogs, deux contributeurs. 
  • Business (pour Websites), à 17€/mois : nombre de pages, stockage, galeries, blogs et contributeurs illimités, une adresse mail Google, 100$ de crédits Adwords. 
  • Basic (pour e-commerces) - 24€/mois : nombre de produits illimité, aucunes commissions sur ventes, metrics e-commerce, adresse email Google, 100$ de crédits Adwords.
  • Advanced (pour e-commerce) - 36€/mois. Formule BASIC, mais avec en plus : un module de récupération automatique de paniers abandonnés + une interface pour suivre en temps réel la livraison des produits.

Pourquoi on aime :

  • C’est un CMS simple. Pour créer l’architecture de votre template, en glissé-déposé. Vous pouvez insérer facilement des outils utiles : les liens vers vos réseaux, des galeries d’images, une carte Google Maps… Et dès que vous faites une modification, vous voyez ce que cela donne, grâce au système What You See Is What You Get.
  • La gestion du site est tout aussi facile à manier : par rapport à un site WordPress, par exemple, pas besoin d’insérer vos plug-ins ou de les mettre à jour, tout est géré par l’équipe de SquareSpace.
  • Les deux offres pour créer des sites e-commerce permettent d’en créer des qualitatifs, avec notamment un système abouti de gestion de fiches produits, avec de nombreuses catégorisations proposées, et un système de gestion des promotions.
  • Et pour ceux qui aiment mettre les mains dans le cambouis, vous pouvez aussi ajouter du code CSS pour personnaliser vos pages.

Ses points faibles :

  • Pas d’offre gratuite sur SquareSpace.
  • Les templates sont magnifiques… Mais leur choix est limité (environ 60 templates).
  • Le nom de domaine est gratuit… La première année.
  • Il n’y a aucune limite de stockage : attention donc à ne pas abuser des contenus lourds (images HD et vidéos), car si la vitesse d’affichage de la page baisse, c’est tout votre SEO qui en prendra un coup.

Exemple : www.afabulousfete.com

L’éditeur de contenus polyvalent : Jimdo

Jimdo permet de répondre à des besoins très différents, d’un site web personnel à la page vitrine d’une entreprise en allant jusqu’au e-Commerce.

Comment ça marche ?

L’éditeur est très simple à prendre en main.

Vous disposez de nombreux plug-ins, qui vous permettent d'ajouter des fonctionnalités avancées aisément. Parmi les fonctionnalités que nous préférons, la possibilité de plugger Google Analytics pour suivre son audience.

Vous choisissez entre une vingtaine de templates, ou demandez un devis pour en créer un sur-mesure (Jimdo fait appel à des freelances et cela vaut entre 200 et 500€, vous n’avez pas besoin de gérer le projet). Pour ceux qui aiment personnaliser, il y a aussi la possibilité d’éditer son propre template en intégrant du HTML/CSS.

Prix :

  • Gratuit : vous offre un site en .jimdo.com
  • Pro - 6,50 €/mois payable annuellement : donne accès notamment à votre nom de domaine, 5 gigas de stockage, 10 gigas de bande passante, un e-mail, les statistiques et l’absence de publicité.
  • Business - 15 €/mois payable annuellement : un stockage et une bande passante illimités et une plateforme e-commerce.

Pourquoi on aime :

  • Créer du contenu est un jeu d’enfant sur Jimdo. Vous n’avez qu’à cliquer sur “Ajouter un nouvel élément”, et vous tombez sur une interface très intuitive, qui offre de nombreuses possibilités malgré sa simplicité apparente.
  • C’est aussi un CMS particulièrement adapté pour la création de e-commerces. La présentation des produits est très propre, notamment au niveau du zoom. Le logiciel comprend la gestion de stocks, des bons de réduction, des e-mails ou pages de confirmation personnalisables, et des analyses via Google Analytics.

Ses points faibles :

  • L’abonnement Jimdo gratuit ne propose presque pas d’optimisation SEO : il est possible uniquement de modifier le titre et le méta de la page d’accueil. Dans la formule Pro, on peut les changer sur chaque page. Dans la formule Business, on peut définir les paramètres “noindex”, “nofollow” ou “noarchive”, au niveau de chaque page.
  • Jimdo ne permet pas l’envoi de newsletters.
  • Ce CMS atteint des limites lorsqu’il s’agit de gérer un site “labyrinthe” avec de multiples pages ou des quantités d’articles e-commerces.

Exemple : fleabass.jimdo.com


Le plus souple : Weebly

Avec plus de 30 millions de sites hébergés, Weebly est l’un des principaux créateurs de sites, qu’il permet de gérer de façon très souple.

Comment ça marche ?

Vous pouvez créer votre vitrine en quelques clics. Vous pouvez aussi créer un e-commerce, optimisable dans les versions payantes.

Prix :

  • Gratuit : vous avez accès aux fonctionnalités de base et votre nom de domaine finit en weebly.com. Vous avez également un encart de pub Weebly en pied de page.
  • Weebly Starter - 7€/mois : Un nom de domaine en .com, des statistiques avancées, et le support client Premium.
  • Weebly Pro - 11€/mois : 25 articles dans la boutique en ligne.
  • Weebly Business - 23€/mois : quantité illimitée d’articles dans la boutique en ligne, pas de frais de transaction lors des ventes.

Pourquoi on aime :

  • Les templates sont personnalisables à l’infini : on peut modifier le fond, l’en-tête de pied de page, toutes les polices utilisées, les couleurs. Les templates sont modifiables à tout moment, contrairement à Wix. Leur souplesse est extraordinaire, car le code CSS peut être modifié. Les possibilités d’édition du code sont donc très larges.
  • Les modifications sur le code CSS sont visibles directement sur les pages du site, sur un éditeur WYSIWYG (What You See Is What You Get).
  • Mais même quand on ne code pas, on peut tout à fait modifier le site, par exemple sa structure qui est très souple, via un éditeur instinctif sous forme de blocs.
  • Les fonctionnalités de tracking sont sérieuses, intégrant notamment Google Analytics.

Ses points faibles :

  • Le nom de domaine est gratuit la première année uniquement.
  • Le compte mail n’est pas inclus.
  • Toutes les modifications sont perdues lorsqu’on change de template.


L’éditeur simplifié de sites vitrines : Strikingly

Strikingly est un éditeur de sites web dont la prise en main est simple comme bonjour, parfait pour créer un premier site vitrine.

Comment ça marche ?

Vous choisissez un template, pouvez ajouter des modules ou en enlever. La prise en main est intuitive et les fonctionnalités suffisantes pour créer un beau site vitrine.

L’édition pro contient une palette de couleurs qui permettent de vous amuser au niveau du design, ainsi que des fonctionnalités telles que la réservation de nom de domaine, la création d’une e-boutique, et des analytics.

Prix :

  • Gratuit - Création illimitée de sites avec le nom de domaine Strikingly, 5 Go de bande passante par mois, un produit par e-boutique.
  • Limité - $8/mois, qui permet d’avoir son nom de domaine et 5 produits par site pour l’e-boutique.
  • Pro - $16/mois, pour avoir trois sites pros, retirer le logo Strikingly, avoir la bande passante illimitée (vs. 50 Go dans la formule à $8), intégrer du code CSS/HTML/Javascript et avoir 300 produits sur l’e-boutique.

Pourquoi on aime :

L’interface est très ergonomique : sa prise en main est aisée et les templates sont design. Pour un site vitrine ou une page de contact, c’est un très bon outil.

Ses points faibles :

  • Si vous souhaitez utiliser Strikingly pour un site e-commerce ou voulez avoir des analytics très précis, ce logiciel SaaS a malheureusement ses limites. 300 produits sur une page e-commerce, vous y serez vite et vous devrez migrer. Préférez un outil plus puissant dès le début !
  • Par ailleurs, l’édition gratuite est limitée au niveau du design et des templates.
  • L’interface est par ailleurs rigide au niveau de l’architecture de chaque page, surtout comparée à Weebly où elle est au contraire très flexible.


*


À présent, vous avez plus d’éléments pour choisir votre hébergeur pour un blog, un site vitrine ou un premier e-commerce.

Vous l’aurez compris, WordPress est la superstar des CMS, car il offre des centaines de fonctionnalités et que la version Business ressemble à un site développé en interne. Il est suivi de près par Wix, Weebly et Jimdo, des sites polyvalents aux nombreuses fonctionnalités, qui vous permettront notamment d’ouvrir un e-commerce. SquareSpace est le top si vous ouvrez un blog ou un site vitrine, et Strikingly vous suffira pour un site vitrine simple en quelques clics. Bonne réalisation !

[ À lire dans un second temps : Pourquoi nous devrions tous apprendre à coder et Les meilleures formations pour apprendre à coder ]

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Newsletter

Suis-nous !