Vous venez de décrocher votre master en finance et vous vous préparez à affronter vos premiers entretiens d’embauche en M&A ? Vous ne savez pas comment vous distinguer des centaines d’autres candidats ? Pas de panique ! 

Soyons clair : pour intégrer les départements M&A d’une banque d’affaire ou d’une boutique, il est impératif de maitriser les aspects essentiels de la finance et des techniques de modélisation (DCF, Merger Model, ratios financiers). Néanmoins, l’élément décisif qui vous permettra de vous différencier des autres candidats sera votre savoir-être, en d’autres termes : vos soft skills.

1. L'aptitude au travail & la ténacité

Si vous postulez en M&A, vous êtes déjà conscients que les heures seront longues. Le recruteur veut s’assurer que vous serez prêt lorsqu’on vous proposera un café à 20h… annonçant en perspective une longue soirée de travail ! En entretien, il ne suffit pas d’énoncer de but en blanc que vous ne compterez pas vos heures, il s’agit de le prouver. Comment ? En illustrant vos propos par le partage de vos expériences les plus significatives (entrepreneuriat ? Association ? Trading sur les marchés pour votre compte ?). Détaillez les expériences via lesquelles vous avez su démontrer votre éthique de travail.

Les missions en M&A sont longues, la prospection encore plus. Il faut s’attendre à rencontrer beaucoup de refus de la part des clients qui peuvent par ailleurs se montrer très cassants, surtout face à un junior… Rappelez-vous que la ténacité est une qualité très recherchée, il faut démontrer que vous ne vous découragerez pas aux premières difficultés ! Vous pouvez par exemple mettre en avant une expérience sportive de premier plan.

2. La capacité à convaincre

Les articles prouvant que les premières minutes d’un entretien sont déterminantes sont légions. Nombreux sont les recruteurs qui prennent leur décision durant ce court laps de temps… Alors de quelle manière s’assurer de passer ce test ? Il s’agit de montrer au recruteur votre capacité à faire face au client. En entretien comme en prospection, l’enjeu est de savoir donner envie aux clients de travailler avec vous… Personne ne veut se retrouver dans le même bureau qu’une personne qu’il n’apprécie pas.

Lors de la préparation de votre entretien, imaginez-vous les 2 premières minutes en préparant votre introduction. Des premières phrases sobres accompagnées d’un langage corporel chaleureux seront du meilleur effet. Adopter la bonne posture est essentiel : gardez le sourire, soyez attentif à votre façon de vous asseoir sur votre siège, à vos gestes ainsi qu’à la position de vos bras et de vos mains…

  • Si on vous fait patientez dans la salle d’entretien : restez de préférence debout et avancez vers votre interlocuteur pour le saluer lorsqu’il rentre dans la pièce. 
  • Stabilisez votre regard et vos mouvements, regardez le(s) recruteur(s) dans les yeux, enfin maitrisez votre souffle et votre voix

La posture que l’on adopte et l’intonation qu’on souhaite avoir lors de son speech sont trop souvent délaissées lors des préparations d’entretien. N’oubliez pas de les travailler au moins autant que vos fiches bristols sur vos cours de finance !

Lors des missions en M&A : savoir travailler sous pression et donner des réponses synthétiques et compréhensibles aux clients est essentiel. N'oubliez pas de sortir votre carnet de note et votre stylo avant que l’entretien commence. Cela démontre plusieurs qualités : votre proactivité, écoute, esprit de synthèse et votre organisation. Préparez à l'avance la façon dont vous allez organiser vos notes, car vous pouvez être sûr que le recruteur y fera attention.

3. Le naturel

... et l’enthousiasme ! Les recruteurs veulent des gens passionnés. Ce poste est celui dont vous rêvez… Montrez le à votre recruteur ! Laissez exprimer votre envie de travailler avec eux sur ces projets. Il est très important de convaincre la personne en face de vous à quel point vous pouvez être galvanisé par l'idée d'un closing.

Pour cela, préparez une histoire (courte !) à raconter qui détaille comment vous en êtes arrivé à vouloir travailler en M&A. Si l’illumination s’est produite la semaine dernière, ce n’est pas grave, l’importance c’est de faire sentir au recruteur que cela a été comme une révélation ! Rien de pire que : « je n’aimais pas le marketing, alors je me suis dirigé vers la finance », ou « j'ai cru comprendre qu’en banque le département M&A est bien coté ».

4. L'intérêt & la curiosité pour les autres

La plupart des gens aiment parler d’eux même, de leurs expériences : ils apprécieront que vous vous intéressiez à eux ! Si vous avez l’occasion lors de vos échanges ou alors au moment des questions de fin d’entretien, n’hésitez surtout pas à questionner le recruteur sur son parcours, ses missions… Demandez-lui comment et pourquoi il est arrivé à ce poste. Que l’on soit d’un côté ou de l’autre de la table, un entretien d’embauche n’est jamais un exercice simple, mais l’humilité et l’écoute sont des valeurs particulièrement appréciables. Le but est qu’en sortant de votre entretien, le recruteur ait le sentiment d’avoir mené un échange de qualité et non pas un interrogatoire à sens unique.

En bref, ne négligez pas l’importance de votre personnalité lors de votre entretien et de sa préparation. Le savoir-être est essentiel en M&A et le recruteur prêtera particulièrement attention à vos soft skills pendant votre échange. Vous êtes maintenant fin prêt à affronter votre entretien d’embauche !


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @Grant Thornton

Les derniers articles

À lire ensuite

Arrow right white
Arrow left white

Newsletter

Suis-nous !