Under conditions of complexity, not only are checklists a help, they are required for success.” - Atul Gawande, The Checklist Manifesto: How to Get Things Right

Vous avez décroché un entretien et vous ne savez pas précisément comment le préparer ? Vous avez passé plusieurs entretiens sans obtenir de réponse et vous vous demandez ce que vous avez pu rater ? Pas de panique, il existe une liste de tâches simples à suivre afin de s’assurer que vous n’avez rien oublié. Il suffit de suivre chaque action dans l’ordre, si vous êtes capable de la cocher alors vous êtes prêt pour l’étape suivante ! Prêt ?

1-Se préparer à l’entretien

Réussir son entretien sans l’avoir préparé c’est un peu comme l’histoire du lycéen qui a eu 20 en philo en écrivant sur sa copie : “L’audace c’est ça : _ “ c’est une légende !

Chloé fondatrice de Welkeys et Sacha fondateur d’OpeningStage sont unanimes sur ce point : “se renseigner sur l’entreprise est essentiel”.Sacha parle même de : “faire ses devoirs”, un conseil à prendre au pied de la lettre! La méthode est old school mais elle fonctionne. Ainsi, n'hésitez pas à imprimer la fiche de poste et à l'annoter (vous pouvez même le faire au verso, ainsi pas d'oubli possible !).

☐ Être incollable sur le produit/service de l’entreprise (ex: tester l’application mobile, s’inscrire au site, souscrire à la newsletter).

Connaître les avantages comparatifs de l’entreprise (vs concurrents, environnement).

Evaluer les retombées presse de l’entreprise (média spécialisés, réseaux sociaux).

Trouver et formuler un argument correspondant à chaque mission de la fiche de poste (compétence et/ou qualification) .

Contactez des anciens ou des employés actuels afin de poser vos questions sur la culture de l’entreprise. Par exemple Glassdoor met à disposition plus de 600.000 évaluations d’entreprises.

Il est primordial de faire comprendre à votre interlocuteur que votre parcours a été conçu pour ce poste. Mettre en avant ses expériences en rapport avec les missions proposées est toujours un plus.” Chloé, fondatrice de Welkeys.

2-Finaliser les détails pratiques, quelques heures avant

Cette phase est importante car elle concerne tous ces petits détails pratiques à ne pas négliger. Qui ne s’est jamais retrouvé devant la porte de l’immeuble sans connaître le code d’entrée et sans aucun moyen de joindre le recruteur ? Qui ne s’est jamais assis face à son interlocuteur sans savoir son nom ? D’où l’importance de chercher et de dénicher les bonnes informations plus communément appelé : stalker. Bonne nouvelle, s’intéresser à une personne avant un entretien ou espionner son ex sur les réseaux sociaux c’est la même méthode (et nous savons tous le faire).

Identifier son interlocuteur sur LinkedIn, regarder son parcours. Vous pouvez passer en mode anonyme pour le faire : sur votre profil -> “préférences et confidentialité” → ‘’options des vues de profil” → passer en mode “privé”, mais ce n'est pas indispensable.

Regarder les CVs des personnes qui font le job auquel vous postulez dans la même entreprise (ou dans un secteur d’activité similaire).

Repérer le lieu de l’entretien, planifier le trajet et regarder le plan d’accès (et le code, ne pas oublier le code).

Prendre avoir soi un carnet de notes et un stylo 

Se noter mentalement EPS dans un coin de la tête (Écoute / Posture / Sourire).

“ Le sourire donne toujours envie de connaître quelqu’un de manière générale, et l'enthousiasme est une grande qualité ” Chloé co-fondatrice de Welkeys

L’entretien ne dure jamais très longtemps. J'ai besoin de voir que la personne en face de moi est vive, souriante et qu’elle a envie d’être ici. Une personne qui se tient pas droite ou qui est avachie c'est éliminatoire.” Sacha cofondateur d’OpeningStage

3- Pendant l’entretien

Prendre des notes ! Cela permet d’avoir des pistes pour poser des questions à la fin de l’entretien.

Poser des questions sur la base de votre échange + de vos connaissances sur l’entreprise (À lire : 6 questions que seuls les meilleurs posent en entretien).

Se mettre au clair avec son interlocuteur sur les prochaines étapes.

4-Après l’entretien

Envoyer un e-mail pour remercier du temps accordé et faire une courte auto-synthèse de l’entretien.

Si retour exigé, le faire à la date prévue (sur une étude de cas, une prochaine étape).

5-Les erreurs les plus courantes que vous ne devez pas cocher

Venir habillé n'importe comment. Même en start-up, il est important, surtout pour des métiers commerciaux d'avoir une tenue correcte et propre.

Dire qu'on a tout fait, tout vu. Cela peut agacer votre interlocuteur surtout si vous êtes au tout début de votre carrière professionnelle.

Polyvalent ne signifie pas éparpillé. Si vous postulez à un poste, ce n’est surtout pas pour dire au recruteur que vous pourriez faire autre chose. 

Gaspard co-fondateur de Side insiste sur ce point “Un point d’alerte pour nous c’est lors du premier entretien, un candidat qui dit :- je postule pour tel job mais je pourrais faire autre chose. Nous ne pouvons pas savoir s’ils vont rester longtemps sur ce job. On recherche des gens qui savent ce qu’ils veulent faire et pourquoi et ce qu’ils veulent accomplir dans les mois et années”.

Attention à la fausse définition du cool. Certains candidats pensent que travailler en start-up c’est « cool », sauf que ce n’est pas un argument qui risque de convaincre votre interlocuteur. Rejoindre une start-up c’est s’attendre à une grande intensité de travail et non pas à des journées babyfoot/popcorn. Certes il existe une vraie culture de l’esprit d’équipe et de la détente mais celle-ci intervient une fois le travail effectué !

(À lire aussi : Les 6 erreurs à ne surtout pas faire en entretien d'embauche)


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Partager sur

Newsletter

Suis-nous !