1 français sur 30 a déjà participé à une campagne de financement participatif, a.k.a de “Crowdfunding” ou “financement par la foule”. Ce procédé né au moment de la crise de l'industrie du disque, et réglementé en France depuis octobre 2014, est en plein essor ! Et il ne se cantonne plus seulement au financement de projets créatifs ou innovants : on peut aujourd'hui financer la création d'une fromagerie au coin de sa rue. Un concept-clé, dans nos sociétés digitales de plus en plus collaboratives. 

Mais comment cela fonctionne-t-il concrètement ?  Décryptage avec Bulb in Town,  le site de crowdfunding local (TPE, PME, commerce, ESS).

Définition

Le crowdfunding est un mode de financement qui permet de collecter une somme d'argent grâce à une multitude de petites contributions réalisées par des internautes. À l’aide d’une plateforme Internet, une rencontre se crée entre un consommateur détenant de l’épargne et une personne physique ou morale, à la recherche de fonds pour mener à bien un projet. Il existe 3 grands types de financement participatif :

  1. Le don contre don : un contributeur soutient financièrement un projet en échange d’une contrepartie symbolique, marchande ou expérientielle.
  2. Le prêt : un consommateur prête une somme d’argent qui lui sera remboursée avec des intérêts.
  3. L’investissement : un consommateur investit une somme d’argent et détient une part du capital de la société :il devient investisseur

Plusieurs avantages pour le consommateur, appelé bien souvent contributeur, prêteur ou investisseur qui varient selon le type de crowdfunding : soutenir un projet qui l’intéresse, faire un placement financier, s’offrir une contrepartie exceptionnelle (cours, magazine, produit de luxe...), faire de la défiscalisation, donner un sens à son épargne etc.

Histoire

Le financement participatif n’a pas attendu l’ère digitale pour se développer, le principe est vieux comme le monde ! Un des ancêtres serait par exemple le phénomène de la tontine, répandu dans les communautés asiatiques ou africaines, qui consiste à créer une cagnotte commune en cas de soucis pour un des membres de la communauté.

Avec l’apparition d’Internet sont nées les premières plateformes aux Etats-Unis, notamment Kickstarter (début 2000), suivies en France par My Major Compagny, KissKissBankBank, Ulule et Bulb in Town.

Application concrète

Pourquoi les entreprises se lancent-elles dans l’aventure du crowdfunding ? Il a de nombreuses vertus, en voici quelques unes :

  • Se financer
  • Se faire connaître 
  • Fédérer une communauté 
  • Tester son marché 

Cette solution alternative (et qui semble virtuelle pour certains !) peut impacter de façon très concrète la société ! Elle peut sauver des emplois (avec des projets de reprise d'établissements en faillite), permettre de vraies avancées technologiques via le développement de projets très innovants (avec des retombées business, humaines, médicales etc.).

Exemple : La Biscuiterie Jeannette 

Liquidée fin 2013, un repreneur était toutefois intéressé et pouvait sauver les emplois. Le hic : les crédits bancaires n’avaient pas été acceptés. Pour convaincre les banques de l’attachement des Normands à ce symbole du patrimoine, Georges Viana, le repreneur, a lancé une campagne de financement participatif avec Bulb in Town. Près de 2 100 personnes ont exprimé leur soutien à ce projet en contribuant en masse : 102 000€ récoltés en échange de dégustations sur place, à domicile, en abonnement ou à vie ! Face à cet énorme engouement, il a été proposé aux soutiens de devenir investisseurs au sein de cette entreprise et ce fut un énorme succès : 560 000€ levés. La couverture média de ce projet fût forte : JT de TF1, Le Figaro etc. ce qui a finalement convaincu les banques. Ces 2 opérations ont permis de relancer l’usine, de sauvegarder un beau savoir-faire et de précieux emplois.

Les anecdotes à connaître

Le crowdfunding a donné naissance à des projets... fous dans tous les sens du terme ! Des monuments historiques tout comme des projets insolites ou des innovations technologiques. Retour sur les plus marquants :

  • la Statue de la liberté aux Etats-Unis : suite à une collecte de fond lancée en 1875 qui a mobilisé des milliers de particuliers, entreprises et administrations 
  • la Sagrada Familia de Gaudi à Barcelone (1882-2026 ?) : dont les travaux ont été financés à partir de dons auprès du peuple et de visiteurs
  • le jeu vidéo Star Citizen (missions interstellaires) : qui a rejoint le Guinness des Records pour avoir dépassé les 100 millions de dollars de dons (sur Kickstarter puis le site Robert Space Industries). 
  • la montre connectée Pebble qui a récolté plus d'un million de dollars en à peine 30 minutes (Kickstarter) en 2015 ! Résultat final ? 10 millions de dollars collectés (soit 10 000% de son objectif initial).

Mais aussi des projets "fun" comme la salade de pomme de terre de Zack Brown (55 000$ sur Kickstarter), la glacière Coolest (13 millions $ sur Kickstarter), la dent de l'américain Jeffrey Self (3 650$ sur Indiegogo) etc.

Les sites de référence

Les avancées & évolutions en cours 

La tendance va globalement à une réduction du nombre de plateformes. Suite à un durcissement de la réglementation vis-a-vis des plateformes qui ont le droit d'opérer, l'offre diminue mais devient ainsi de plus en plus qualitative (ceci évite le risque de se retrouver face à une plateforme non sérieuse). On observe aussi que les banques (en terme d'image) et la presse s'intéressent de plus en plus au crowdfunding !

Enfin, il est une tendance à suivre de très près : celle de la blockchain et des crypto-monnaies. Elle pourrait bien révolutionner le financement participatif ! D'ailleurs  en mai 2016, le projet "The DAO" a levé 12 millions d'ethers  (crypto-monnaie), équivalent à ce jour de 140 millions de dollars. 

Le crowdfunding est donc en plein essor ! Qu'il génère des euros, des dollars ou de la monnaie virtuelle : les collectes ne risquent pas de s'arrêter de si-tôt...


Les experts

Bulb in Town : créée en 2012 par Alexandre Laing et Stéphane Vromman, c'est le premier site de financement de proximité en France avec près de 700 entreprises financées et 7 millions d'euros collectés. Immatriculée IFP et CIP, elle est dédiée aux entrepreneurs de l’économie réelle : commerçants, artisans, agriculteurs, industriels, associations, autant de catégories de projets qui se financent sur la plateforme en échange de contreparties (don contre don), d’actions ou d’obligations (investissement participatif). 

Son credo ? Permettre aux habitants de devenir acteurs du développement de leur territoire en soutenant des projets près de chez eux. La plateforme accompagne les porteurs de projets à chacune des étapes-clés, grâce à des coachs qui suivent le projet du début à la fin et prodiguent de nombreux conseils,  sur des montants qui s’échelonnent entre 30 000€ et 2,5 millions d’euros. 


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @Bulb in Town

Envie de rejoindre Bulb in Town ?

Newsletter

Suis-nous !