Comment bien postuler à l'étranger ?

  • IngridIngrid
  • Publié le mois dernier
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Comment bien postuler à l'étranger ?

  • IngridIngrid
  • Publié le mois dernier

Singapour, Taïwan, Suisse, Maroc, Mexique, voici le top 5 des eldorado choisis par les français désireux de postuler à l’étranger. Leurs style de vie, salaire, croissance donnent envie, mais chacun de ces 5 pays requière une approche particulière, alors voici nos conseils et bonnes pratiques pour être embauché là-bas.

Postuler à Singapour

Conseils préliminaires

Choisissez la bonne période pour envoyer votre candidature, c’est-à-dire quand la demande est la plus forte, fin janvier – début février, puis août – septembre. Les secteurs Hôtellerie & Restauration, Infirmerie, Retail, Ingénierie sont ceux qui recrutent le plus à l’instar du marketing et de la communication.

Partez un diplôme en poche. Pour avoir votre visa de travail, un diplôme est quasi obligatoire, même si vous avez déjà décroché le job depuis la France. Attention à ne pas en falsifier sous peine d’amende et de prison.

Parlez un anglais courant. Pas besoin d’être bilingue car à Singapour les locaux mélangent chinois et anglais, il est donc facile de s’adapter.

Faites jouer votre réseau. La cooptation est de mise pour postuler à l’étranger dans une entreprise française même si certains trouvent dans des entreprises locales ou via de rares annonces publiques.

Conseils pour votre CV

Rédigez votre CV en anglais et tenez compte des spécificités qui sont de rigueur pour postuler à Singapour :

Mettez l’accent sur les éléments à caractère international. Les langues parlées, les diplômes en français et leurs équivalences dans le système anglo-saxon, vos séjours à l’étranger.

Donnez une adresse à Singapour. Si vous en avez la possibilité, cela rassurera le recruteur sur votre réelle venue.

Apportez une attention particulière aux diplômes. Si vous postulez dans une entreprise locale, joignez à votre CV une copie de vos diplômes (ayez les originaux sur vous pour les montrer lors de l’entretien) ainsi que leurs traductions rédigées par un traducteur assermenté par l’Etat singapourien et certifiées conformes par le Consulat de France. Des lettres de recommandation traduites en anglais sont un véritable atout supplémentaire.

Étayez au maximum vos formations et expériences. Pour postuler à Singapour, reprenez votre CV anglais mais décrivez sur plusieurs pages votre cursus, chaque expérience et formation, en les illustrant par des chiffres, statistiques et graphiques.

Si vous voulez en savoir plus, ce site est fait pour vous !

Pas besoin d’être bilingue car à Singapour les locaux mélangent chinois et anglais, il est donc facile de s’adapter.

Postuler à Taïwan

Conseils préliminaires

Obtenez votre permis de travail. Il est nécessaire pour tout type de job et est extrêmement compliqué à obtenir. En effet, la possibilité de travailler est réservée à l’élite des étudiants ayant achevé deux semestres d’études universitaires ou une année d’apprentissage de la langue chinoise dans un centre agréé. Si vous arrivez à l’obtenir, il vous permettra d’effectuer au maximum 16 heures par semaine pendant six mois. Votre demande devra être adressée à la Commission pour l’emploi.

Contractez par oral. Les contrats verbaux ont autant d’importance que les contrats écrits et sont toujours négociables. Si un Taïwanais s’engage à l’oral, vous pouvez le prendre pour acquis.

Ne parlez pas de salaire. À moins qu’on vous le demande, ne donnez pas votre salaire actuel ou vos prétentions salariales. Il est perçu comme très gênant de donner un montant plus élevé que ce que gagne votre interlocuteur.

Visez des secteurs qui recrutent. Traduction, enseignement, ingénierie, informatique, secrétariat, restauration & hôtellerie.

Misez sur les entreprises françaises. Elles sont plus faciles à intégrer : Carrefour, la Fnac et Air Liquide par exemple.

Conseils pour votre CV

Reprenez votre CV US et tenez compte des spécificités qui sont de rigueur pour postuler à Taïwan :

Rédigez votre CV en mandarin. Si vous parlez mandarin et souhaitez le valoriser sur votre CV, vous devez fournir également votre CV traduit en mandarin. Portez une attention particulière à son organisation.

Mettez l’accent sur les références. Les Taïwanais aiment se renseigner auprès de vos entreprises passées. Il faut donc leur fournir les contacts mail ou téléphoniques de vos anciens responsables.

Pour postuler à l’étranger, il est toujours intéressant de parler à d’autres expatriés et leur poser vos questions, rendez-vous ici.

Les contrats verbaux ont autant d’importance que les contrats écrits et sont toujours négociables. Si un Taïwanais s’engage à l’oral, vous pouvez le prendre pour acquis.


Postuler en Suisse

Conseils préliminaires

Obtenir un permis de travail. Il en existe quatre types : permis B valable 5 ans, permis C durée indéterminée après avoir travaillé plus de 5 ans en Suisse, permis L de courte durée (entre 4 et 12 mois) et permis G réservé aux frontaliers pour 5 ans.

Misez sur les secteurs qui recrutent. Hôtellerie & restauration, santé, banque, assurance, immobilier, pharmacie, biotechnologie, alimentaire.

Parlez une seconde langue couramment. Il existe quatre langues officielles : l’allemand, le français, l’italien, le romanche. Pour postuler en Suisse, il faut maîtriser la langue du canton où se trouve l’entreprise.

Restez humble. L’emploi du « je » est perçu comme hautain, mettez plutôt en avant le groupe de travail « nous avons développé… ».

Conseils pour votre CV

Rédigez votre CV en français ou allemand. Le suisse allemand et le suisse francophone ont des spécificités, il faut donc se renseigner sur les mots de vocabulaire à employer directement via les sites des entreprises pour lesquelles vous postulez.

Étayez votre CV français. Reprenez votre CV français en détaillant votre expérience professionnelle, il n’est pas rare d’envoyer des CV de deux pages pour postuler en Suisse.

Indiquez la mention de votre permis de travail ainsi que votre nationalité

Précisez vos compétences principales. Rajoutez sur votre CV cette partie « compétences » en dessous du titre et avant votre expérience. Il s’agit de mots clés que vous avez pu mettre sur votre profil LinkedIn tels que « marketing », « communication digitale », « développement commercial » …

Personnalisez votre photo. Elle doit correspondre au secteur d’activité pour lequel vous postulez. Arborez un fond et une tenue vestimentaire en cohérence avec celui-ci.

Parlez une seconde langue pour postuler en Suisse car il existe quatre langues officielles : l’allemand, le français, l’italien, le romanche. 

Postuler au Maroc

Conseils préliminaires

Misez sur un secteur qui recrute : NTIC, automobile, aéronautique, sécurité et gardiennage, BTP, tourisme, enseignement privé.

Obtenez votre Visa du Ministère. Il est facile d’avoir un visa de travail pour postuler au Maroc mais on vous délivrera la possibilité de travailler en CDD renouvelable tous les ans.

Épluchez les sites d’offres d’emploi. MarocAnnonces.com est le premier acteur sur le marché de la recherche d'emploi. Si le design du site ne donne pas envie, il regorge d’offres pour les Bac+5 et même les freelances. Ensuite vient bien sûr LinkedIn. Suivi de près par rekrute.com qui recense les offres disponibles dans les plus grandes entreprises marocaines.

Conseils pour votre CV

Personnalisez le titre. Celui-ci ne peut pas être générique, il est propre à chaque candidature car il précise votre poste actuel et le poste que vous visez dans l’entreprise X.

Rédigez votre CV par ordre chronologique. Reprenez le fond de votre CV français mais inversez l’ordre des rubriques « formation » et « expérience ». En revanche, au sein même de ces rubriques, gardez l’ordre classique, de l’expérience la plus récente à la plus ancienne. Cette spécificité doit être prise en compte au risque de présenter un CV bâclé aux yeux du recruteur.

Envoyez-le en trois exemplaires, en arabe, en français puis en anglais.

Il est facile d’avoir un visa de travail pour postuler au Maroc mais on vous délivrera la possibilité de travailler en CDD renouvelable tous les ans.

Postuler au Mexique

Conseils préliminaires

Évitez de passer par un avocat pour obtenir votre permis de travail. Il existe beaucoup d’avocats qui passent par des entreprises frauduleuses pour délivrer de faux permis de travail aux étrangers désireux de postuler au Mexique. Mieux vaut éviter de déléguer la procédure à une tierce personne. Il existe officiellement deux visas : le « visiteur » pour travailler au maximum six mois et le « résident temporaire » pour quatre ans. Vous pourrez ensuite faire la demande de résidence permanente. Votre visa vous sera délivré sur présentation de votre contrat de travail.

Ne postulez pas avant d’être sur place. Les mexicains souhaitent le contact, la rencontre physique, et sont réticents aux entretiens par visioconférence.

Misez sur un secteur qui recrute. L’industrie automobile, la métallurgie, la pétrochimie, le textile, la fabrication de matériel électrique et le tourisme.

Visez en priorité les filiales de groupes français : Danone ou Air France par exemple.

Conseils pour votre CV

Détaillez vos formations et expériences. Vous êtes libre, pour postuler au Mexique, d’étayer votre CV anglais pour arriver à deux ou trois pages. Conservez bien la rubrique « références » de votre CV anglais qui est obligatoire au Mexique pour des prises de référence auprès de vos entreprises passées. Conservez également l’introduction sur vos objectifs de carrière, sous le titre.

Envoyez votre CV en anglais et en espagnol.

Mettez une photo sur votre CV. Car, seul écart à votre CV anglais, les mexicains y accordent de l’importance. 

Créez votre profil LinkedIn si ce n’est pas fait. Il faudra le traduire en anglais car les recruteurs mexicains aiment avoir la même version papier et en ligne.

Conservez bien la rubrique « références » de votre CV anglais qui est obligatoire au Mexique pour des prises de référence auprès de vos entreprises passées. 

Maintenant que vous avez toutes les clés pour postuler à l’étranger, envolez-vous vers l’une de ces cinq destinations !


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photos by WTTJ

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :