Data-visualisation, visualisation de données, Data-visualization (en anglais), ou encore Dataviz... tout ceci recoupe un seul et même concept : l'exploitation graphique de données. Mais qu'est-ce que cela veut-il dire concrètement ? L'avènement du digital coïncide aussi avec l'explosion du Big Data. Par leurs activités numériques, les entreprises agrègent aujourd'hui des centaines de milliers de données... et pour les analyser et en tirer des conclusions : elles peuvent transformer des tableaux de chiffres en représentations visuelles grâce à la Dataviz ! Vient ensuite le Data storytelling...

Pour en savoir plus, nous avons interrogé Charles Miglietti et Kilian Bazin, co-fondateurs de Toucan Toco, les experts de la Dataviz agile qui font.. parler les données !


Définition

"Tu veux que je te fasse un dessin ?". En effet, lorsqu'un concept est difficile à comprendre, le présenter de manière visuelle le rend bien plus abordable. Le cerveau humain est constitué ainsi et traite bien plus rapidement les images que le texte ! Prenez l'exemple d'un fichier Excel de 3 000 lignes. Il renferme des informations capitales mais comment en tirer son intelligence ? La Dataviz permet alors d'agréger des millions de données (d'entreprises ou d'organisations comme l'INSEE) et des les visualiser à travers des graphiques, diagrammes, cartographies, chronologies, pictogrammes, infographies ou même des créations graphiques inédites ou des photos. Le Data storytelling parvient alors à raconter ces données en images, en vue de les analyser. 


Historique

Plusieurs étapes :

  • Dès la fin du 18e siècle, l'ingénieur et économiste écossais William Playfair est à l'origine de l'histogramme, du diagramme circulaire et de la série temporelle : des visualisations encore utilisées aujourd'hui ! Des exemples concrets arrivent dès le 19e siècle sur des sujets liés à la mortalité et aux guerres.. 
  • Naissance d'un langage graphique dès 1967 grâce à Jacques Bertin qui creuse les manières de présenter l'information sur les graphiques (couleurs, tailles, formes). 
  • L'arrivée massive du digital fait faire un bon au Data storytelling. La quantité d'informations à analyser qui en découle est forte, et de nouvelles manières de présenter l'info' grâce aux techniques numériques optimisent la Dataviz (3D etc.). 

Aujourd'hui, la collecte de données s’est généralisée à l’ensemble de l’entreprise l’analyse et la transmission des résultats restait une pratique accessible à une simple minorité de collaborateurs. Le Data storytelling permet alors de démocratiser l'accès aux info' complexes en entreprise (et non seulement au département Business Intelligence !).


Application concrète

Le data-storytelling est présent dans toutes les organisations. Elles sont nombreuses ! Utilisation d'un service, ventes d'un produit, nombre de visiteurs sur un site, fluctuations d'un tarif... chaque secteur d'activité en génère, et le simple fait de créer un tableau Excel pour ordonner la donnée et en tirer des conclusions fait déjà partie de la Dataviz ! 

  • Il va être utile aux métiers en lien avec ces datas, qui vont pratiquer alors le "pilotage par la donnée". Ceci permet une prise de décision plus précise, qui va au-delà du raisonnement humain. Il est ainsi possible de suivre de nombreux indicateurs-clés simultanément et de garder alors une vision large sur son activité.
  • Mais il sert aussi au grand public ! Généralement pour mettre en valeur des données et éduquer les consciences sur des sujets comme l’écologie, l’économie, synthèse de résultats financiers… 


L’anecdote à connaître

La visualisation de données la plus connue date de l’époque de Napoléon. Elle dénonce l’absurdité de la guerre. En 1812 Napoléon mène la fameuse campagne de Russie, plus de 400 000 hommes partent à la conquête de Moscou. Seul 1/4 des hommes parvient jusqu’à la capitale. Napoléon est contraint de battre en retraite, un second piège se referme alors sur les troupes : le froid. Seuls quelques milliers d’hommes refranchissent la frontière... Charles Joseph Minard, contemporain de la campagne, réalise plusieurs décennies plus tard la carte ci-dessous. 

Cette visualisation est un chef d’oeuvre technique et une des plus belles manière de sensibiliser une audience aux atrocités de la guerre.


Les sites de référence


Les outils de Data storytelling :

  • Pour les techs : Javascript, D3.js pour le front, Python pour le back.
  • Pour faire une visualisation maison : Excel, Google Analytics
  • Pour les opérationnels et les grands comptes : Toucan Toco
  • Pour les experts de la donnée et les data scientists : Toucan Toco Studio, Tableau, Qlikview


Les avancées techno à connaître / évolution en cours ?

Le Data storytelling est encore jeune. Il va subir deux évolutions :

1. L’une à travers l’interaction avec les plateformes mobiles et tablettes : comme on le découvre dans Minority Report, on peut s’attendre à jouer avec des données et des graphiques sur des supports grandeurs nature. Aujourd’hui des startups comme Adok permettent de dépasser notre usage du mobile et de la tablette en interagissant directement avec un écran grandeur nature sur un mur ou une table de réunion.

 2. L’autre à travers la scénarisation des données. Celle-ci constitue le futur de la démocratisation de l’accès à la donnée. Les évolutions à attendre portent sur le “storytelling” des données via l'amélioration de leur contextualisation & représentation. Cela passe par des vidéos explicatives, des commentaires en temps réel et des tableaux de bords qui s’adaptent en fonction de l’utilisateur et de l’audience. En bref : l'évangélisation en entreprise de cette manière de lire la data !


Les experts

  • Charles Miglietti, Président et co-fondateur de Toucan Toco. Après avoir étudié à Polytechnique et à l'ENS Cachan, il a rejoint Apple en tant qu'Ingénieur R&D puis Withings en tant qu'Ingénieur embarqué. Des entreprises à la pointe de la technologie, et au coeur de la data ! Il a ensuite monté une entreprise Tech, a enseigné à Telecom ParisTech et a co-fondé Toucan Toco en janvier 2014 !
  • Kilian Bazin, professeur de Dataviz à l’ENSAE après avoir étudié aux Mines ParisTech et à Polytechnique, il a ensuite travaillé en tant que CXO chez Captain Cash puis a  co-fondé Toucan Toco, entreprise de laquelle il est DG.  
  • Toucan Toco édite un logiciel de data storytelling à destination des grands comptes.


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by Startupstockphotos


Envie de rejoindre Toucan Toco ?

Newsletter

Suis-nous !