Comme plus de 40 000 Français, partez vous installer dans la ville aux 7 collines. L’hospitalité des locaux, la température et la qualité de vie de la capitale portugaise ne vous décevront pas !

Le marché de l’emploi

Lisbonne est une ville dynamique malgré un taux de chômage qui tourne autour de 8%. Pour un étranger, travailler dans un call-center peut être une bonne première étape. Ces entreprises fournissent parfois le logement et organisent de nombreuses activités avec tous les employés (cours de surf ou de cuisine) ce qui permet aussi de se créer un réseau. Elles s’occupent aussi de toutes vos démarches administratives. Mais attention, vous ne serez qu’entre expatriés, et il peut être difficile de sortir de ce cocon pour rencontrer de vrais Portugais. 

Notons que tout n’est pas rose : dans ces call-centers, la pression est forte et le turn-over très important. Vous trouverez des opportunités du côté de la scène entrepreneuriale lisboète : depuis 2016, le Web Summit, soit « la plus grand seminaire sur les nouvelles technologies du monde » établit ses quartiers dans la capitale portugaise. À vos agendas, la prochaine édition aura lieu du 5 au 8 novembre 2018. Plusieurs espaces de co-working ont ouvert leur porte, comme le Tagus Park, ou même des accélérateurs, comme le Beta-i ou Start-up Lisboa. De nombreux évènements sont organisés pour encourager le networking : à l’Hôtel Florida, le “Break” a lieu tous les mois et réunit les acteurs du secteur informatique et des nouvelles technologies. De même, les French-Uppers organisent régulièrement des apéritifs avec les entrepreneurs francophones. 

Parler portugais n’est pas obligatoire pour trouver un emploi sur place (mais il est bien sûr vivement encouragé d’avoir au moins quelques bases) et maîtriser la langue de Molière (et de Shakespeare) s’avère être un véritable avantage, notamment grâce à l’explosion du tourisme. Mettez à jour votre profil Linkedin et lancez-vous ! Cependant, soyez réaliste question prétention salariale: le salaire moyen est de 800 euros au Portugal, soit 57% moins élevé qu’en France.

Les secteurs qui recrutent

La vie en entreprise

En fonction de votre entreprise, vous pouvez travailler dans une ambiance détendue ou, à l’opposé, faire moults heures supplémentaires (non rémunérées) dans un écosystème tendu. Les Portugais sont sérieux et consciencieux dans leur travail.  En revanche, Fabia nous explique que « les Portugais n’oublient pas leur vie privée : la culture familiale est très présente. » Ainsi, la plupart du temps, ils quittent leur entreprise à 18h, sans que cela ne pose aucun problème à leur hiérarchie. Le présentéisme est complètement absent de la culture du travail lisboète.

Pour qui ?

En 2017, le Portugal est arrivé cinquième dans le classement d’Expat Insider sur les meilleurs pays dans lesquels s’expatrier. Notons que le pays est premier lorsque la qualité de vie et le sentiment d’hospitalité sont pris en compte. Il n’y a que 500 000 habitants à Lisbonne, ce qui donne l’impression de vivre dans une grande ville balnéaire et non dans une capitale européenne. L’ambiance y est bien plus détendue et les horaires sont méditerranéens : on donne rendez-vous pour le dîner à partir de 21h, voire même 22h ! À partir de mars, et ce jusqu’à octobre, vous pouvez profiter de vos week-ends sur les plages limitrophes ! Il y a des fêtes et festivals organisés régulièrement, mais en juin est organisée LA fête de Lisbonne en l’honneur de Saint-Antoine, le saint de la ville. Tous les habitants, de tous les âges, célèbrent leur ville dans la rue, pendant plusieurs jours ! Notons qu’il y a un an a ouvert un nouveau musée d’Art Contemporain, le MAAT, qui vient enrichir une activité culturelle déjà bien remplie. Fabia ajoute que depuis qu’elle est arrivée, elle est beaucoup moins stressée et angoissée que lorsqu’elle habitait à Paris, car l’ambiance y est bien plus détendue. « Et en plus j’ai le temps : de boire un café, de lire un livre, de manger un pasteis de nata… Ce qui est une richesse incommensurable » s’enthousiasme-t-elle, « le métro-boulot-dodo n’existe pas. »

Les plus

  • Plus de 200 jours de soleil par an et une température parfaite : jamais trop chaud (le thermostat passe rarement au-dessus de 35°C), ni trop froid (8°C minimum). « On se croirait en vacances tous les weekend ! » ajoute Fabia.
  • Les impôts sont prélevés à la source (même si vous avez quand même à déclarer vos revenus une fois par an, en avril).
  • La gastronomie : comment résister aux petiscos, tapas portugaises, ou aux fameux pasteis de nata ! Petit plus, il y a aussi des boulangeries à Lisbonne !
  • Le congé maternité et les congés parentaux sont très intéressants : six semaines de congés maternité rémunérées sont obligatoires pour la mère après l’accouchement, et les parents peuvent ensuite se partager 120 jours de congés (indemnisés à 100%) ou 150 jours (indemnisés à 80%) supplémentaires.
  • Le coût de la vie est 22% moins élevé qu’en France « mais il augmente avec le tourisme », précise Fabia.

Les moins

  • Les salaires sont bien plus bas qu’en France, le salaire minimum étant fixé à 650 euros / mois.
  • La ville est envahie par les touristes, notamment en été, environ 11 millions en 2017, qui trustent les tables en terrasse et les places assises dans les transports en commun !
  • Il y a un vrai problème de ponctualité : « il n’est pas rare de fixer un rendez-vous et d’attendre en vain que la personne en question arrive » témoigne Fabia.

Infos budget

Loyers

Malheureusement, Lisbonne est victime de son succès et cela se ressent sur les prix des loyers qui ont tendance à augmenter. Mais, pas d’inquiétude, ils restent bien plus avantageux qu’en France (et surtout qu’à Paris). « Comptez 650 euros minimum pour un T1 » explique Fabia, et le loyer peut s’envoler jusqu’à 1000 euros ! Attention, la plupart des appartements ne sont pas munis de chauffage, et même si l’hiver est doux, pensez à investir dans un chauffage électrique sous peine de frissonner de novembre à février.

Transports

Achetez votre carte Viva Viagem rechargeable à 50 centimes : les trajets vous coûteront environ 50% moins chers qu’en achetant des tickets. Vous pouvez aussi opter pour une carte Lisboa Viva (qui coûte 7 euros si vous attendez 10 jours et 12 euros pour l’obtenir en 24 heures) pour un abonnement mensuel à 36,20 euros qui vous permet d’utiliser tous les transports de la ville de façon illimitée.

Santé

Vous pouvez choisir entre votre assurance de santé européenne ou vous inscrire au Service National de Santé portugais, financé par les cotisations patronales et salariales. Une consultation vous coûtera 4, 50 chez un médecin généraliste et 7 euros chez un spécialiste. Les médicaments sont remboursés de 15 à 90% en fonction de la catégorie à laquelle ils appartiennent.

Internet et téléphonie mobile

Comptez environ 30 euros pour une box Internet, et vous pouvez trouver des forfaits téléphoniques à partir de 12 euros par mois.

Infos visa

Espace Schengen oblige, pas besoin de visa pour travailler à Lisbonne pour les citoyens Français ! Pour travailler (et pour plein d’autres choses, comme signer un contrat pour votre box Internet par exemple), vous avez cependant besoin d’un numéro d’identification fiscal (ou Número de Contribuinte en version originale). Il vous suffit, pour l’obtenir, de vous rendre dans l’un des locaux de l’administration fiscale avec votre passeport, un justificatif de domicile de moins de 3 mois et 10 euros. Essayez d’arriver tôt, sinon vous en aurez pour la journée.

Vous êtes maintenant prêt pour vous établir dans la capitale portugaise, et mener une douce vie au soleil car, comme on dit au Portugal « Braga prie, Coimbra étudie, Porto travaille et Lisbonne s’amuse ! »


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Newsletter

Suis-nous !