Le métier d'attaché de presse, un facilitateur médiatique

  • ÉmilieÉmilie
  • Publié il y a 3 mois
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Le métier d'attaché de presse, un facilitateur médiatique

  • ÉmilieÉmilie
  • Publié il y a 3 mois

Souvent confondus, le Chargé de relations publics et l’Attaché de presse sont bien deux métiers distincts. Si le Chargé de relations publics va gérer l’image, la réputation d’une personne, d’une entreprise, d’un produit, auprès des clients, fournisseurs, grand public, « un Attaché de presse a pour principale mission de faire parler dans les médias d’une personne, d’une marque, d’un événement, d’un produit. » nous confie Ninon Bardel, Attachée de presse à son compte.

Ninon, peux-tu nous expliquer le rôle d’un Attaché de presse?

Un Attaché de presse détermine quelle stratégie de communication développer, quel contenu, quel discours et quel timing utiliser.

Il doit également avoir un réseau important dans les médias, avoir un bon relationnel avec les journalistes et cela se fait... en travaillant! Le plus possible, pour ne pas perdre le lien. Il doit donc avoir un rôle de "facilitateur" entre le produit, la personne qu’il représente, et les journalistes. Il doit aussi savoir dire "non", ne pas laisser les médias dans le flou. Un Attaché de presse qui complique les choses n’aura jamais un réseau fidèle...

Un attaché de presse doit avoir un rôle de "facilitateur" entre le produit, personne qu’il représente, et les journalistes.

Selon toi, quelles sont les compétences et qualités nécessaires pour être un bon Attaché de presse ?

Il faut être passionné, être un bon communicant. Avoir un bon relationnel avec les journalistes et une vraie connaissance des médias et de leur ligne éditoriale est également indispensable.

Peut-on facilement se lancer en tant qu’indépendant?

Il n’y a pas de règle. Pour commencer il faut avoir des clients. Mieux vaut commencer en travaillant avec des agences de communication. Et si c’est dans votre caractère, vous pourrez vous lancer en indépendant.

Faut-il avoir son propre réseau pour réussir ?

Si un Attaché de presse n’entretient pas son réseau, il ne sera jamais performant dans son métier. Il faut le créer et l’entretenir. C’est effectivement très important pour réussir dans ce métier. Ça prend du temps, il faut être persévérant. Au début, on en a peu, c’est normal. Ça vient avec le temps. À force d’avoir toujours les mêmes journalistes au téléphone, de voir les mêmes personnes sur les différents événements, on finit par créer son réseau. La plupart des Attachés de presse d’un même secteur se connaissent entre eux, cela étoffe également son carnet d’adresse.

Si un Attaché de presse n’entretient pas son réseau, il ne sera jamais performant dans son métier. Il faut le créer et l’entretenir. 

Aujourd’hui, quand on parle des médias, ça ne se limite pas à la presse écrite, radio et TV mais également à la presse web. Quelle place ont-ils dans ton métier?

Ils prennent beaucoup de place et sont de plus en plus considérés comme un média à part entière. Ils font maintenant partie intégrante du travail de l’Attaché de presse même si je fais une différence, en ce qui me concerne, entre un influenceur et un journaliste. Ce n’est pas le même métier selon moi. Ceux qui mettent tout le monde dans le même sac se trompent. Il y a une approche et une façon de communiquer différentes à déployer avec eux. 

À quoi ressemblent tes journées ?

Relation client, rédaction des communiqués et dossiers de presse, relances, il n’y a pas de journée type. Il y a toujours du conseil clients à faire, trouver de nouveaux montages, de nouveaux coups médias, faire des débriefings... Dans ce métier, on a au moins une anecdote par jour à raconter ! C’est un chouette métier !

Peut-on facilement passer d’un secteur à un autre ?

Ce n’est pas simple. Le réseau médias du cinéma n’est pas celui du sport ni celui de la mode. On ne peut pas être performant dans tous les domaines. Ma spécialité est le sport. Je peux être amenée à traiter des sujets annexes comme la santé, les nouvelles technologies, la littérature, la culture… Mais à condition que cela ait un lien avec le sport, afin de toujours être en position de maîtriser le sujet.

Le réseau médias du cinéma n’est pas celui du sport ni celui de la mode. On ne peut pas être performant dans tous les domaines.

Et pour toi, comment ça s’est passé ?

Tout mon parcours professionnel tourne autour du sport. Je faisais du patinage synchronisé à haut niveau. J’ai commencé en tant que programmatrice d’émissions dans le sport (Europe, TF1/LCI, RMC, France Télévision), ce que je fais toujours. Je me suis fait un gros réseau de journalistes et de sportifs que j’invitais dans des émissions. Et quand je me suis sentie prête, j’ai tenté l’aventure en commençant en tant qu’auto-entrepreneur. Ça a tout de suite fonctionné. Le réseau fait beaucoup ! 

Ce n’est pas ma petite personne que je mets en avant, ce sont les autres ! J’ai la chance aujourd’hui de pouvoir choisir et de faire la promotion de marques et de sportifs qui me plaisent et que je respecte.

Ce n’est pas ma petite personne que je mets en avant, ce sont les autres ! 


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :