Pour remédier à la morosité de septembre et vous épargner le vague à l’âme de fin d'été, on a imaginé un programme de reprise en main drastique à suivre tout au long du mois de juillet : le Summer Work Challenge. On connaît tous le « Summer Body Challenge » pour se préparer à l’épreuve du maillot de bain en été. Là, c’est pareil mais pour le travail. On vous propose cinq semaines de conseils pour aborder sereinement le retour au travail et construire sa prochaine étape professionnelle.

En août, direction Barcelone. Et dans ce bar bondé, comme vous aurez pris des cours d’Espagnol et pratiqué pendant ces quelques jours en immersion totale dans le pays, vous allez pouvoir tout naturellement engager la conversation et apprendre à connaître les locaux. « ¡ Estupendo ! ¿A que sí? »

Pourquoi ouvrir son spectre linguistique ?

C’est grisant de se transposer dans une autre culture et se l’approprier. Et au-delà de cette première motivation culturelle, d’autres existent :

Rendre votre CV plus attractif auprès des employeurs

Que vous soyiez en poste et souhaitiez évoluer dans votre entreprise, ou que vous recherchiez un emploi : une langue maîtrisée de manière courante est un vrai atout. Plus de 15% des jobs à Paris requièrent une 2ème langue, 10% à l’échelle de la France. Vous pourrez aussi prétendre aux postes d’expat’. Alors, quoi de mieux que de profiter des vacances pour mettre un coup de collier pour apprendre une nouvelle langue ?

Augmenter vos capacités cognitives

Passer de votre langue maternelle à une langue étrangère est une prouesse technique pour votre cerveau. Des études ont prouvé que les multilingues utilisent cette capacité à se concentrer dans tous les secteurs et ont donc des capacités intellectuelles et d’adaptation accrues. Ils gèrent mieux l’ambiguïté, la contradiction et ont une meilleure capacité de concentration.

Pour entraîner votre mémoire et vivre mieux, plus longtemps

Il est scientifiquement prouvé que la gymnastique intellectuelle que représente l’apprentissage d’une langue étrangère et le fait d’actionner cette langue retarde de plusieurs années en moyenne l’Alzheimer.

Pour les avantages culturels que cela apporte

Cet été, vous serez en vacances et vous saurez demander votre chemin. Vous pourrez aussi discuter avec ce groupe d’Italiens très sympas à la table d’à côté et leur demander des bons plans romains, connus seulement des locaux. Bon à savoir : Speekoo est l’outil le plus truffé de références culturelles.

Quelle langue choisir ?

Tout dépend de votre objectif. Si vous souhaitez évoluer dans votre emploi (être promu, muté à l’étranger, etc.) : certaines langues sont prioritaires.

Adzuna a réalisé une étude en 2017 (sur 850 000 offres d’emploi) pour déterminer les langues les plus demandées. L’ anglais est sans surprise la plus demandée (plus de 86% des offres) et l’allemand la deuxième (7,6% des offres, particulièrement dans le Grand-Est : exigée dans 38% des offres). Dans le Sud-Ouest, optez plutôt pour l’espagnol, et dans le Sud-Est, pour l’italien… Mais tentez quand même d’avoir des rudiments d’anglais, aujourd’hui incontournable ! En tout cas, quelle qu'elle soit, une deuxième langue augmente en moyenne de 19% le salaire de l’employé.

Vous pouvez aussi prendre en considération les liens de l’entreprise avec certains pays. N’hésitez pas à apprendre la langue adaptée à votre entreprise et votre poste.

Une autre stratégie est d’apprendre une langue rare, pour vous démarquer dans certaines candidatures spécifiques. Par exemple, si vous voulez travailler dans les Institutions européennes, maîtriser une ou deux langues rares peut vous valoir un contrat d'interprète juteux. Apprendre l’arabe peut vous ouvrir de nombreuses opportunités d’emploi au Moyen-Orient ou en Afrique, c’est la 5ème langue la plus recherchée. Le chinois (7ème langue la plus recherchée) ou le mandarin ou même le portugais/brésilien peuvent être une bonne idée, surtout si vous êtes dans le commerce.

Un petit tip : LingQ est la seule plateforme à proposer des cours sur des langues rares. Envie d’apprendre le coréen ? Vous savez où aller.

Comment apprendre à vitesse grand V ?

Voici quelques conseils pour apprendre le vite et être à l’aise durablement.

Écoutez, écoutez, écoutez !

Faites-vous l’oreille pour distinguer les accents et pouvoir les imiter plus tard, et être plus à l’aise lors de conversations. Vous pouvez le faire en écoutant de la musique, en regardant un film ou votre série préférée en VO. Si vous optez pour les films ou les séries :

  • Mettez d'abord les sous-titres en français, puis en VO, puis ôtez-les.
  • Notez les mots que vous apprenez sur un carnet et regarder les régulièrement (les trajets en métro ou en bus seront utiles).

Vous trouverez aussi sur Internet des centaines de vidéos ou de podcasts pour vous faire l’oreille. Et même à la télévision, avec le programme Learning English de la BBC par exemple pour l’anglais est gratuit.

Voici quelques podcasts que vous pouvez écouter en anglais (mais beaucoup d’autres seront disponibles dans d’autres langues) :

Tous les TED Talks (vous pouvez mettre les sous-titres en français ou dans la langue au début)

L’idéal est de vous faire un planning en fonction de vos objectifs : par exemple, un podcast deux fois par semaine et trois films par mois. Pour une cure d’anglais pendant l’été, on vous conseille un film tous les soirs.

Soignez vos bases à coup de cures de vocabulaire et grammaire

Dans toute langue étrangère, vous devrez apprendre les bases pour construire votre apprentissage. Ces fameux verbes irréguliers en anglais.

Vous pouvez le faire dans des livres (Le Mot et l’Idée, une valeur sûre) ou sur Duolingo, Mosalingua, Babbel, en utilisant la Méthode Assimil pour les plus motivés, où vous pourrez aussi vous entraîner avec des exercices.

Un petit truc : si cela ne rentre pas par récitation (oui, ça peut être décourageant), vous apprenez peut-être de manière visuelle ou auditive. Alors soyez malins, sortez les post-its, collez-en partout avec les mots et expressions qui ne rentrent pas, ou enregistrez-vous réciter et écoutez-le pendant votre trajet du matin ou du soir.

L’objectif de l’été : apprendre 20 verbes irréguliers et 20 mots de vocabulaire par jour. Vous devriez déjà être bien armé fin août.

Trouvez un buddy pour parler, parler, parler !

Si vous restez chez vous pendant l’été mais avez un peu de temps à mobiliser pour apprendre une nouvelle langue, vous pouvez aussi trouver un natif pour discuter avec vous.

Certains d’entre-vous ont peut-être bénéficié du programme Tandem à l’université, pour échanger avec un natif dans sa langue. En entreprise, c'est possible aussi ! Il vous suffit de trouver des collègues étrangers qui aimeraient bien pratiquer le français et qui pourraient vous aider à maîtriser leur langue. On parie qu’ils seront ravis de vous donner un coup de main.

Et si aucun collègue n’est dispo tout de suite, sur Busuu, l’un des ténors de l’apprentissage en langues, vous pourrez chatter en direct avec des natifs. C'est aussi possible grâce à Hi Utandem, Speaken, Speaking Agency… Il y a du choix. Primsleur vous permettra de vous désinhiber au niveau de la prononciation.

Et si vous voulez carrément avoir un professeur, YES'N'YOU propose des formations sur-mesure pour apprendre une langue qui alternent entre cours en ligne et cours avec un professeur, le tout 100% modulable.

Profitez de vos voyages pour vous immerger dans la langue

Le must du must, c’est en effet de pratiquer en situation d’immersion.

Si vous avez la chance d’avoir posé des congés, partez dans une destination où l’on parle la langue que vous apprenez et mêlez-vous aux locaux. Vous verrez, ils seront ravis de voir que vous faites cet effort et vous accueilleront à bras ouverts. Au début, vous serez peut-être un peu rouillé ou timide, mais après un moment à parler, vous prendrez de l’aisance et n’aurez plus peur de faire des erreurs. Dites-vous qu’après tout, vous apprenez.

Deux outils ne sont plus à présenter pour rencontrer des locaux : CouchSurfing et Airbnb. Sinon, un bar fera très bien l’affaire.


En conclusion : si vous partez en voyage, c’est le moment de tester votre connaissance linguistique, et de faire un grand saut en avant en parlant à des locaux. Si vous restez chez vous, vous trouverez probablement un peu de temps pour mettre en place une routine d’apprentissage. Et pourquoi pas même héberger via CouchSurfing une personne en voyage pour pouvoir échanger pendant quelques jours dans sa langue ? 


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

Newsletter

Suis-nous !