Nous sommes entrés dans l'ère du "switch", le contemporain de la reconversion professionnelle.

Le monde du travail se transforme, de plus en plus d'actifs aspirent à changer de métier au cours de leur carrière. Cela s'explique facilement : nous sommes davantage en quête de sens dans notre travail et nos ambitions évoluent au gré de nos expériences professionnelles, tout au long de notre carrière. Mais ce switch, comme on l’appelle, doit être préparé et faire l’objet d’une vraie réflexion sur ses motivations pour être réussi. Alors concrètement, comment fait-on pour réinventer sa vie pro ?

C’est cette question que nous avons décidé de creuser mercredi 16 mai, lors de notre huitième événement Boost, avec deux expertes :

Marion de la Forest Divonne, coach professionnelle. Elle s’intéresse particulièrement à la génération Y, les aide à trouver leur voie professionnelle et à s’y épanouir. Elle a d’ailleurs écrit un livre à ce sujet “Réinventer sa vie professionnelle... quand on vient de la commencer”. Marion a travaillé dans le domaine du marketing pendant 4 ans avant de se reconvertir dans le coaching à 28 ans.

Anne Lalou, Directrice Générale de la Web School Factory, une école-entreprise où l’immersion des étudiants dans la vie pro est au coeur du projet. Avant de fonder cet établissement, Anne a travaillé presque 30 ans à la direction générale de grandes entreprises de secteurs très différents comme la finance, les médias, l’immobilier. Elle a donc effectué plusieurs "switchs" tout au long de sa carrière.

Cinq conseils à retenir de cet échange :

1- Se poser les bonnes questions

L'envie de reconversion peut résulter d'une frustration professionnelle, d'un mal-être dans votre travail, mais aussi parfois d'une volonté d'accomplissement ou d'une belle opportunité : le switch n'est pas nécessairement quelque chose de négatif, au contraire ! Dans le cas où votre travail ne vous correspond plus, la première étape est de comprendre d’où vient le problème. Depuis combien de temps cela dure, est-ce qu’il y a eu un déclencheur ? Les raisons peuvent être diverses : manque de reconnaissance, lassitude dans son métier, mauvaise entente au sein de l’équipe, ou encore l’impression de ne pas travailler dans son domaine d’excellence.

Pour Marion de la Forest Divonne : “Si on se reconvertit juste pour fuir son ancien job, ça ne peut pas fonctionner.”

Fuir sans comprendre pourquoi c'est prendre le risque de renouveler un scénario d’échec. D’ailleurs, chaque situation ne nécessite pas forcément une reconversion “phénoménale” mais parfois juste une réinvention professionnelle : c'est à dire se rapprocher davantage de soi-même et de ses aspirations. Cela peut passer par la mobilité interne : de plus en plus d’entreprises mettent en place des solutions qui permettent aux collaborateurs de changer de métier. Il est également possible de changer de secteur d’activité, d’aller vers un domaine plus porteur de sens pour soi, et donc d’être plus aligné avec sa profession.

Pour Anne Lalou, l’une des clés est aussi la prise de conscience : il faut avoir une attente raisonnable vis à vis de son travail, et ne pas oublier que ce n’est pas le seul lieu d’accomplissement de soi. Le quotidien au travail n’est pas que rose et palpitant, il faut accepter qu’il y ait des phases de bien et de moins bien, et ne pas forcément partir au premier coup dur.


2 - Définir ses priorités

Beaucoup d'individus souhaitent se reconvertir mais ne savent absolument ce qu’ils veulent faire, si vous êtes dans cette situation, vous n’êtes donc pas un cas isolé !

Pour Anne Lalou, pragmatisme est le mot d’ordre. Définissez vos priorités, vos engagements, votre socle fondamental. De quoi j’ai réellement besoin dans ma vie pro ? De quoi j’ai envie ? Pour elle, la relation à l’argent est une vraie question à se poser quand on pense à “switcher”. Soyez clair avec vous-même, se reconvertir implique souvent de revoir son salaire (du moins à court terme) et donc son niveau de vie. D’autres facteurs fondamentaux comme l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle sont également à prendre en compte.

Marion de la Forest Divonne conseille d’entreprendre une phase d’introspection et de faire le bilan de vos expériences passées : allez dans le détail de ce qui vous a plu et déplu. Pensez également à ce que vous aimez faire en dehors de votre vie professionnelle, l’idée est bien de se recentrer sur ses intérêts, sur ce qui vous fait plaisir. Il faut penser à des tâches, des missions, et ne pas chercher tout de suite à voir un métier derrière. L’erreur dans une reconversion c’est de vouloir aller trop vite.


3 - Choisir le bon moment

Une reconversion professionnelle ça prend du temps : il faut laisser maturer son projet pour être sûr de ses choix. Ne vous précipitez pas !

Il n’y a pas un bon moment pour se reconvertir au cours d’une carrière professionnelle, ce timing dépend de chacun. Ecoutez votre intuition, vous savez mieux que quiconque quand vous êtes prêts !

Pour Marion de la Forest Divonne, se reconvertir (très) tôt est non seulement possible mais de plus en plus accepté. "Les parcours atypiques sont d’ailleurs plus valorisés par les RH et les instances de recrutement qu’auparavant” poursuit-elle.

Anne Lalou complète : “On peut changer de boulot autant de fois qu’on veut, aujourd’hui on n'est plus dans la linéarité des générations précédentes.”

Pour faire le grand saut, il faut : “de la motivation, de l’énergie et avoir résolu un certain nombre de sujets personnels comme la relation au pouvoir ou encore vos attentes en termes de reconnaissance.” Attention également à ne pas vouloir tout faire au même moment : un switch requiert énormément d’énergie. Si vous avez des projets personnels importants : achat, déménagement, parentalité… c'est bien sûr à prendre en compte.

4 - S’appuyer sur ses proches et son réseau

La reconversion est une période où les doutes sont nombreux, il est donc possible de se sentir seul face à tous ces questionnements. Aussi, soyez accompagnés ! Il est très important d’échanger avec vos proches sur ce changement de vie pro, leurs avis peut aussi vous permettre d’y voir plus clair et d’avancer. Demandez-leur où ils vous voient, même si vous n’êtes pas d’accord, cela permet de se forger une opinion et d’affiner ses propres certitudes.

“La vie professionnelle est une série de rencontres. Ne vous en privez donc pas ! D’une part, solliciter son réseau c’est s'ouvrir des portes : c’est comme ça que les grandes surprises arrivent, les gens vous proposent un emploi auquel vous n’aviez jamais pensé” assure Anne Lalou . D’autre part, apprendre à connaître le métier des autres c’est aussi se confronter à la réalité et valider ses projets. L’experte insiste : “On connaît souvent mal le quotidien et la réalité d’un métier.” N’hésitez pas à demander aux personnes qui vous entourent de vous expliquer le plus concrètement possible leur profession. Marion de la Forest Divonne appelle cela “la confrontation du fantasme à la réalité". Sollicitez plusieurs personnes, variez les points de vues, c’est toujours intéressant. Et aussi : testez. Vous avez le droit d’essayer un métier, vous pouvez d'ailleurs demander à travailler bénévolement, et partir si ça ne vous convient pas. Gardez en tête que vous avez le droit de vous tromper !


5 - S’inspirer

Pour trouver votre voie, nourrissez-vous des expériences des autres ! Allez à la rencontre d’autres personnes en phase de reconversion, ou qui ont déjà effectué un switch. Elles pourront vous aider et le fait de parler de sa situation permet parfois de la débloquer. Ne boudez pas les salons et événements de networking : c’est une mine d’or en termes de conférences de qualité.

S’inspirer c’est aussi écouter ou lire, Marion de la Forest Divonne recommande différents contenus : podcasts (Le Bureau, Generation XX, Nouvelle École, La Poudre, Grand bien vous fasse …), blogs (Les Nouveaux Audacieux), conférences et talks (Switch Collective, Le French Curiosity Club), magazines (Encore Magazine), salons… ils ne parlent pas tous de reconversion, mais aussi d'entreprenariat, de parcours de vie, de développement personnel... ils ont en commun d'être inspirants et pourront peut-être vous aider à trouver votre voie.

En somme, restez curieux et ouverts en toutes circonstances, le déclic peut parfois se faire lorsque vous ne vous y attendez pas du tout ! 

Newsletter

Suis-nous !