6 conseils pour bien préparer son retour de congé maternité

  • ElsaElsa
  • Publié il y a 10 jours
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

6 conseils pour bien préparer son retour de congé maternité

  • ElsaElsa
  • Publié il y a 10 jours

Reprendre son activité professionnelle après son congé maternité ou son congé parental peut être une période particulièrement éprouvante que ce soit émotionnellement, physiquement ou psychologiquement, surtout si elle n’est pas préparée. Ce bouleversement qu’est l’arrivée d’un enfant vient nous obliger à revoir peut-être nos priorités et nous demande une grande capacité d’adaptation. Voici donc nos conseils pour aider les mamans ambitieuses à s’épanouir aussi bien dans leur vie familiale que professionnelle. Pour cela, nous avons posé nos questions à Jenny Chammas, coach de vie et fondatrice de Coachappy, qui aide ces femmes à retrouver leur équilibre.

1. Accepter le changement

« Dans ce nouveau rôle de mère, il n’est pas rare que les femmes aient l’impression d’être demandées sur tous les fronts et la gestion du temps est leur principale problématique. Pour moi, le plus grand travail c’est l’acceptation. Ce nouveau rôle de mère nous oblige à accepter qu’il y ait un changement important dans nos vies et se poser la question des priorités. Parce que trop souvent on ne se pose pas la question de ce qui est le plus important pour soi et comment gérer son temps en fonction des obligations que l’on a : envers soi-même, envers son entreprise, envers ce petit être qui ne peut pas se gérer seul, envers son conjoint aussi. Dans notre société, on imagine encore trop souvent que si on a des enfants, il faut que ceux-ci deviennent notre priorité numéro un. Or, cela dépend des personnes, de l’organisation familiale et donc ce qui est prioritaire à un moment de vie donné. Il n’y a pas de modèle imposé, comme il n’y a pas de personne parfaite dans tous les domaines de sa vie. Ainsi, les priorités ne sont pas immuables. Elles peuvent bouger et changer en fonction des périodes. Il faut s’autoriser à les tester et à les remodeler, cela peut aider à accepter qu’il y ait des changements. »

« Dans notre société, on imagine encore trop souvent que si on a des enfants, il faut que ceux-ci deviennent notre priorité numéro un. Or, cela dépend des personnes (...). Il n’y a pas de modèle imposé, comme il n’y a pas de personne parfaite dans tous les domaines de sa vie. » -  Jenny Chammas, coach de vie et fondatrice de Coachappy

Les conseils clés à retenir :

  • S’autoriser à s’interroger sur ce qui est important pour soi
  • Redéfinir ses priorités en fonction de cela
  • Avoir bien en tête qu’il n’y a pas de modèle imposé ni de mère/femme parfaite
  • Accepter que la vie change et que son rythme aussi

2. Penser au retour au travail en amont pour une reprise plus sereine

« Pour reprendre son activité plus sereinement, il faut donc se poser ces questions et planifier avec son conjoint la façon dont on va s’organiser pour pouvoir répondre à la fois à nos différentes obligations mais aussi à nos priorités. Trouver son équilibre passe donc par une conversation en amont avec son conjoint mais aussi prévoir peut-être, une à deux semaines avant la reprise, une adaptation graduelle de l’enfant au mode de garde choisi.

Penser son retour c’est également prévoir une reprise de contact progressive avec son environnement professionnel que cela soit à travers une entrevue prévue quelques jours avant la reprise avec son manager ou un moment d’échange un peu informel avec son équipe (déjeuner ou café par exemple) afin de prendre les informations nous permettant une reprise plus maîtrisée. »

« Il ne faut pas hésiter à expérimenter afin de trouver son équilibre propre avant la reprise du travail. Trouver son équilibre passe donc par une conversation en amont avec son conjoint mais aussi prévoir peut-être, une à deux semaines avant la reprise, une habituation graduelle de l’enfant au mode de garde choisi. »  - Jenny Chammas, coach de vie et fondatrice de Coachappy

Les conseils clés à retenir :

  • Communiquer avec son conjoint et/ou son entourage sur la nouvelle organisation, ses besoins, ses appréhensions
  • Prévoir une adaptation graduelle de l’enfant au mode de garde choisi
  • Reprendre progressivement le contact avec son environnement professionnel avant son retour

3. Reprendre confiance

« Après une longue absence, il peut être difficile de reprendre son activité professionnelle notamment parce que nous nous posons des questions sur notre légitimité, nos capacités et nos compétences. Une bonne façon de réactiver sa confiance c’est aussi de faire le bilan sur celles-ci avant la reprise. Prendre le temps de réfléchir sur ses réussites, ses compétences phares, ce qui fonctionnait bien avant de partir pour ces quelques mois. Cette petite liste permet de se souvenir et de réactiver notre confiance en nous. Cette liste nous permet aussi de prendre conscience que c’est aussi de cela que se souviennent les gens peuplant notre environnement professionnel. »

« Prendre le temps de réfléchir sur ses réussites, ses compétences phares, ce qui fonctionnait bien avant de partir pour ces quelques mois. Cette petite liste permet de se souvenir et de réactiver notre confiance en nous. » - Jenny Chammas, coach de vie et fondatrice de Coachappy

Les conseils clés à retenir :

  • Faire un bilan de compétences
  • Se remémorer ses réussites et ses succès passés


4. Organiser et planifier 

« Je propose à mes clientes la planification hebdomadaire pour les aider à arrêter de subir leur emploi du temps chaotique et autres to-do list sans fin et les aider à prioriser. En effet, les mamans qui travaillent ont souvent l’impression de courir après le temps et d’en manquer pour pouvoir répondre à toutes les choses qu’elles pensent urgentes à faire. Cela crée beaucoup de frustration mais aussi beaucoup de fatigue. La planification hebdomadaire permet de planifier votre travail, votre vie privée mais également votre charge mentale. Ce n’est pas une to- do list mais c’est un planning en fonction de vos priorités. Chaque tâche inscrite doit être limitée dans le temps. C’est-à-dire qu’il est important de définir en amont un temps dédié à chacune d’elles afin de permettre une planification plus objective et vous obliger à faire des choix. Tout ce qui n’est pas planifié ne sera pas fait et ce n’est pas grave. Avoir une meilleure visibilité, permet aussi de partager davantage (avec son conjoint) ou de déléguer (à ses équipes, sa nounou, ou à d’autres personnes capables de vous aider.)

La planification hebdomadaire se fait donc avant de commencer la semaine et chacune le fait au moment qui lui convient le mieux : le lundi matin, le vendredi soir avant de partir du bureau ou encore le dimanche. »

« La planification hebdomadaire permet de planifier votre travail, votre vie privée mais également votre charge mentale. Ce n’est pas une to- do list mais c’est un planning en fonction de vos priorités. » - Jenny Chammas, coach de vie et fondatrice de Coachappy

Les conseils clés à retenir :

  • Planifier toutes ses tâches (durée et plage horaire dédiée) avant de commencer chaque semaine
  • Prendre en compte à la fois son travail, sa vie privée mais aussi sa charge mentale
  • Partager avec son conjoint et déléguer aux personnes qui peuvent aider que ce soit au travail ou à la maison (équipe, nounou, entourage)

5. Être actrice de sa nouvelle vie plutôt que la subir

« Bien souvent les femmes qui désirent mener une carrière professionnelle ambitieuse et une vie familiale épanouissante se retrouve dans cette plainte de "courir constamment après le temps". Ainsi, elles ont l’impression de subir le temps qui passe et non d’en être décisionnaire. Ce constat est souvent lié au fait que ces femmes pensent qu’elles doivent être des "wonder mamans" capables de tout faire avec la même implication et dévouement. Or, personne ne peut être parfait dans tous les aspects de sa vie et il faut donc accepter que l’on ne puisse pas tout faire avec la même énergie. Il faut donc prioriser en fonction de ce qui est important pour soi et choisir. Ainsi, par la planification et la priorisation, on accepte cela et on redevient actrice de notre temps. Il est dédié à certaines tâches et priorités et à rien d’autre pendant une période donnée. À travers la planification, on a davantage le pouvoir sur ce qui va se passer dans la semaine. L’idée c’est de prendre le lead sur tout ce qui est en notre contrôle et de mettre le focus sur ce sur quoi on peut agir. »

« Par la planification et la priorisation, on accepte ce qui est important pour soi et on redevient actrice de notre temps. Il est dédié à certaines tâches et priorités et à rien d’autre pendant une période donnée. » - Jenny Chammas, coach de vie et fondatrice de Coachappy

Les conseils clés à retenir :

  • Accepter que l'on ne peut pas tout faire avec la même énergie
  • Se concentrer sur les éléments (personnes, événements etc.) sur lesquels on peut agir

6. Se donner le temps de s’adapter

« Dans ce bouleversement majeur qu’est l’arrivée d’un enfant, il faut aussi accepter que pendant un moment se sera difficile et qu’il faut aussi du temps pour s’adapter et trouver son nouvel équilibre. Il sera peut-être difficile à trouver mais il faut prendre le temps nécessaire. Cette période compliquée fait aussi partie de l’aventure et il est utile de l’accepter plutôt que de résister. Cela rend le processus plus facile. »

Le conseil clé à retenir :

  • Ne pas culpabiliser si on ne trouve pas son équilibre dès le début


Jenny Chammas est coach de vie certifiée et fondatrice de Coachappy. Elle est également animatrice de podcast abordant les thèmes évoqués dans notre article.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :