Job crafting : devenons les artisans de notre épanouissement au travail

  • CécileCécile
  • Publié il y a 14 jours
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Job crafting : devenons les artisans de notre épanouissement au travail

  • CécileCécile
  • Publié il y a 14 jours

Le job crafting consiste à modeler son job à son image en le transformant petit à petit pour qu’il nous corresponde en tous points. L’objectif est d’augmenter sa motivation, son implication et son efficience au quotidien. Le point sur un procédé méconnu et pourtant très courant, vecteur de productivité et de plaisir au travail.

Qu’est-ce que le job crafting ?

  • Job = travail
  • Craft = fait-main

Crafter son job, c’est donc le façonner à la main, tel un artisan travaillant un objet afin qu’il corresponde exactement à l’idée qu’il s’en fait. Il s’agit de s’emparer d’un poste, de se l’approprier pour qu’il vous corresponde en tous points, qu’il vous permette de mettre en oeuvre vos savoir-faire spécifiques.

D’où vient le job crafting ?

Cette pratique est née aux Etats-Unis au début des années 2000 et s’est déjà largement répandue dans de nombreux pays d’Europe. Très tendance depuis quelque temps, elle n’est pourtant pas nouvelle : de nombreux employés font du job crafting parfois sans même s’en rendre compte, et ce depuis des années.

Mais la quête de sens dans le travail très présente chez les jeunes générations, la multiplication des cas de burn-out, la prise en compte du bore-out et les nouvelles formes de management favorisant l’autonomie et la prise d’initiatives ont permis le développement de cette pratique.

A quoi sert le job crafting ?

Il y a plein de manières d’exercer un même métier et d’occuper un même poste. Quand on arrive dans une entreprise pour occuper une nouvelle fonction, tout ne nous convient donc pas forcément dans la fiche de poste. Le job crafting consiste à y remédier en modifiant quelques petites choses qui vont permettre de transformer le quotidien de manière parfois subtile mais essentielle.

À terme, c’est utile pour le salarié qui se construit un travail sur mesure qu’il effectuera avec plaisir, mais c’est aussi utile pour l’entreprise puisqu’un salarié heureux est un salarié plus impliqué et plus efficace, à qui on donne la liberté de libérer tout son potentiel.

En somme, avant de songer à tout quitter, vous pouvez d’abord essayer de changer les choses qui ne vous conviennent pas. Quelles modifications peut-on apporter à son poste ?

Selon une étude de l’université du Michigan intitulée What is Job Crafting and Why does it Matter ?, on peut façonner son poste à différents niveaux et de bien des façons mais on distingue essentiellement 3 grands axes d’évolution.

La nature des tâches à effectuer

Vous pouvez modifier vos attributions dans l’entreprise : la nature de vos tâches, leur variété, leur quantité mais aussi les méthodologies utilisées pour les effectuer. Certaines tâches que l’on vous a assignées vous semblent rébarbatives ou mal conçues ? En les remodelant, vous pouvez gagner du temps et changer votre quotidien.

De la même façon, si vous pensez pouvoir accomplir certaines missions qui ne figurent pas dans l’intitulé de votre poste, pourquoi ne pas le modifier afin de mettre votre savoir-faire particulier et vos talents spécifiques au service de votre travail ? Si ces missions n’empiètent pas sur le travail de vos collaborateurs, il y a peu de chances qu’on vous le reproche.

Exemple : un employé d’une enseigne de mode décide qu’au lieu de ne faire que ranger des vêtements sur des portants comme indiqué dans son intitulé de poste, il va aussi conseiller les clientes et les aider à trouver la tenue parfaite. Ce faisant, il rend son métier plus intéressant et y retrouve une source de motivation.

La perception du travail à effectuer

Vous pouvez également modifier la façon dont vous percevez votre mission. Il s’agit de trouver du sens à ce qu’on fait en modifiant la façon de considérer les tâches que l’on a à effectuer. Chaque poste vient avec son lot de tâches rébarbatives, que l’on effectue avec plus ou moins de plaisir. Certains outils peuvent rendre plus supportables le fait de s’en acquitter.

Par exemple, la gamification insère du jeu dans le quotidien du travail pour rendre ludiques des tâches ennuyeuses. Mais il peut aussi s’agir de mettre l’accent sur l’utilité d’une tâche, le résultat qu’elle va amener. En ayant une vision globale de son métier, il prend tout son sens : quand on sait pourquoi on fait les choses, on les fait plus volontiers.

Exemple : un employé d’usine est chargé de mettre des biscuits dans des boîtes. Un job qui peut sembler ennuyeux et répétitif mais cet employé l’effectue en pensant aux enfants qui seront heureux d’ouvrir leur paquet de biscuits dans la cour de récré. Il a ainsi l’impression que sa mission est très importante, il y accorde le plus grand soin car il s’en acquitte en se sentant utile.

La qualité des relations de travail

Enfin, on peut changer son quotidien en modifiant la nature de ses relations interpersonnelles au travail. Créer des relations fortes avec ses collaborateurs ou avec les personnes qui bénéficient de vos services peut rendre n’importe quel job plus passionnant.

Exemple : rencontrer les personnes travaillant dans les différents services de son entreprise permet de comprendre leur quotidien et leurs contraintes, cela facilite les échanges, permet de personnaliser les interactions qu’on aura avec elles à l’avenir et de transformer de simples relations de travail en relations amicales. De même, en tant qu’hôtesse de caisse, sourire aux clients même si on n’est pas particulièrement heureuse d’être là permet d’obtenir un sourire en retour et de créer les conditions d’un dialogue agréable, ce qui change positivement le quotidien.

Quelles sont les conditions nécessaires pour crafter son job ?

Analysez votre job dans le détail

Avant de changer quoi que ce soit, il faut d’abord prendre du recul. Analysez votre poste et identifiez les petites choses qui, au quotidien, peuvent le rendre moins intéressant ou plus pénible, et cherchez comment y apporter des solutions. Que faudrait-il changer pour transformer votre job en job idéal pour vous ?

Analysez vos atouts potentiels

Que pourriez-vous apporter de plus à votre entreprise ? Quels atouts encore méconnus de votre hiérarchie pourriez-vous utiliser pour enrichir votre poste et comment en faire profiter votre équipe ? En somme, personnalisez votre rôle dans l’entreprise afin qu’il vous permette de mettre à profit vos expériences, vos valeurs et vos capacités.

Adoptez le bon état d’esprit

Réfléchissez à la bonne manière de considérer votre poste : quelle en est la finalité ? Quels effets positifs a-t-il sur votre entourage professionnel ? Quels bénéfices apporte-t-il aux clients de votre entreprise ? Cherchez le prisme qui vous permettra de lui trouver un sens et de l’effectuer avec plaisir.

Échangez avec votre hiérarchie

Avant de procéder à un changement de vos prérogatives, il est essentiel de communiquer afin que votre initiative soit bien comprise, acceptée et soutenue. En effet, si certaines modifications comme la perception des tâches que l’on effectue ou la qualité des relations interpersonnelles que l’on crée au travail vous concernent seul, d’autres éléments nécessitent un accord de votre hiérarchie pour être modifiés. Telle la modification des tâches à effectuer ou des méthodes choisies pour s’en acquitter.

Le job crafting implique d’ailleurs que le management accorde à ses équipes un fort degré d’autonomie et une grande confiance, en partant du principe que cette liberté aboutira à plus de créativité et une meilleure productivité.

En somme, votre job idéal, c’est celui que vous vous fabriquerez sur mesure, alors réfléchissez à ce qu’il faut changer et à ce qui vous manque pour être pleinement heureux dans votre travail et prenez les choses en main !


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :