Food Truck : quelle culture d'entreprise dans un business ambulant ?

  • November 5, 2015

Quand votre bureau se résume à un camion ambulant, la culture d’entreprise ne peut pas être la même que dans des locaux classiques. Un camion, des odeurs de cuisine, vos collègues debout les uns à côté des autres, un flot permanent de clients, tout ça sur quelques heures par jour et le reste du temps à ranger, préparer, innover hors du camion. Comment construire en trois points clés une culture d’entreprise dans un contexte si atypique ?

Pas de chef, seulement un leader qui transmet ses valeurs

Une culture d’entreprise dans un food truck passe par une large place faite à la personnalité de chacun. « Ici, ce n’est pas comme en cuisine ou au bureau, il n’y a pas de chef, nous sommes tous cuisiniers », explique Duc Vo Van, fondateur du food truck vietnamien Le Petit Banh Mi. Tout le monde est à la fois aux fourneaux, au service, à la création des sandwichs. »

« Certes il y a tout de même besoin d’un leader qui transmet les valeurs de base et la vision », poursuit le fondateur. Il est important ensuite que des idées viennent de la part de l’équipe. « Il est capital qu’ils comprennent d’où viennent mes valeurs pour les accepter et de les transmettre par la suite. »

Toute l’équipe apporte son ingrédient à la carte ou au management. « Toutes les semaines je note leurs idées de recette et je leur fais goûter ce qu’ils font. » Un genre de beta-testing de tous les jours ! En somme, dans un camion ambulant, une large place est faite aux esprits créatifs.

Communier avec le client qui vous regarde travailler

Une des bases du food truck est la communion avec le client qui s’adresse directement à vous quand il vient commander. Ici, vous êtes en contact permanent avec le consommateur, qui se déplace pour vous, pour découvrir une ambiance street food, et qui vient tester votre produit. « Il ne faut donc jamais tirer la tronche devant le consommateur », sourit Duc Vo Van

D’autant que vous allez savoir tout de suite si le client aime ou pas « Il est honnête ». Il faut donc savoir bien réagir car tout se joue très vite, le temps d’une commande, et il faut faire revenir le client. « Qu’est-ce qui fait par exemple le succès du Réfectoire (food truck parisien) ? C’est une fille super sympa ! »

Faire de la nourriture servie un vecteur de cohésion

Autre point du succès de la culture d’entreprise dans un food truck, la nourriture évidemment ! « C’est un vecteur de cohésion sociale fort », assène-t-il par ailleurs. Les clients rapportent la nourriture chez eux, au bureau, ils échangent sur la qualité des produits et du service. « Cela permet aussi de créer des souvenirs. »

La culture d’entreprise du food truck c’est donc aussi savoir transmettre au client l’image du camion, de la tendance food truck/street food, et de savoir raconter l’histoire de ce que l'on vend. Et évidemment que la nourriture soit bonne !

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pierre-Gaël Pasquiou

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :