Partir travailler en Outre Mer

  • March 31, 2018

Connaissez-vous bien tous les départements français ? Vous savez alors que vous pouvez déménager au bout du monde, sans même avoir besoin d’entreprendre de longues et contraignantes procédures de demande de visa de travail. Et, oui, les DOM-TOM vous garantissent un changement d’air, sans pour autant changer de pays.

Vous avez donc le choix entre La Réunion, la Guadeloupe et la Martinique, les îles fancy de Saint Barthélémy et de Saint Martin, la Guyane, Mayotte, la Polynésie Française, la Nouvelle Calédonie, Wallis-et-Futuna et enfin Saint-Pierre-et-Miquelon. Ces destinations nous font tout de suite imaginer un cadre idyllique, pieds dans l’eau et noix de coco dans les mains. Mais attention, ce n’est pas parce qu’il fait chaud et que l’eau de mer est transparente qu’il n’y pas de défis à relever !

Le marché du travail

Les taux de chômage dans les départements d’Outre-Mer sont plus élevés qu’en métropole (de 15% à plus de 25%), mais cela n’empêche pas que ces mêmes départements soient en pénurie d’emplois spécialisés. Si vous correspondez au profil, n’hésitez pas à postuler et à adaptez vos attentes : Ketty, Cheffe de publicité depuis plusieurs années en Guadeloupe raconte qu’elle a d’abord commencé au SMIC, alors qu’elle gagnait bien sa vie à Paris.

Il faut évidemment commencer à chercher depuis la métropole, mais prévoyez un voyage de quelques semaines sur place, pour passer des entretiens et commencer à développer un réseau. Ce voyage préliminaire est aussi conseillé afin de pouvoir être sûr que la vie, plus ou moins tropicale et parfois insulaire, vous convient. David, qui vit en Guyane depuis neuf ans, le confirme : « une vie plus calme et plus simple vous attend ici, et on aime ou on déteste. »

Si vous souhaitez créer votre entreprise, sachez que vous bénéficierez d’un régime fiscal préférentiel par rapport à la métropole. De même, amis auto-entrepreneurs, vos cotisations sociales sont calculées proportionnellement à votre chiffre d’affaire ce qui peut être plus avantageux.

Les secteurs qui recrutent

  • Le BTP pour la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, Polynésie Française, Guadeloupe, Martinique, Saint-Pierre-et-Miquelon. Et aussi en Guyane témoigne David : « Je travaille dans le secteur du Bâtiment et Génie civil, essentiellement dans la partie étude et réponse aux appels d’offres publics et privés. C’est un secteur en expansion et où on recherche de la main d’oeuvre qualifiée, des gens motivés et qui aiment travailler. »
  • Service à la personne pour la Polynésie Française, la Guadeloupe, la Martinique.
  • Le commerce pour la Guyane, Saint-Pierre-et-Miquelon, La Réunion.
  • La santé
  • L’environnement
  • Le tourisme pour Mayotte, La Réunion, Nouvelle-Calédonie

La vie en entreprise

Les outre-marins sont chaleureux mais c’est vous qui déménagez, c’est à vous de vous adapter à la culture et au mode de vie sur place sous peine d’une intégration difficile. Adeptes de la farniente s’abstenir, on travaille dur dans les DOM-TOM. La langue officielle est bien entendu le Français, mais n’hésitez pas à apprendre le créole pour prouver que vous n’êtes pas juste de passage. Le rythme de travail est similaire à celui de la métropole avec le régime des 35 heures par semaine, et les mêmes avantages : régime de sécurité sociale, RTT, cotisations pour le chômage et la retraite.

Point météorologique

De 20 à plus de 30 degrés toute l’année, adieu les soirées d’hiver au coin du feu et bonjour les Noëls sous les cocotiers.

Les gros plus

  • En travaillant dans les Antilles, vous bénéficiez d’un abattement fiscal de 30% !
  • Pas d’impôts sur le revenu en Polynésie Française.
  • Vous pouvez voyager dans les pays autour, pour un coût moindre que depuis la métropole.
  • Le cadre est on ne peut plus paradisiaque : « il nous permet de prendre les choses différemment et même de nous évader si besoin » confirme Ketty.
  • Le rythme de vie plutôt calme (en dehors du travail) : « on n’est pas pressé et on prend plus le temps de vivre » nous confirme David.

Les petits moins

  • « La vie est très chère » explique David : il est vrai que les prix des produits alimentaires sont 20 à 50% plus chers qu’en métropole.
  • Négociez votre salaire dans la mesure du possible car ils ont tendance à être plus bas qu’en métropole, pour un coût de la vie plus haut.
  • La faune locale peut être difficile à appréhender dans un premier temps : araignées tropicales par exemple.

Pour qui ?

Amoureux de la nature, et notamment de l’océan, vous serez au paradis, au sens propre comme figuré ! Les activités sportives sont de légion : surf, snorkeling, plongée, sorties en mer, randonnées et parfois même tours en hélicoptère seront vos activités du week-end ! Rappelons qu’il faut être capable de supporter de hautes températures, et parfois, des taux d’humidité battant tous les records. En revanche, il y a souvent moins d’infrastructures que dans les grandes villes de métropole : si vous partagez vos loisirs entre galeries d’art contemporain et films indépendants sous-titrés, il va falloir vous adapter !

Infos budget

Loyer

Les prix moyens au m² sont de 9,87 euros à La Réunion, 11,95 euros en Martinique, 13,66 euros en Guadeloupe, de 15,50 euros en Guyane, quand ce prix moyen s’élève à 30,73 euros à Paris. Un appartement de trois pièces à Nouméa (en Nouvelle-Calédonie) est loué entre 90 000 et 130 000 FCFP (755 € et 1 090 €).

Santé

Vous profitez du régime de Sécurité Sociale dans tous les DOM-TOM, excepté en Polynésie Française, qui gère son propre régime de protection sociale appelé la Caisse de Prévoyance Sociale. Vous y êtes inscrit automatiquement à partir du moment où vous êtes salarié. Mais pour les médicaments, c’est une autre histoire : ils sont jusqu’à 17% plus chers qu’en métropole (lorsqu’on compare les prix avant remboursements de la Sécurité Sociale et d’une éventuelle mutuelle).

Transports

Île paradisiaque ne va malheureusement pas de paire avec île déserte : les embouteillages seront au rendez-vous… Les transports en commun sont peu développés ou peu fiables, mis à part des réseaux de bus à La Réunion, à Tahiti, en Nouvelle-Calédonie et à Saint-Martin, et une ligne de bus en Guyane. Acheter un vélo ou une voiture s’impose la plupart du temps, sachant que l’essenceest quand même moins chère qu’en métropole.

Internet et téléphonie mobile

Depuis bientôt un an, Free a traversé les océans pour casser les prix des télécommunications. En proposant des tarifs téléphoniques(data comprise) attractifs l'opérateur a challengé ses concurrents qui proposent désormais des tarifs plus bas, mettant fin à une discriminations tarifaires qui existait jusque là entre les Outre-Mer et la métropole.

Monnaie

En Nouvelle Calédonie, en Polynésie Française et à Wallis-et-Futuna, la monnaie n’est pas l’euro mais le franc pacifique.

Vous êtes maintenant paré pour le grand départ ! Bookez votre avion, et surtout n’oubliez pas votre crème solaire !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo en Martinique par Daniel Hjalmarsson @articstudios

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Anouk Renouvel

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :