Un an et demi après son lancement français, la plateforme de mise en relation entre voyageurs et autocaristes est leader sur le marché des cars longue distance. Disrupteur convaincu qu’une « révolution car » est en marche, FlixBus France travaille avec une cinquantaine de PME autocaristes, étoffe ses équipes et vise la rentabilité en 2018.

Mais comment cette entreprise allemande réussit-elle à vous faire voyager autrement ? Comment change-t-elle petit à petit les habitudes, intégrant le réflexe "bus" déjà pris depuis des années par les américains, mais encore peu présent en Europe ? Rencontre avec Yvan Lefranc-Morin, Directeur Général France et Lauren Bardebes, DRH.

Le marché du car longue distance

Législation et développement

FlixBus a été créé à Munich, dans un marché allemand qui est resté fermé jusqu'en 2013. La géographie allemande est favorable aux cars longue distance :  il y a plus d’habitants, davantage de villes très peuplées, une densité plus importante etc. Mais il y avait aussi des freins : une culture de la voiture très forte et moins de problématiques pour détenir un véhicule et se garer dans les villes par exemple. En France, le meilleur argument reste le prix très élevé du train ! C'est la loi Macron du 6 août 2015 (qui libéralise les liaisons de bus inter-régionales) qui a permis à l'entreprise de se développer et d'opérer dans l'Hexagone.

« Le 3 septembre, FlixBus ouvrait sa première ligne française : Paris - Clermont- Ferrand. Aujourd’hui, une cinquantaine de PME partenaires roulent pour nous sur une soixantaine de lignes et nous sommes leader du marché français ».  En 2016, sur les 6,2 millions de passagers du marché de l’autocar longue distance, 3,3 millions ont circulé dans les cars verts de l'entreprise ! Et l'entreprise allemande opère déjà dans 20 pays... « Pour 2017, je ne serai pas étonné que le marché atteigne les 10 millions de passagers, dont plus de 5,5 millions de clients FlixBus.»

Yvan Lefranc-Morin - Directeur General @FlixBus France

Concurrence

Très concurrentiel, ce marché comptait cinq acteurs sur la ligne de départ il y a deux ans. Aujourd’hui ils ne sont plus que trois ! « Nos concurrents sont : Ouibus, la liale de la SNCF, et isilines, liale de Transdev, elle-même liale de la Caisse des dépôts. Nous avons donc face à nous deux entreprises publiques! Cependant, nous représentons plus de 50% du marché, contre environ 35% et 15% pour Ouibus et isilines. » FlixBus dispose d'un atout de taille : nés d'une structure allemande mais fortement présent à l'international, ils peuvent étaler un certain nombre de coûts fixes sur des dizaines de pays, contrairement à leurs concurrents nationaux... La raison de leur leadership ? « Non, nous réussissons parce que nous sommes une boîte privée, avec des investisseurs privés et une vraie rationalité économique. »

Dans le marché plus large de la mobilité, quid des services de covoiturage ? « BlaBlaCar est un vrai concurrent ! 50% de nos clients viennent du covoiturage et on les comprend : notre service est de l’ordre de 30% moins cher mais avec du wifi gratuit, du courant, des cars neufs ou quasi-neufs, des conducteurs professionnels et peu de problèmes de sécurité. Le déport a été très fort vers notre service et il reste un gisement énorme pour le futur ! ». 

Un challenge pour être rentable & faire évoluer les mentalités 

Après deux années d'existence, FlixBus n'est pas encore rentable. « C'est bien normal ! », assure Yves Lefranc-Morin. « Le marché est à la fois neuf et hyper concurrentiel. Comme toute innovation, il y a un gros travail pour convaincre les utilisateurs. Surtout que, dans le cas du car, il souffre d’une image un peu vieillotte ! Mais comme nous ne calquons pas le réseau ferré, nous proposons des transversales quasi-infaisables en train comme la ligne Lyon-Bordeaux qui marche très bien et attire les utilisateurs ». Mais en France, l'entreprise est encore en phase d'investissements. Elle a d'ailleurs pratiqué des prix très bas à ses débuts, pour attirer les premiers clients, ce qui lui a été reproché ! Mais le modèle de FlixBus est celui du marché allemand, qui est rentable et a validé le business case. (En quatre ans, le marché allemand est passé de 0 à 25 millions de passagers et FlixBus représente plus de 90% de ce marché !). Maintenant que le service est installé dans le paysage, les prix resteront-ils si bas ?

Quel modèle de rentabilité ?  Il repose sur le remplissage des cars, et pas sur une hausse du prix au kilomètre. Les prix peuvent ainsi augmenter de manière marginale, comme ce fut le cas en Allemagne. « Mais nous appartenons au marché global de la mobilité et « la main invisible » fonctionne très bien sur ce secteur : les gens switchent facilement d’un moyen de transport à l’autre donc le jour où nos prix seront désavantageux face au covoiturage les gens retourneront vers lui, et si nous devenons extrêmement rentables, d’autres acteurs viendront nous concurrencer... ».

Les prévisions « Nous annonçons que FlixBus France sera rentable en 2018. La croissance pour 2017 sera très forte et nous devrions dépasser les 200 cars et 90 lignes en service. Surtout, au-delà des chi res, nous avons une vision : devenir un élément essentiel dans le paysage des transports. Comme en Allemagne, nous souhaitons parvenir à imposer FlixBus comme un nom commun : que les Français ne disent plus « Viens, on va prendre un car » mais « Prenons un FlixBus » ! ».

Travailler chez Flixbus 

Des valeurs fortes

Lauren Bardebes (DRH ) : « Notre première raison d’être est : Customer first ! On retrouve d’ailleurs cette valeurs dans notre fonctionnement interne, avec des Ressources humaines de pointe : une bonne expérience du recrutement et des conseils sur tout le contractuel : la paie, la gestion de carrière... ». 

Ensuite, il y a aussi l’entrepreneurship : chez FlixBus, chacun est responsable de sa mission. Et il faut savoir amener de la passion ! « Nous sommes une start-up dans le monde du transport, et c’est vrai qu’on peut se dire que ce n’est pas très « sexy », surtout pour un public féminin. Mais justement, il faut faire l’effort de nous connaître. D’ailleurs, nous avons souvent des clients qui postulent chez nous ! Ils ont vu nos supers équipes sur le terrain et, en se renseignant, que nous étions avant tout une start-up attractive ! »

Des équipes passionnées et des profils variés 

Leur dénominateur commun ? La passion, ils croient tous au projet et à son ambition ! Et FlixBus est une entreprise qui met en avant la polyvalence de ses équipes. Lauren Bardebes : « Les départements ne sont pas cloisonnés, tout le monde travaille ensemble, donc les personnalités aux expériences très variées sont les bienvenues ».

Avec 42 salariés en mars 2017, l'entreprise a connu une forte croissance en seulement 1 an 1/2. En France il n'y a pas d’équipe IT, seulement des fonctions supports : Business développement, Finance, RH, Marketing, Communication, Shop et travel expérience (qui gère le personnel en gares routières et en points de ventes ainsi que l’expérience voyageurs) et un département Opérations, sur la qualité des cars. 

Les recrutements prévus en 2017 ? Lauren Bardebes « Nous devrions recruter une dizaine de personnes, surtout en gares routières avec des pro ls Agents d’accueil et Vendeurs, à Paris et Lyon. Il y aura aussi quelques postes en Finance mais cette année notre mission RH est surtout de développer les capacités de nos employés. Notre but est de proposer de vrais plans de formation, avec des expertises dans tous les domaines ».

Pourquoi venir travailler chez FlixBus ?

Selon Yvan Lefranc-Morin : « FlixBus, c’est the next big thing en termes de mobilité en Europe. Nous avons des objectifs de dingue et une idée fixe : révolutionner la façon dont les gens voyagent. C’est très challengeant, en dehors du simple fait qu’il y a une super ambiance à bord. Parler de révolution par le car peut paraître un non-sens, parce que le car est vieux comme le monde, mais nous apportons une offre qui n’existait tout simplement pas ! Hier encore, on ne pouvait pas voyager partout et à petit prix, que l’on soit seul, en famille, avec des bagages, avec du confort et de la sécurité, du wifi...».


Photo by FlixBus

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Envie de rejoindre FlixBus ?

Partager sur

Newsletter

Suis-nous !