Les entretiens en Conseil en Stratégie sont faits pour vous évaluer sur un ensemble de compétences très diversifié. En plus du classique Case Interview, vous devrez passer d’autres épreuves pour espérer décrocher un stage, un apprentissage ou un emploi dans un cabinet de Conseil en Stratégie. Il faudra donc aussi vous préparer à ces autres épreuves qui ont toute leur importance lors du processus de recrutement. Petit tour d’horizon sur ces différents exercices.

1. Guesstimate :

Qu’est-ce que le Guesstimate ?

Le guesstimate est un exercice d’analyse et d’estimation qui doit être préparé : vous devez expliquer votre raisonnement à votre interlocuteur en même temps que vous réfléchissez. Si cela peut vous paraitre extrêmement difficile, il est en réalité très facile de réussir cet exercice si l’on maîtrise bien la technique à mettre en œuvre.

Cet exercice sert à évaluer votre résistance au stress, votre capacité à réfléchir à voix haute et votre comportement face à un problème difficile à résoudre.

Exemple : Le plus souvent, vous devrez estimer la taille d’un marché ou une proportion de clients ou d’objets. Par exemple, on vous demandera la quantité moyenne de balles de ping-pong produite aux Etats-Unis, le poids d’un éléphant ou encore combien il y a de McDonald’s à Casablanca.

(voir l'article : MarketSizing : comment réussir ? | by AlumnEye)

Que faut-il faire pour réussir cette épreuve?

Pour réussir l’épreuve du Guesstimate, il vous faudra répondre à la question de la manière la plus cohérente possible sans chercher à donner des nombres exacts ou trop compliqués. Il ne faut donc pas paniquer face à un énoncé qui vous parait difficile car ce que l’on vous demande c’est de présenter un argumentaire bien construit avec des nombres approximatifs pour peu que le raisonnement soit cohérent. Il faudra s’être préparé à faire des calculs simples mais rapides. 

Il se peut que le recruteur vous donne des pistes de réflexion mais vous devrez souvent poser vos propres hypothèses.

Exemple : « Combien de banques sont dirigées par des individus de moins de 50 ans en France ? »

Vous pouvez opter pour deux stratégies :

  • L’approche top/down : Vous devrez multiplier le nombre de banques en France par la proportion de banques dirigées par des individus de moins de 50 ans.
  • L’approche bottom/up : En se basant sur une échelle définie arbitrairement (les banques dirigées par des individus de moins de 50 ans en Ile de France) puis élargir le raisonnement à l’échelle national.

2. Les Brainteasers :

Qu’est-ce qu’un Brainteaser ?

Cet exercice peut vous être posé en entretien en Finance comme en Conseil en Stratégie et consiste à résoudre une énigme. Ce que l’on attend de vous c’est de ne pas suivre votre première impression (qui est bien souvent fausse) et de réfléchir à haute voix de manière progressive.

Il ne faut pas hésiter à faire des schémas ou poser le problème de façon mathématique sur une feuille pour vous aider. Vous pouvez vous entrainer en ligne, ou avec le Vault (ouvrage de préparation).

Exemple :

  • Quelle est la somme des chiffres de 0 à 100 ?
  • Vous disposez de 12 billes. L’un d’entre elles a un poids supérieur aux onze autres. Vous disposez également d’une balance ancienne, et vous avez la possibilité d’effectuer trois pesées, et uniquement trois pesées. Pouvez-vous repérer la bille qui a un poids supérieur aux autres ?

3. Les Frameworks : un outil de préparation au case study.

Qu’est-ce qu’un Framework ?

Les Frameworks représentent les « cas classiques » qui constituent une base de réflexion lors du Case Study (voir l'article : Entretien en conseil en stratégie : comment réussir le fameux Case study ? | by AlumnEye). Vous devez absolument travailler et retravailler ces cas classiques pour gagner en rigueur ainsi que pour développer une méthode infaillible et des automatismes qui seront utiles le jour J. 

Néanmoins, il est important de comprendre que les Frameworks ne sont que des modèles et qu’il est indispensable de se les réapproprier. En effet, le recruteur peut vous proposer un cas quasi similaire à ceux que vous aurez étudié mais légèrement différent. Il s’agira de faire preuve de fluidité dans vos propos et de proposer un raisonnement clair et non « scolaire » (ne pas énoncer le nom de la méthode utilisée). Les recruteurs apprécient la prise de risque et la créativité. Il faudra donc être attentif à ces indications et suivre pas à pas la direction vers laquelle il veut vous mener.

Comment les préparer ?

Vous devrez avoir fait une préparation individuelle en amont avant de passer à la préparation en binôme. Certains outils vous aideront à ne pas oublier les dimensions les plus importantes du Case et doivent être travaillés avec ces Frameworks pour des révisions efficaces.

Parmi les différents outils indispensables à la bonne conduite du Case (les 3C, les 4P, le modèle McKinsey 7, …), nous allons faire un focus sur l’analyse SWOT :

Exemple : L’analyse SWOT

L’analyse SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) intervient dans le chapitre de votre Business plan qui présente le marché. Il s’agit d’un outil d’analyse stratégique qui vous aide généralement à définir votre positionnement.

Rapide et simple à utiliser, il vous permet de présenter les forces et faiblesses de votre entreprise ou de son offre, ainsi que les opportunités et menaces extérieures. Il apporte une meilleure visibilité sur votre Business Case et aide à prendre des décisions pertinentes.

→ Forces et faiblesses de votre entreprise (partie interne)

Vous devez définir vos atouts et vos points faibles. Dans chaque case de votre matrice SWOT, listez vos forces et vos faiblesses afin de déterminer ce qui vous différencie de vos concurrents. Dans une même catégorie, vous pouvez trouver des aspects positifs et négatifs. En général, les éléments sont classés par ordre de priorités. Vous devrez être synthétique et sélectif car ce tableau doit contenir uniquement les données les plus pertinentes. Une fois ce travail réalisé, vous allez continuer par l’analyse externe qui permet de déterminer les opportunités et contraintes liées à l’environnement.

→ Opportunités et contraintes liées à l’environnement (partie externe)

Vous identifierez les éléments externes liés à l’environnement, qui ne dépendent pas directement de votre activité mais qui pourraient plus ou moins vous desservir ou vous être favorable. Cette partie est importante, car vous y résumez votre vision en montrant tout le potentiel de votre projet, tout en restant objectif.

La maitrise de tels outils est donc déterminante lors de la réflexion sur un Business Case car pour convaincre votre interlocuteur, il vous faudra connaitre les perspectives d’évolution du marché et de l’activité étudiée. Cet outil sera d’autant plus utile lorsque vous aurez à résumer votre stratégie rapidement et de façon structurée.

---

La bonne maîtrise d’exercices comme le Guesstimate, le Brainteaser et le Framework est indispensable pour espérer réussir ses entretiens en Conseil en Stratégie. Travaillez sérieusement et régulièrement les exemples classiques avec les outils mentionnés ci-dessus et vous serez performant le jour J.


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @Wavestone

Les derniers articles

À lire ensuite

Arrow right white
Arrow left white

Newsletter

Suis-nous !