Product Manager vs Product Owner : quelles différences ?

  • November 15, 2018

Le risque lors d’une utilisation excessive d’anglicismes dans le cadre du travail est de finir par se perdre dans des nuances que l’on ne maîtrise pas toujours. Couplé à l’évolution des méthodes de travail et à l’émergence de nouveaux métiers, il nous est tous déjà arrivé, de croiser, au détour d’un article ou d’une fiche de poste, une fonction dont nous n’avions jamais entendu parler. Sans parler du fait que chaque entreprise a tendance à se faire sa propre version de ses métiers.

Parmi tous les débats qui circulent sur Internet à ce sujet, celui concernant la différence entre un Product Manager (PM) et un Product Owner (PO) fait rage. Dans l’idée de clarifier les subtiles disparités entre ces deux fonctions, Welcome to the Jungle a rencontré Christopher, Product Manager chez MeilleursAgents et Laure Nilles, Product Owner dans le même entreprise.

La fiche de poste du product manager

En France, le Product Manager est plus communément appelé “Chef de Produit”, un rôle stratégique consistant à accompagner un produit ou une gamme de produits de sa conception, jusqu’à son arrivée sur le marché. Pour réussir sa mission, le Product Manager se doit d’avoir une vision précise de l'écosystème dans lequel son produit évolue ou évoluera et travaille en collaboration avec les différents services de son entreprise : le service marketing pour les veilles concurrentielles, le service commercial pour obtenir des retours marché de la part des clients de l’entreprise et, bien sur, le département de conception.

La fiche de poste du Product owner

Le terme “Product Owner” est apparu en 1995 lorsque Ken Schwaber, un développeur américain, présente le framework Scrum, qui deviendra l’approche la plus utilisée des méthodes agiles. Les méthodes agiles étant des pratiques de développement de produits dont la flexibilité et la rapidité sont assurées par une suite d’itérations intégrant l’équipe de développement et le client. Selon le Scrum Guide, « le Product Owner est responsable de la maximisation de la valeur du produit résultant du travail de l'équipe de développement. » Il a notamment comme mission de créer et de prioriser le Product Backlog, une to-do-list de fonctionnalités que l’équipe de développement devra développer.

Si nous nous basons sur ces définitions, une première différence nous saute aux yeux : le Product Owner n’existe que si la méthode de développement utilisée par l’équipe de conception est agile, tandis que le Product Manager demeure essentiel même si la méthode choisie est plus traditionnelle ou que le produit n’est pas tech. Mais au quotidien, quels sont les réelles disparités entre ces deux fonctions ?

Les différences au quotidien

  • Le product owner est dans le quotidien

Laure travaille en tant que Product Owner chez MeilleursAgents depuis maintenant 8 mois. Diplomée d’HEC avec une spécialisation dans le digital, elle s’est familiarisée avec les méthodes agiles dans le cadre d’une aventure entrepreneuriale dans un accélérateur. Elle nous raconte son quotidien : « Je suis clairement avec l'équipe de développement : j’assure le suivi de toutes les tâches qui sont effectuées au cours des sprints (ndlr : phase de développement qui dure entre 2 et 5 semaines). J’ai beaucoup d’échanges avec notre équipe de développeurs et l’UX designer mais aussi avec les utilisateurs, qui me fournissent des feedbacks sur les fonctionnalités, que je transforme en tâches pour les développeurs. »

Lorsque nous la questionnons sur la différence entre son poste et celui de Christopher, Product Manager dans la même entreprise, Laure nous répond que « Christopher va plus s’investir dans l’aspect stratégique du produit. »

  • Quand le product manager est plus dans la stratégie long terme

Après des études aux Mines de Saint-Etienne, Christopher deviendra développeur pendant un an avant de se lancer dans du conseil aux travers d’une ESN qui le formera aux méthodes agiles et aux différents rôles qui les composent. Chez MeilleursAgents depuis 2016, Christopher est le supérieur hiérarchique direct de Laure, même s’il nous précise qu’un Product Manager n’est pas synonyme de management, il se trouve simplement qu’il a la double casquette chez MeilleursAgents. Son quotidien à lui, c’est de cultiver une vision à long terme : « Je vais intervenir sur des sujets de discovery, de recherche utilisateurs et aussi de plan projet (délais, budgets, erreurs…). Je m’occupe également de la coordination entre les différents projets de développement du produit et de son impact au niveau de l’entreprise (marketing, data, etc..). »

  • Mais un Product Owner peut évoluer vers un poste de Product Manager

Selon Christopher, la différence entre un Product Manager et un Product Owner est la séniorité : « Un Product Owner sera amené à évoluer en tant que Product Manager. En s’occupant de la conception, du suivi et du développement du produit, le Product Owner apprend à maîtriser le terrain avant de monter en compétences et d’évoluer sur un poste plus stratégique de Product Manager. »

Être Product Owner

Deux métiers fortement liés, mais néanmoins bien différents et nécessitant des qualités propres à chacun d’entre eux.

Au quotidien, Laure travaille en étroite collaboration avec les équipes de développeurs, pourtant, elle n’a jamais codé. « Il suffit de comprendre ce qu’ils font, pas besoin d’avoir déjà codé. Pour ma part, j’ai un peu touché au code par le passé. En revanche, il est indispensable de maîtriser les méthodes agiles pour devenir Product Owner. » Pour devenir un bon Product Owner, ce sont d’autres qualités que des qualités techniques qui seront recherchées.

  • La curiosité

Deux mots sont à utiliser sans modération pour un Product Owner : le “pourquoi”, à employer lorsqu’il ou elle s’adresse aux utilisateurs afin de bien comprendre leur besoin, et le “comment” à destination des développeurs pour se rendre compte des enjeux liés au développement.

  • De bonnes compétences en communication

Le Product Owner est le lien entre l’équipe de développement et les utilisateurs. L’un des piliers de l’agilité est la transparence, et c’est le rôle du PO de faciliter la communication entre les différentes parties prenantes du projet, que ce soit les utilisateurs, les développeurs, les actionnaires ou même un client.

  • L’investissement

Un bon Product Owner se doit d’être présent à toutes les réunions (Sprint Review, Sprint Planning, Sprint Retrospective…) et de travailler en étroite collaboration avec tous les membres de l'équipe pour optimiser la conception.

  • Le pouvoir de dire « non »

En tant que responsable opérationnel du produit, le Product Owner reçoit régulièrement des propositions, qu’elles viennent d’utilisateurs ou de l’entreprise, et c’est sa mission d’apprendre à dire “non” à ce qui ne semble pas pertinent pour le produit. Sans cette capacité à répondre par la négative, les développeurs risquent d’être surchargés de travail et la solution moins impactante que prévue.

Être Product Manager

Du côté du Product Manager, la démarche étant plus stratégique, ce sont d’autres types de compétences qui seront valorisées. Christopher témoigne : « J’ai eu la chance d’être passé par la case Product Owner avant de devenir Product Manager. Cela m’a permis de bien comprendre les enjeux opérationnels du développement d’un produit, élément absolument nécessaire à une bonne vision stratégique. » Mais ce n’est pas tout, un bon Product Manager doit avoir d’autres atouts dans sa manche s’il souhaite réussir sa mission..

  • Un état d’esprit entrepreneurial

Que ce soit en termes de leadership ou de méthodologie de fonctionnement, un Product Manager se doit de développer une véritable passion pour son produit et d’être innovant afin d’en maximiser l’impact auprès du public. Un bon PM doit également avoir une bonne capacité d'exécution, pour faire en sorte que le projet avance et que les délais soient respectés.

  • Le sens de l’utilisateur

Il est commun, lors de la création d’un produit, d’être victime de l’effet tunnel : s’engager dans une voie que l’on a estimé être la bonne et continuer d’avancer sans s’imaginer confronter ses idées. Le Product Manager, de par son rôle de fédérateur, doit constamment avoir l’utilisateur au centre de ses réflexions et pour satisfaire ses besoins en faisant recours à l’empathie.

  • Des compétences variées

Vous avez surement déjà croisé sur LinkedIn une personne se qualifiant de “couteau-suisse”. S’il y a bien un poste où ce terme est pertinent, c’est celui de Product Manager. Les produits d’aujourd’hui sont de plus en plus complexes, notamment dans le digital, et leur succès repose sur un mélange de technologie, de modèles commerciaux et marketing, d’excellence opérationnelle et bien sur, de bonnes capacités de communication.

En résumé, un Product Owner se concentrera sur le produit ; sa fonction est comme un zoom sur la gestion précise de l’évolution du produit, en contact direct avec les équipes de développement. Le PO sert également de lien entre chaque protagoniste de la création du produit. Un Product Manager, interviendra principalement sur les aspects stratégiques du produit : son influence sur les différents services de l’entreprise, l’état du marché et de la concurrence, les veilles technologiques et l’état d’avancement de la conception du produit.

Lorsqu’une entreprise veut développer un produit à forte valeur ajoutée pour ses clients ou ses utilisateurs, elle se doit de lui attribuer un garant. Une personne donc la fonction principale sera la responsabilité du bon développement du produit, en accord avec les besoins de l’usager final et en collaboration avec les autres services de l’entreprise.

Dans le cadre d’un produit développé en approche agile avec le framework Scrum, le Product Owner est indispensable et son activité est surtout opérationnelle. Le Product Manager, quant à lui, travaille sur des missions opérationnelles proches de celles du Product Owner, à l’exception qu’il ne fonctionne pas forcément en approche agile. Il est également responsable des enjeux stratégiques liés au produit. Lorsque les deux profils cohabitent, comme chez MeilleursAgents, le Product Owner travaille en étroite collaboration avec le Product Manager qui lui délègue complètement l’opérationnel pour se concentrer sur les enjeux stratégiques tels que les veilles concurrentielles ou technologiques.

C’est à Christopher que nous laisserons le mot de la fin, avec une anecdote sur le Scrum Guide, dont nous avons déjà parlé plus haut dans l’article : « Dans la première édition de l’ouvrage, le Product Owner était un Product Manager mais les auteurs trouvaient que cela faisait trop “management”, donc ils sont partis sur Product Owner. » Pas si différent que ça finalement…

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

Gabriel Boccara

Envie de rejoindre MeilleursAgents ?

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :