Partir travailler à... Barcelone

  • AnoukAnouk
  • Publié il y a 7 mois
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Partir travailler à... Barcelone

  • AnoukAnouk
  • Publié il y a 7 mois

Comme les 50 000 Français résidant sur place, vous rêvez vous aussi de vivre votre version de L’Auberge Espagnole ? Barcelone vous accueillera à bras ouverts, entre tapas, sangria et coups de soleil. Une destination dépaysante très facilement accessible depuis Paris !

Le marché du travail

Bien que la Catalogne soit le coeur économique de l’Espagne, le taux de chômage à Barcelone reste relativement élevé : 13% en août 2017. Il n’empêche que le marché du travail reste dynamique, et trouver un job n’est pas si difficile. « Barcelone ne manque pas d’opportunités » confirme Laura, qui travaille sur place dans le secteur du marketing digital. 

Faites d’abord marcher votre réseau : le bouche-à-oreille est une institution à Barcelone. S’il n’est pas vraiment conseillé de chercher un emploi depuis la France, n’hésitez pas à postuler des offres en ligne. Laura explique qu’elle a trouvé son job actuel sur Linkedin et « après trois entretiens en visioconférence depuis Paris, j’ai eu le job. » 

Mettez en avant votre expérience professionnelle, plutôt que vos diplômes franco-français qui n’ont pas vraiment de valeur à Barcelone. 

Après avoir vécu plus de 183 jours sur place, vous pouvez néanmoins prétendre au statut d’auto-entrepreneur, et travailler comme freelance. Le statut d’autónomo s’est répandu comme une trainée de poudre dans la ville, tout comme les espaces de coworking, plus cools les uns que les autres. 

Cela va sans dire, mais parler espagnol vous facilitera grandement la tâche sur le marché de l’emploi. Apprendre le Catalan est loin d’être obligatoire, mais certains employeurs peuvent insister sur ce point. Prenez des cours (gratuits !) avec la mairie. Malgré vos efforts, vous parlez toujours espagnol comme une vache française ? Inscrivez-vous dans la base de données de la Chambre de Commerce et d’Industrie française de Barcelone, qui vous contactera si une offre pour francophone only correspond à votre profil. De même, « beaucoup d’entreprises internationales s’installent sur place et recrutent des étrangers » explique Jules, manager chez Nautal, qui vit sur place depuis trois ans.

Les secteurs qui recrutent des francophones

La vie au taf

L’ambiance est à la convivialité : « Le “tu” est de rigueur entre collègues, quelque soit la boite et quelque soit la position » explique Jules. Mais attention, si une certaine familiarité est encouragée entre collègues, le respect de la hiérarchie, et tout particulièrement du patron, est très important : les limites existent et elles doivent être respectées. Par ailleurs, l’atmosphère détendue n’empêche pas les salariés d’être très rigoureux, travailleurs, et « parfois même stressés » insiste Jules. 

Si les horaires sont méditerranéennes dans la plupart des entreprises - on commence à 9h, on déjeune de 14h à 16h et fin de journée vers 20h - le rythme occidental commence doucement à s’installer. La semaine de travail consiste en 40h, les heures supplémentaires sont censées être stipulées dans le contrat, mais ce n’est souvent pas le cas, et ces heures ne sont alors pas rémunérées. Laura ajoute que « beaucoup d’entreprises mettent en place des horaires intensives le vendredi : la journée de travail est continue de 9h à 15h, sans pause déjeuner, afin que les employés puissent quitter le bureau plus tôt et profiter de leur week-end ». Nous, on dit oui !

S’il est aussi vrai que le coût de la vie est plus bas qu’en France, attention, les salaires le sont aussi, d’environ 30%.

Pour qui ?

Pour ceux qui aiment bouger, profiter de la vie, et qui ne peuvent pas vivre sans soleil ! La ville est bouillonnante : c’est la fête partout, tous les soirs ! Les plus sociables d’entre vous seront au Paradis, et pourronté échanger avec n’importe qui, n’importe quand. Si vous êtes du genre à râler parce que vos voisins sont bruyants, il faut peut-être éviter. 

La ville est aussi parfaite pour les sportifs, pro' ou amateurs : des infrastructures vous permettent de faire du skate, du rollers, du vélo et même de la musculation en plein air. De même, la ville, située entre Méditerranée et montagnes, vous offre la possibilité d’excursions en tous genres.

Les gros plus

  • Bonjour 13e, 14e, et même 15e mois parfois ! À Noël et pendant les vacances d’été, certaines entreprises vous paient double (à condition d’avoir travaillé dans votre entreprise lors des six mois précédents - Article 31 du codes du statut des travailleurs espagnols).
  • 15 jours de congés vous sont accordés en cas de mariage (contre seulement 4 jours en France).
  • 14 jours fériés sont à ajouter aux quatre semaines de congés payés obligatoires.
  • Du soleil et la plage toute l’année : « la qualité de vie, en somme » résume Jules.
  • Les fêtes de rue, de juin à octobre.
  • Le métro est climatisé et le samedi il fonctionne toute la nuit.
  • « L’atmosphère détendue, internationale et festive » ajoute Laura.

Les petits moins

Infos pratiques

Logement 

Il existe assez peu de studios à Barcelone, ce qui les rend finalement chers : comptez environ 900 euros/mois en centre-ville, contre 1300 pour un appartement de trois, voire quatre, pièces. La colocation est évidemment une pratique répandue : avec 450 euros/mois, vous aurez une chambre dans un appartement bien situé.

La ville, très populaire, souffre à son tour du phénomène de gentrification, et les prix s’en ressentent malheureusement. Il est néanmoins plus facile de trouver un logement à Barcelone qu’en France : on ne vous demande ni garant, ni CDI, mais seulement une caution allant d’un à deux mois de loyer. En revanche, les arnaques sont monnaies courantes donc attention : visitez la chambre avant de vous engager et ne payez pas pour réserver une chambre que vous n’avez jamais vue. De même, vérifiez bien votre contrat : certains vous obligent à payer le loyer au moins un an, même si vous décidez de partir avant. 

Les assurances logement ne sont pas obligatoires pour les locations : prenez-en une à vos frais (de 100 à 200 euros, en fonction la valeur de vos biens) afin de dormir l’esprit tranquille.

Santé

Dès que vous êtes salariés, vous êtes inscrits à la Sécurité sociale, pour laquelle vous cotisez tous les mois via un prélèvement automatique sur votre salaire. Si vous êtes malade et que vous obtenez un congé maladie de votre médecin, vous ne serez payés qu’un certain pourcentage de votre salaire initial, celui-ci dépendant de votre entreprise. La Sécurité sociale vous rembourse la différence après six mois de travail sur place. Mais les rendez-vous chez le dentiste ne sont pas remboursés par exemple.

Transports

La carte Navigo locale est à 142 euros par trimestre et/ou l’abonnement Bicing (équivalent du Velib') à 42,50 euros l’année.

Internet

37 euros/mois l’abonnement ADSL. Le forfait téléphonique est légèrement plus cher qu’en France, avec des offres qui passent vite la barre des 20 euros.

Visa

En tant que Français, pas besoin de visa ! Vive l’Espace Schengen et l’Union Européenne ! Cependant, prenez rendez-vous ici dès votre arrivée pour obtenir votre Número de Identificación de Extranjero puisqu’il est obligatoire pour signer un contrat de travail. Il peut aussi être avantageux de faire une demande de carte de résident, qui vous permet de payer un taux d’imposition en fonction de vos revenus, et non les 25% appliqués aux résidents non fiscaux.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour laisser parler le Romain Duris qui est en vous : Barcelone vous attend !

À lire aussi : 

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :