Vous voulez postuler en banque, cabinet de conseil ou fonds d’investissement ? Pour commencer le long processus de recrutement qui vous attend, il est une étape cruciale à réussir : la convocation en entretien. Au-delà du CV et de la lettre de motivation, certains éléments peuvent favoriser votre profil et vous démarquer des autres candidats.

Nous avons rencontré Adrien Rosenberg, d’AlumnEye (le leader français de la préparation aux candidatures et entretiens en Finance, Conseil en Stratégie et Masters Spécialisés), qui révèle ses 7 meilleurs conseils pour décrocher un entretien en finance.

1. Avoir un CV adapté

Premier contact avec le recruteur, la présentation et la structure de votre CV envoient déjà un message sur votre profil. Les règles de base pour ne pas risquer de décrédibiliser votre candidature : un CV sobre et sans faute d’orthographe. Refrénez tout élan créatif en privilégiant une forme simple et claire, et relisez-vous plutôt 2 fois qu’une ! Une seule faute peut être rédhibitoire… Le truc en plus ? Des éléments chiffrés qui donnent de l’impact à votre CV ! Toute expérience peut être mise en avant grâce à des chiffres : la hausse de CA générée durant votre activité en vente, les automatisations mises en place pour gagner en productivité du travail… Donnez des exemples !

2. Rester humble dans sa lettre de motivation

Courte et efficace, votre lettre doit aussi faire preuve de modestie. Le ton employé doit indiquer au recruteur que vous êtes conscient d’avoir encore beaucoup à apprendre. Il n’y a rien de pire qu’un candidat qui se met en avant et se targue d’être « le meilleur » !

3. Préparer scrupuleusement l’épreuve des tests numériques

Partie incontournable et déterminante dans le processus, les tests numériques sont une série de questions auxquelles répondre dans un temps imparti. Cet exercice permet d’évaluer notamment votre gestion du stress. Pour vous préparer, vous pouvez consulter le site Job Test prep qui agrège des tests type SHL, utilisés par les banques.

4. Attention à la date : avoir toujours une longueur d’avance

Très cadrés en finance, les différents process de recrutement obéissent à des périodes strictes et bien définies. Ne pas se renseigner sur ces périodes vous expose au risque de passer à côté d’une opportunité. Renseignez-vous sur les dates idéales auxquelles postuler par rapport au poste visé en gardant notamment une oreille attentive via votre réseau en banque. En effet, le process commencera parfois des mois avant la prise de poste (3-6 mois), parfois plus tardivement. Vous n’avez pas encore trouvé de stage 1 mois avant la date prévue ? Pas de problème, certaines places peuvent aussi se libérer au dernier moment ! Les formations AlumnEye ont lieu aux périodes clés de candidatures aux stages.

5. Compter sur… la chance !

Même si votre préparation, votre esprit logique et votre maîtrise du calcul sauront faire la différence, vous allez aussi devoir compter sur une part de… chance ! En effet, la chance fait partie du processus de recrutement pour n'importe quel job, et il faut savoir l'accepter. Les recruteurs sont des personnes comme vous et moi et parfois, ils peuvent passer à côté d'un bon CV pour différentes raisons indépendantes de la rationalité. Afin de limiter cette part de chance, le plus simple est de postuler dans un maximum d'institutions financières, ainsi peut-être que dans une de vos candidatures, la chance sera de votre côté ! Visez large, et n’hésitez pas à… relancer.

6. Oser relancer : au bon moment

Pas de réponse à votre candidature ? Beaucoup se disent alors automatiquement qu’ils n’ont pas été pris… or il vous reste une carte à jouer pour décrocher un entretien : celle de la relance ! En effet, le facteur « chance » peut avoir joué en votre défaveur lors de l’envoi de votre candidature, et relancer le recruteur peut inverser la tendance. Le moment sera peut-être plus opportun ? Et cela témoigne d’autant plus de votre motivation. N’hésitez pas aussi à contacter quelqu’un en interne, qui pourra éventuellement vous donner plus de précision ou appuyer votre CV.

7. Le networking

À la recherche d’un stage dans 5-6 mois ? Il est indispensable de commencer à travailler votre réseau bien en amont ! Au sein de votre école, des jeunes diplômés et alumnis au global, mais aussi d’amis d’amis, connaissances de vos parents… identifiez les personnes qui pourraient vous aider, vous donner des informations voire même des contacts ! L’argument « j’ai parlé à telle ou telle personne » de la banque en entretien, ne sera que bien vu des recruteurs. N’hésitez pas à vous rendre à des événements de networking, à aller voir autant que possible les banques qui vous intéressent sur les forums : les mêmes personnes sont souvent présentes sur les stands et se rappelleront de votre profil ! LinkedIn est aussi un outil puissant à utiliser : allez voir les employés de la banque visée pour trouver des contacts intéressants.


-----

AlumnEye est le leader français de la préparation aux candidatures et entretiens en Finance, Conseil en Stratégie et Masters Spécialisés. 

-----

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ@Meltone Advisory

Les derniers articles

À lire ensuite

Arrow right white
Arrow left white

Newsletter

Suis-nous !