Mode et développement durable : une alliance aussi forte que prometteuse

  • GuillaumeGuillaume
  • Publié il y a 2 ans
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Mode et développement durable : une alliance aussi forte que prometteuse

  • GuillaumeGuillaume
  • Publié il y a 2 ans

Responsable, durable, écologique, recyclable, équitable, autant de mots qui peuvent qualifier aujourd’hui notre consommation y compris dans l’univers de la mode, du luxe et de la beauté. La notion de « développement durable » fleurit dans beaucoup d’organigrammes d’entreprise de ses secteurs. Et bonne nouvelle pour les passionnés de l’environnement, elles ont besoin de candidats. Comment détecte-t-on un acteur de la mode qui prône l’approche responsable ? Quels sont les leviers ? 

Quatre points pour repérer que la mode a commencé son changement donnant des ailes à toute une nouvelle génération d’entrepreneurs générateurs d’emplois et aux grands distributeurs qui se remettent en cause. Illustration avec Faguo, Veja, Twins for Peace, Hast et d'autres. 

La mode est soucieuse de l’environnement

Une approche sociale, économique et environnementale qui privilégie le respect de la planète, de l’écosystème, mais aussi des personnes qui nous entourent. Le cheval de bataille de la marque Faguo qui se montre responsable face à ce qu’il l’entoure (la planète, les hommes) et a souhaité que pour chaque paire de chaussures achetée, un arbre soit planté en France. On privilégie aussi les matières écologiques et les ateliers équitables comme chez Veja et ses baskets Made in Brazil.

La mode aime faire don de soi

Le « one for one » comme disent les Américains. La marque Toms a bâti un empire sur ce principe où chaque produit vendu permet de financer un produit ou un service qui va aider son prochain. C’est aussi l’approche de la marque Twins for peace qui propose « Make cool shoes that help children ». Autrement dit, si vous achetez une paire de chaussures chez eux, cela en fera bénéficier aussi un enfant d’un pays en difficulté.

La mode veut de la transparence

L’explosion du e-commerce a permis une véritable transparence notamment dans le domaine des prix. En coupant les intermédiaires, les marques de mode vendues uniquement sur le web proposent des produits au juste prix et le disent en l’expliquant même sur leur site. Chez Hast, le fabricant de chemises, les prix sont fixes, les marges sont visibles et expliquées au consommateur, les fournisseurs sont nommés, etc. « Tout est fait pour que nos clients comprennent parfaitement le prix et l’origine des produits qu’ils achètent » l’explique Samy Ziani, co-fondateur de la marque.

Vive le recyclage en magasin

On ne jette plus ses vieux vêtements mais on participe à un recyclage généralisé ! Avec la Semaine mondiale du recyclage de la Mode, qui s’est déroulé du 18 au 24 avril 2016, H&M a montré son implication dans une mode plus durable : l'objectif était de collecter 1 000 tonnes de vêtements usagés à travers le monde et ses 3 600 magasins. Tous les magasins H&M de France permettent aux consommateurs de ramener leurs vêtements / chaussures / linge usagés en échange d'un bon d'achat de 5€. Il en est de même dans les boutiques &Other Stories, les boutiques APC avec leurs emblématiques jeans et dans de nombreuses autres enseignes. La boucle est bouclée ! 


Alors oui on peut concilier des impératifs de production et la préservation de l’environnement, penser à la planète et se développer commercialement. Même dans la mode. C’est le nouveau credo qui inspire les jeunes diplômés dans leur recherche d’activité professionnelle.

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :