L’innovation en entreprise connaît une nouvelle mode : les Hackathons ! Véritable phénomène du moment, ils rassemblent des talents variés autour de projets concrets. Louis Vuitton s’est lancé dans l’aventure des Hackathons en 2015. Après le succès de leur premier « Unlock the future of Luxury », ils ont re-itéré l’opération du 17 au 19 juin à l’Ecole 42 avec "Unlock Supply Chain". Un projet ambitieux : développer la future supply chain connectée en temps réel de Louis Vuitton. Une jeune entreprise très innovante a été choisie comme partenaire technique pour ce second Hackathon : Anaplan.

Retour sur cet événement et toutes les perspectives qui en découlent en terme de recrutement avec Franck Le Moal – Directeur des Systèmes d’information de Louis Vuitton et Edouard Fourcade – DG France d’Anaplan.

Un projet ambitieux : créer la meilleure supply chain au monde

Dans le secteur du luxe, la supply chain est un élément clé et très différenciant. La volonté du leader du secteur est de la rendre toujours plus flexible et agile pour approcher très rapidement le produit au client. Pour ce Hackathon, plus de 250 candidatures ont été enregistrées pour 50 candidats sélectionnés. Les critères ? Une variété de profils issus des meilleures écoles de commerce, d’ingénieurs et de design, motivés pour apprendre et s’investir dans ce projet ambitieux.

L’enjeu était de créer le meilleur modèle de planification pour optimiser les stocks et le service client de Louis Vuitton. Anaplan, une jeune entreprise innovante, partenaire du Hackathon, fournissait des modèles d’applications et coachait les équipes sur les aspects techniques du projet. Ils orientaient les participants pour éviter toute erreur de modélisation et apporter la réponse la plus pertinente possible. Après 48h de travail, le jury du Hackathon (composé de personnes de Louis Vuitton, d’Anaplan et d’experts du Big Data) a pu évaluer la pertinence de chaque projet.

Une expérience très formatrice pour tous les participants

L’apprentissage était multiple pour les équipes. Voici les éléments pris en compte par le jury.

Au niveau technique :

  • La bonne intégration à la plateforme d’une méthode de planification inédite en France : la DDMPR (Demand Driven Material Requirement Planning) 
  • Une bonne compréhension et utilisation de la technologie Anaplan

Au niveau personnel :

  • La gestion de projet en équipe durant un temps réduit et avec un rythme soutenu de challenges auxquels il fallait apporter des solutions ingénieuses
  • La créativité dans le projet pour produire une plateforme ludique et originale
  • La rapidité : dans le développement et l’apprentissage technique
  • Un bon savoir-être : vrai travail d’équipe, demandant de l’autonomie, une bonne organisation entre chaque membre et répartition des tâches
  • L’ergonomie générale et l’esthétisme du projet

Les Hackathons sont d’ailleurs souvent l’occasion de révéler des talents en vue d’éventuels futurs recrutements.

Un tremplin professionnel qui ouvre des opportunités

Être tout seul devant une feuille blanche avec un défi inconnu est un excellent moyen de mettre en avant les personnalités. Au-delà des récompenses offertes aux meilleurs projets (casques Beats Studios, produits Louis Vuitton, voyage), certains peuvent même se voir proposer une embauche !

L’envie d’aventure, l’autonomie, l’adaptabilité et le savoir-être sont d’ailleurs les traits de personnalité particulièrement recherchés par Anaplan, The Smart Business Platform™. Cette jeune entreprise est en pleine phase d’expansion : avec 700 collaborateurs aujourd’hui, ils seront 850 d’ici fin 2017.


Newsletter

Suis-nous !