Entre digital et physique, il n'y a qu'un pas aujourd'hui dans le commerce. Subtile mélange entre les deux, son ambition première n'est plus seulement de vendre, mais de permettre une interaction nouvelle avec le consommateur. Et la mode n’échappe pas à ce bouleversement. La mode masculine en particulier. 

Hyper connectés, les hommes deviennent de plus en plus exigeants vis à vis des marques. Que ce soit en ligne ou en magasin, ce qu’ils recherchent ce sont des conseils, de la transparence et surtout des expériences singulières. Des expériences d’achat différentes aussi. Trouver de nouveaux canaux de distribution. Parier sur l’alliance du digital et de l’humain. Faire du conseil, une vraie valeur ajoutée. 

Décryptage de ces nouveaux phénomènes avec Camille, co-fondateur du chatbot Hello Alix et Geoffrey, co-fondateur de Bonne Gueule, le média Mode hommes & conseils en lifestyle.

La Messagerie : ou comment parler "mode" aux hommes sur mobile 

Sous l’impulsion des Millennials, les usages sont en train de radicalement changer. Pas étonnant lorsque l’on sait que 38% d’entre eux font du shopping sur mobile au moins une fois par semaine et 45% aimeraient pouvoir acheter directement sur les réseaux sociaux*. Délaissant les sites e-commerce, cette génération se tourne majoritairement vers les applications pour consommer. Pour réussir, les marques de mode masculine doivent donc être là où sont leurs clients, c'est-à-dire sur les applications de messageries comme Facebook Messenger (1 milliard d'utilisateurs mensuels dans le monde), Instagram (600 millions), Twitter (319 millions) ou encore Snapchat (161 millions).

Facebook, conscient de ce potentiel, autorise d’ailleurs depuis avril 2016 la création de chatbots (comprenez des robots conversationnels dotés d'une intelligence artificielle qui discutent de manière organique avec les utilisateurs) sur Messenger. En réinventant le parcours d’achat, la messagerie apparait donc comme un nouveau canal de distribution pour les marques, encore peu exploité, où leur cible est pourtant présente tous les jours. Cette révolution technologique leur permet de réinventer la relation avec leurs clients. De passer de l'ère de la proposition à celle de la conversation.

Cette révolution technologique permet aux marques de réinventer la relation avec leurs clients. De passer de l'ère de la proposition à celle de la conversation.

Du blog au chatbot : des vendeurs... virtuels ? 

Selon Geoffrey de Bonne Gueule : « les millennials sont bien plus informés et éduqués sur le vêtement que leurs parents. Ils s’intéressent avant tout aux caractéristiques du produit, avec beaucoup de curiosité et une approche presque geek. » C'est ce dont ils se sont rendus compte depuis 2011 et le lancement de leur blog avec Benoît. Un blog pour aider les hommes à se sentir mieux dans leurs vêtements : créer ce "conseiller" que le digital pouvait apporter aux hommes... en un clic ! Avec plus de 10 000 membres actifs aujourd'hui et la création d'un ecosystème complet autour de la mode pour hommes (site avec des conseils, dossiers et looks ; e-shop ; boutiques physiques ; lancement d'un livre...), les chiffres parlent d'eux-mêmes : le digital rhabille les hommes, et ils en redemandent ! Ils ont besoin de conseils honnêtes et avisés et « s’attendent à ce que les vendeurs en sachent autant que Google », explique Geoffrey.

 « Les hommes s'attendent à ce que tous les vendeurs en sachent autant que Google » Geoffrey, co-fondateur de Bonne Gueule

Et les chatbots alors : le next step ? Dans la mode, ce serait est une sorte de « personal shopper » virtuel, l'équivalant d'un vendeur disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et permettant d’apporter une réponse immédiate au client tout en lui donnant l’impression de discuter avec un proche. Exactement ce dont les hommes ont besoin en matière de mode. Pour Camille, co-fondateur d'Hello Alix, le chatbot c’est donc la possibilité de proposer une autre idée de la relation vendeur, souvent jugée frustrante pour les hommes. « L’idée avec Hello Alix est de décomplexer cette relation. Hello Alix a un ton de pote. Quand il s’exprime, il tutoie. Ça change tout. » 

Hello Alix se positionne d’ailleurs comme un vrai outil de recommandation, un e-conseiller à la pointe des tendances Homme. Sa mission : discuter avec l’interlocuteur, apprendre à le connaitre, comprendre sa demande (taille, modèle, budget) et lui proposer une sélection pointue d’une dizaine de produits au meilleur rapport qualité-prix parmi 200 marques comme Armor Lux, le Slip Français, Faguo ou Maison Labiche.

Le chatbot pour la mode masculine sur Messenger : Hello Alix  

[ À lire : Chatbots : buzzword éphémère ou avènement d'un nouvel Internet ? ]

Pourtant l’apparition de ces chatbots dans notre quotidien ne signifie pas pour autant la disparition de l’humain ! Dans la mode justement, ce serait même tout le contraire.

Technologie et Humain : main dans la main

Car l’une des caractéristiques de la génération Millennials, c’est précisément une dualité virtuel/réel permanente. Selon Geoffrey, « les chatbots n’ont d’ailleurs pas vocation à supplanter les conseils d'un vendeur. Ce que l'on observe aujourd'hui, c'est que : c'est la combinaison d'un humain passionné et de ces nouvelles technologies qui est la plus efficace et qui aide réellement le consommateur à consommer de manière plus informée et plus responsable.» L’un des paradoxes de la digitalisation du commerce serait même de revaloriser le magasin physique ainsi que le rôle des vendeurs aujourd’hui considérés comme de véritables ambassadeurs.

Preuve en est, Bonne Gueule a décidé de prolonger l’expérience digitale de son blog dans la réalité avec l’ouverture de boutiques physiques, offrant ainsi à sa communauté une expérience de shopping et de conseils en style globale. Les quatre magasins proposent d’ailleurs aux clients la possibilité de bénéficier d’une heure gratuite de conseils en style personnalisés sur rendez-vous et sans obligation d’achat.

Boutique Bonne Gueule : 14-15 rue Commines, 75003 Paris


Faire passer le service avant la transaction. Accompagner au mieux le consommateur, partout où il est. Trouver l’équilibre entre intelligence humaine et artificielle. La mode masculine se réinvente et innove, comme un écho aux mots de Montesquieu, pour qui « l'histoire du commerce est celle de la communication des peuples. »


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by Bonne Gueule

*(source Havas Paris-PRW-OpinionWay Juillet 2017)

Envie de rejoindre Bonne Gueule ?

Newsletter

Suis-nous !