Dans ses baskets comme dans la vie, Mathilde Draeger est une fonceuse. Une passion pour la course à pied qui naît un peu par hasard en 2014 et la création d’un compte Instagram pour partager ses progrès au quotidien suffisent à faire basculer les projets de l’étudiante en école de commerce, aux aspirations professionnelles jusque là incertaines. Des centaines de kilomètres et de followers plus tard (ils sont 40 0000 aujourd’hui !), Mathilde se prend à rêver de faire de sa passion pour le sport son métier.

Trois ans plus tard, pari réussi pour cette coureuse connectée de 25 ans qui allie son goût pour le sport, son activité d’influencer sur les réseaux sociaux et son métier de Community Specialist chez Sport Heroes, une startup spécialisée dans la création et l'animation de communautés de sportifs. 

Comment l’envie d’allier sa passion et son travail est-elle née ? Quelles ont été les étapes à franchir pour y parvenir ? Mathilde revient sur son parcours et livre ses conseils à ceux qui hésiteraient à se lancer pour vivre de leur passion !

1. Une envie de se lancer un nouveau défi pendant les études

Sport & motivation

Au commencement, en 2014, dans la vie de Mathilde il y a d’un côté un Bachelor en marketing à L’IESEG de Lille, et de l’autre, une réelle envie de se remettre au sport. Rien à voir a priori, et pourtant… En 3e et dernière année de Bachelor, Mathilde, qui envisage alors de poursuivre ses études avec un Master en ressources humaines, décide de s’inscrire dans une salle de sport pour prendre un peu soin d’elle. Une vraie découverte pour cette épicurienne qui aime les sorties, les apéros entre copains et admet volontiers qu’elle n’a jamais été une sportive aguerrie.

J’aimais bien les sports ponctuels, l’été par exemple, j’ai testé un peu tous les sports mais je n’ai jamais vraiment accroché à l’un d’entre eux en particulier, je pense que c’était ce qui me manquait. En fin de 3e année d’école de commerce, j’ai commencé à suivre des comptes Instagram fitness et ça m’a donné envie de m’inscrire à la salle de sport pour voir ce que ça donnait. Ensuite, je me suis mise à courir : c’est là que ma passion a vraiment débuté.

Instagram & motivation

L’étudiante crée aussi un compte Instagram anonyme avec pour seuls objectifs de se motiver et d’échanger avec des personnes qui, comme elle, se mettent à la course à pied. “Mes copines courent un peu, mais il y a trois ans ce n’était pas vraiment la mode du running comme aujourd’hui. Donc je faisais ça vraiment juste pour moi”.

Parallèlement, alors qu’elle effectue un stage dans les ressources humaines à la fin de son Bachelor, Mathilde découvre des offres d’emploi en marketing qui lui semblent passionnantes et décide de s’orienter finalement vers un Master en marketing…

2. Le déclic : une passion pour le sport qui devient le moteur d’un projet professionnel

Naissance d'une e-influenceuse

Peu à peu, le compte Instagram de Mathilde devient son journal de bord : la coureuse documente ses progrès et ses exploits pas à pas, et inspire de plus en plus de followers joggeurs en herbe. De simple runneuse instagrameuse, elle devient e-influencer et collabore avec des marques de sport intéressées par sa communauté florissante. En 2015, elle lance également son blog pour partager encore plus largement sa pratique et sa philosophie : faire du sport pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps sans sacrifier les autres plaisirs de la vie !

Je n’ai jamais rien fait pour devenir e-influenceuse. Oui, je postais régulièrement, je savais ce qui marchait, je mettais des hashtags, il y avait aussi moins de monde sur Instagram donc tu pouvais te développer plus rapidement. Mais ça a grossi vraiment organiquement et aujourd’hui on est 40 000 !

Compte Instagram de Mathilde @mathildedrg

Spécialisation en marketing digital

En plus de sa nouvelle passion pour le sport, Mathilde s’intéresse de plus en plus au marketing digital à travers son activité intensive sur les réseaux sociaux, et bien sûr, ses études. Un projet professionnel dans le marketing du sport, qui lui permettrait d’allier tous ses centres d’intérêt, commence alors à se dessiner. Le déclic final s’opère lorsque Mathilde découvre la startup Sport Heroes, et plus précisément leur plateforme Running Heroes qui a pour mission d'encourager et développer la pratique du running au plus grand nombre via des activités digitales ludiques.

Plus je faisais du sport plus je me disais que c’était un milieu qui m’inspirait énormément : j’adore en faire et j’aime le côté digital marketing. À cette même période, j’ai découvert le site de Running Heroes, j’ai trouvé le concept génial. Comme je courais, je me suis inscrite. Et je me suis toujours dit que c’était une boîte ou j’aimerais vraiment travailler un jour.” Travailler dans le marketing digital et le sport : l’objectif était fixé, et une fois Mathilde lancée, difficile de l’arrêter ! À la recherche d’un stage de césure en 2015, elle contacte naturellement Sport Heroes. La start-up est intéressée par son profil mais le projet n’aboutit pas cette fois-ci. À force de persévérance, Mathilde décroche un stage chez Havas Sports & Entertainment, en tant que Community Manager. Un rêve se réalise : allier son job et sa passion pour le sport !

3. Allier projet pro et passion : un atout pour les recruteurs

Au cours des entretiens qu’elle passe pour ses différents stages, Mathilde réalise à quel point son activité d’e-influencer et sa passion pour le sport sont des atouts pour convaincre. “Jusqu’à il y a un un an, je ne me vendais pas du tout avec mon compte Instagram ou mon rôle d’influenceuse, je trouvais ça un peu prétentieux. Quand j’ai passé mon entretien chez Havas Sport, j’avais juste écrit “Instagram” dans mes centres d’intérêt, dans un coin. La RH m’a posé des questions et j’en ai donc parlé. À la fin de l’entretien, elle m’a dit que si je voulais travailler dans le marketing du sport cela devait être la première ligne de mon CV”.

En effet, postuler pour un job en lien avec sa passion est le meilleur moyen de démontrer une motivation réelle et profonde. Cela témoigne également d’une réelle expertise dans un domaine, et d’une vraie cohérence dans la construction d’un projet professionnel en lien avec la recherche d’un épanouissement personnel. Mathilde comprend que la spécialisation dans une niche telle que le sport est un énorme atout dans un secteur aussi vaste que celui du marketing digital. Convaincue qu’elle doit continuer dans cette voie après son stage et approfondir son expertise, elle choisit de rédiger son mémoire de fin d’études sur le marketing sportif et le digital.

4. Approfondir sa passion au travail : quand le rêve devient réalité

En 2016, à force d’obstination, Mathilde atteint enfin son second objectif en rejoignant l’équipe de Sport Heroes pour son stage de fin d’études, stage aujourd’hui prolongé en CDD. Largement convaincue par son activité d’e-influencer et son réel savoir-faire pour fédérer des communautés de sportifs, la startup lui offre le rôle de Community & Social Media Specialist pour sa plateforme Running Heroes. 

Nous sommes trois dans mon équipe, moi je gère la partie réseaux sociaux, l’animation de la communauté au jour le jour, et j’organise des événements. Je prends aussi en charge la partie conseil et communication pour des campagnes digitales avec des marques partenaires. Mon expérience d’e-influencer m’aide énormément parce que l’on parle à des marques qui veulent atteindre les coureurs, et ça, je connais bien !”.

Si les compétences acquises via son activité d’e-influence sont un vrai atout dans son travail chez Sport Heroes, l’expérience que Mathilde se forge au quotidien dans la startup lui permet également de continuer à développer son blog et son compte Instagram. Les savoir-faire acquis via ses différentes activités s’enrichissent les uns des autres. “Chez Sport Heroes je me suis formée sur le SEO, et je m’en sers aujourd’hui beaucoup lorsque j’écris des articles sur mon propre blog. Je suis aussi en train d’apprendre à gérer des campagnes de pub sur Facebook, donc si je souhaite gagner en visibilité pour mon activité d’e-influence je pourrais aussi le faire !

Aujourd’hui Mathilde, semble avoir trouvé l’équilibre parfait entre sa passion pour le sport, son activité d’influencer et son travail, et ne compte abandonner aucune de ses multiples casquettes ! “Je ne souhaite pas me concentrer seulement sur mon compte Instagram. C’est très sympa à côté mais je ne voudrais pas y être à plein temps. Cela me servira si un jour je veux monter ma boîte. Ça permet d’avoir une base d’audience, en terme de visibilité c’est super. Pour le moment, j’aime trop la diversité de mes missions chez Sport Heroes et j’ai encore beaucoup à apprendre. On me fait confiance sur mon poste et sur ce que je fais. C’est une chance énorme pour un premier job !”.

Et le midi c'est.. footing !


Les conseils de Mathilde à ceux qui rêvent d’allier leur travail et leur passion :

  • Approfondir vos passions d’abord pour vous et votre propre épanouissement
  • Mettre en avant votre passion dans une candidature si elle est directement liée au poste recherché
  • Explorer les différents métiers ou entreprises dans lesquels votre passion pourrait s’exprimer
  • Mettre en avant les compétences développées par la pratique de vos centres d’intérêt pour décrocher un job (goût du challenge, esprit d’équipe, aisance à l’oral, connaissance des réseaux sociaux, etc…)
  • Ne pas avoir peur de se spécialiser dans un secteur de “niche” pour se démarquer
  • Faire preuve de persévérance et de combativité !

Pour suivre Mathilde et sa vie à 100 à l’heure, rendez-vous sur son compte Instagram (@mathildedrg) et sur son blog Mathilde Drg


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @Sport Heroes

Envie de rejoindre Sport Heroes Group ?

Newsletter

Suis-nous !