Comment devenir un meilleur développeur grâce à son empathie ?

  • March 13, 2019

Cet article est issu de la section Behind the Code et s’adresse à un public de développeurs. Pour avoir accès à plus de contenus similaires, comme des retours d’expérience, des interviews de personnalités du monde du développement ou encore des articles de réflexions sur la programmation, n’hésitez pas à consulter directement notre rubrique Behind the Code, entièrement en anglais.

La compassion et l’empathie sont des qualités essentielles pour les développeurs, mais elles sont pourtant souvent négligées. Il n’est plus à démontrer que le travail d’équipe reste fondamental pour les entreprises et les individus. Une étude de PGi de 2015 a ainsi montré que la collaboration permet d’accroître de 15% le succès des projets innovants. Les êtres humains font partie d’une espèce sociale, et l’empathie et la compassion sont les piliers qui assurent la cohésion des individus dans une équipe qui fonctionne bien. Ces soft skills sont également utiles pour mieux comprendre les utilisateurs et créer un produit qui correspond parfaitement à leurs attentes.

Pourquoi la compassion et l’empathie sont-elles essentielles pour les développeurs ?

L’empathie et la compassion vont de pair et, comme le précise la développeuse de San Diego April Wensel, « Alors que l’empathie fait plus généralement référence à votre capacité à prendre en compte et à ressentir les émotions d’une autre personne, la compassion s’exprime quand ces sentiments et ces pensées provoquent le désir d’aider. »

April Wensel a décidé d’augmenter l’empathie dans la tech après avoir réalisé l’ampleur des effets de manque de compassion dans ce milieu. Les développeurs emploient souvent un ton toxique dans les pull requests et sur Stack Overflow, ainsi qu’un ton condescendant quand ils parlent à leurs collègues. Le taux de burnout dans l’univers de la tech est alarmant — environ 60% d’après cette étude menée par Blind en 2018 sur 11 487 personnes à qui l’on a demandé s’ils en souffraient. Pour Wensel, «La compassion est un signe incroyable de force. La compassion peut être cultivée par tous, et elle fournit un véritable antidote contre le monde impitoyable de l’industrie de la tech. »

Revues de code compatissantes et ton toxique dévastateur

Dans les revues de code, les développeurs peuvent parfois être très durs, ce qui affecte à la fois l’auteur et le correcteur. Tout comme ils sont aussi parfois impitoyables sur Stack Overflow, ou lorsqu’ils fournissent des explications à d’autres développeurs. April Wensel souhaiterait que le monde de la tech considère ces problèmes liés au ton toxique, et elle explique que les revues de code compassionnelles pourraient commencer par 3 questions que tout développeur devrait se poser avant de poster un commentaire :

  • Est-ce que c’est vrai ? Si ce que vous dites est une opinion — par exemple : « On ne devrait jamais utiliser de singleton » — elle pourrait être reformulée ainsi : «Dans ce cas, je déconseillerais d’utiliser un singleton, parce que… »

  • Est-ce bien nécessaire ? Exemple : «Ce code me sort par les yeux, mais je vois pourquoi tu le fais comme ça. » Il est important de savoir ici si vous essayez d’aider ou de booster votre ego. Ce type de commentaire pourrait être remplacé par des automatismes (ajouter un linter), être mentionné en privé à votre collègue ou simplement ne pas être posté.

  • Est-ce que c’est vraiment sympa ? Les commentaires plutôt méchants ne sont pas rares dans les revues de code, comme celui-là par exemple : « Pourquoi tu n’utilises pas tout simplement une factory ? » L’emploi des mots comme “tout simplement" peuvent affaiblir l’estime de soi de certaines personnes et les blesser sans raison. Ce qui est simple pour vous ne l’est pas forcément pour les autres et vice versa. Reformuler cet exemple en disant « Est-ce que tu as pensé à utiliser une factory dans ce cas ? Ça aiderait à … », fait passer le message avec plus de tact et de compassion.

Tout comme un ton toxique s’avère contagieux, s’exercer à la compassion encouragera les autres autour de vous à être plus compatissants à leur tour. Les mythes du solitaire et du ton toxique dans la tech peuvent empêcher les développeurs de demander de l’aide et de partager leurs doutes. Parler en public n’est pas facile tandis que les développeurs passent leur temps à se juger les uns les autres au lieu de s’entraider, et beaucoup se découragent. Il est donc fondamental de favoriser l’empathie et la compassion dans votre équipe. L’approche appropriée serait d’encourager vos collègues à partager leurs connaissances, et si vous avez de l’expérience pour vous exprimer en public, de leur donner des conseils pour les aider à éviter les erreurs que vous auriez déjà commises. Aider les autres à briller est une qualité inestimable qui donnera envie à votre équipe de se rapprocher et à partager bien plus que des réunions.

Comprendre vos utilisateurs et comment votre code peut les affecter

User d’empathie et de compassion fera de vous un meilleur collègue et évitera les malentendus qui, soyons francs, peuvent arriver fréquemment en cours d’un process de développement. Comprendre qui sont vos utilisateurs et comment ils emploient votre logiciel vous permettra de mieux cerner les exigences et les contraintes, mais vous serez également ainsi à même d’interagir avec eux quand ils font fausse route. Lorsque vous planifiez des sprints, faire preuve de compassion réduira les allers retours et rendra vos démos plus pertinentes. Vous éviterez également de perdre du temps à développer quelque chose qui ne fonctionne pas parce vous n’avez pas voulu prendre quelques minutes supplémentaires pour clarifier les contraintes du projet.

Être capable de comprendre comment votre code peut affecter vos utilisateurs est également une qualité essentielle pour un développeur. Même si vous n’êtes pas celui qui prend les décisions à propos des fonctionnalités à développer, vous avez une certaine responsabilité envers les personnes à qui vous pourriez nuire avec votre code. Le Dr Katy Cook, fondatrice du Center for Technology Awareness, recommande que les développeurs «codent en se mettant dans la peau des clients/utilisateurs finaux, et en imaginant les impacts — à la fois positifs et négatifs, dans l’immédiat et à long terme — sur leur vie. » Elle conseille aussi d’apprendre et pratiquer l’écoute active et de «toujours considérer ce que veulent dire les gens lorsqu’ils s’expriment. »

Écoutez les minorités sous-représentées autour de vous

Lorsque vous vous sentez privilégié au sein d’une communauté (être un homme, blanc, ou hétéro, par exemple) c’est à vous de vous assurer que votre environnement de travail n’est pas hostile aux minorités sous-représentées, parce que vous êtes en position de faire la différence.

Il existe différentes façons d’améliorer la situation des minorités sous-représentées alors que vous êtes vous-même privilégié. «On peut amplifier le discours de ceux qui ne sont pas entendus dans les réunions, et revenir aux propos de quelqu’un que l’on aurait interrompu », explique Dolly Chugh, professeur à la New York University Stern School of Business. «On peut accorder du crédit au travail d’une personne et valoriser ses qualités autour de nous. On peut noter toutes sortes de préjugés dans notre entourage et en parler quand c’est nécessaire. » Toutes ces actions éprouveront votre empathie et votre compassion tout en les renforçant.

Mettez en place une session d'entraînement spécifique

Il existe de nombreuses ressources destinées aux équipes et à ceux qui souhaitent renforcer leur empathie et leur compassion. Le Center for Technology Awareness a développé des cours d'entraînement et des ateliers à ce sujet, et offre 1 à 2 jours d'entraînement pour les employés ou les conseillers d’entreprises afin qu’ils soient en mesure de rendre plus empathiques et émotionnellement plus intelligentes les organisations dans le domaine de la tech. L’entreprise de Wensel, Compassionate Coding, fournit un entraînement destiné aux organisations pour créer des équipes différentes, afin d’améliorer la communication dans les équipes ou lors du recrutement, et plus encore. Pour les particuliers, il existe également des cours en ligne afin d’augmenter votre compassion au quotidien.

Quelques exemples concrets afin de faire preuve de plus de compassion dans votre travail dès maintenant :

  • Appliquez les principes de compassion dans vos revues de codes lors de vos prochaines pull requests.
  • Demandez à un collègue du marketing qui sont vos utilisateurs et comment ils utilisent votre logiciel.
  • Lors d’une prochaine réunion, observez les minorités sous-représentées et soutenez-les. Si vous voyez que quelqu’un essaie de parler, mais qu’il est sans cesse interrompu, reprenez le fil de la conversation en lui redonnant la parole.

Accédez à plus de contenus pour les développeurs sur la rubrique dédiée Behind the Code !

*Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Illustration par Brice Marchal*

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Clémentine Pirlot

Full stack developer @ Borrowell

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :