50 minutes par jour, c’est la moyenne nationale du temps passé dans les transports en 2010. Certains Franciliens y passent même plus de 2h et selon une étude de la Dares, ça ne fait qu’augmenter avec les années. Nos grands-parents couraient-ils plus vite que nous entre deux changements ? Peut-être, mais ici ce n’est pas le sujet. Demandez-vous plutôt : et si dans ce moment passé dans les trajets se trouvait l’une des clés du bonheur au travail... le temps libre.

Un maître mot : op-ti-mi-sa-tion

Dans un quotidien de grande ville, tout va vite, mais on trouve tout de même un endroit où le temps semble presque s’arrêter - s’il ne le fait pas complètement : les transports. Une apparente lenteur finalement loin d’être une illusion si on se penche sur l’effrayant calcul du temps passé dans les trajets pour se rendre sur son lieu de travail.

Exemple pour Paris :

68 min x 5 jours = 340 min par semaine, 340 min x 4 semaines = 1360 min par mois, 1360 min x 12 mois = 16 320 min soit 272h, environ 11 jours en moyenne par an.

Le potentiel est énorme, surtout si nous considérons une journée de travail comme commencée une fois passé le seuil de votre porte… aïe. C’est le moment de prendre les devants et d’optimiser un peu tout ce temps. Voici quelques idées testées et approuvées.

Relâchez la pression

Asseyez-vous. Faites abstraction de tout et concentrez-vous sur votre respiration, rien d’autre. Réduction du stress, de l'anxiété, des insomnies… c’est fou ce qu’on peut accomplir en consacrant 10 minutes par jour à la méditation. Chez Toucan Toco ils l’ont bien compris, et reçoivent une fois par semaine une coach dédiée à la pratique.

À lire aussi : Les bienfaits de la méditation au travail et 3 méthodes pour la pratiquer

Pour ceux qui prennent le métro, My Little Paris est même allé plus loin dans la démarche : ils ont missionné une équipe sur le sujet et ont créé Mind, une application coach en méditation pour les jeunes dynamiques ultra-connectés que nous sommes. Le programme "Start" de sept séances pour débutants est gratuit, il n’y a plus qu’à.

Envie de tester d’autres app ? Cherchez Petit Bambou, le leader Français du marché. Pleine Conscience, utilisée dans plus de 130 pays ou encore Zenfie et son programme découverte gratuit. Vous pouvez aussi méditer en anglais et "improvez" votre english at the same time avec l’appli américaine Headspace. Ici aussi un pack gratuit pour les débutants.

Prenez un peu de hauteur

Coincé dans les bouchons ou dans le métro aux heures de pointe… il est facile de se retrouver avec un peu plus de temps libre que prévu. Un moyen so 2018 pour combler tout ça : les podcasts.

Qu’ils soient déjà “superstar” ou simple rendez-vous hebdomadaire fait-maison, ils sont de plus en plus nombreux et sont des puits sans fond d’inspiration.

Nos préférés :

  • Usbek & Rica : le magazine continue d’explorer le futur. Tous les futurs même. Les bons comme les moins bons dans des podcasts aux formats et aux invités qu'on n’attendait pas. Déjà une référence. Dispo ici, sur YouTube et iTunes
  • Le Pitch : on a tous eu un jour un concept ou une idée à développer en business. Avec une sacrée dose de motivation certains le font, et vont jusqu’à chercher des investisseurs. Écoutez leurs échanges sur Pitch, c’est passionnant. Dispo partout ici (en anglais)
  • Ted Radio Hour : des idées folles, exposés fascinants, histoires inspirantes, on ne vous présente plus les TEDTalks. De quoi vous faire voyager sans bouger de votre siège. Dispo ici (en anglais)
  • Un café au lot7 : passé par une grande école de commerce, Louis a quitté les start-up pour le stand-up. Dans son podcast hebdomadaire homemade : Fary, Kyan Khojandy, Panayotis Pascot ou même Gad Elmaleh vous invitent à prendre un peu de recul sur votre vie. Humour sharp et intello pour un podcast sérieux et inspirant. Dispo ici, sur YouTube ou iTunes
  • Le Bureau : notre nouveau bébé dans lequel on parle de ce sujet essentiel à nos vies : le travail. Des témoignages anonymes et sans tabou, à travers lesquels nous irons retrouver chacun d’entre vous. Dispo sur SoundCloud et iTunes

Sauvez la presse écrite

Un bon lecteur moyen voit défiler entre 350 et 400 mots par minute. Revenez au calcul du début, ça fait plus de 6 millions de mots qui n’attendent que ça.

Avec un peu de bonne volonté on pourrait presque sauver la presse écrite, bien en peine alors que nous n’avons jamais eu autant de temps pour lire. C’est le moment d’en tester au moins un :

  • We Demain : la démocratie vs les GAFA, la vie en 2024 sous le règne du Bitcoin triomphant ou encore L’art est-il vraiment la dernière frontière entre l’humain et la machine ? We Demain vous prépare au changement d’époque.
  • Society : le vrai visage des trolls, Kendrick Lamar, startup ton univers happy-toyable, Mark Zuckerberg a-t-il perdu le contrôle de Facebook ? Bien ancré dans son époque, le quinzomadaire de Frank Annese vous permet de rester dans la course.
  • Le 1 : faut-il sauver le service public ? Pourquoi sommes-nous si fatigués ? Robots, faut-il leur dire merci ? Avec son format unique ne traitant qu’un sujet à la fois, le Un vous aide à tout comprendre. À BIEN comprendre.
  • Encore : Cyril Paglino entrepreneur libéré, conversation sur l’art et la manière avec John Hamon, Ils ont transformé leur passion en business grâce à Instagram. En bon porte-voix, Encore nous incite à expulser l’énergie et la créativité cachée au fond de nous.
  • Socialter : elles se battent pour conjuguer le code au féminin, les cagnottes en ligne sont-elles l'avenir des grèves ? Pour survivre, l'homo numericus va devoir adapter son système démocratique. L’économie sociale et ses mutations décryptées pour le grand public.

Un bon lecteur moyen voit défiler entre 350 et 400 mots par minute. Revenez au calcul du début, ça fait plus de 6 millions de mots qui n’attendent que ça.

Sinon on a nous aussi nos magazines, et ils sont dispo en ligne.

Enchaînez les classiques

Guy de Maupassant, Alexandre Dumas, Gustave Flaubert… en termes d’audiobooks gratuits on trouve aujourd’hui un paquet de références en français ou en anglais. Ici comme pour les podcasts, vous n’avez rien à faire si ce n’est écouter et imaginer.

Une option intéressante pour nos amis franciliens qui pourront s’enfiler les 68 chapitres des Trois Mousquetaires en seulement 14 trajets. Et sans broncher.

Anticipez la suite

Vous faites partie des chanceux ne dépassant pas les 10 minutes de trajet par jour ? Sachez tout de même en profiter en vous penchant sur les trois points suivants :

  • Votre to do du jour : réunion, déjeuner pro, rendez-vous téléphonique... soyez proactif. L’idée ici est d’anticiper les sujets à aborder, les questions, vos éventuelles interventions etc. Pour un rendez-vous par exemple, prenez le temps de relire vos notes du précédent échange ou de vous renseigner sur la personne.
  • Vos emails : tri, lecture, réponse et suppression. Un surplus d’emails pollue votre boîte, la planète, mais aussi vos capacités à prendre de bonnes décisions (surtout au travail.)
À lire aussi : Productivité : 6 astuces pour mieux gérer ses mails

  • Votre avenir : les yeux dans le vide, l’air concentré, la personne en face de vous fait certainement le point. Et vous d’ailleurs vous en êtes où ? Êtes-vous vraiment à votre place sur ce siège de métro ? Tim Urban du génialissime blog Wait but Why s’est emparé du sujet et vous aide à y voir plus clair dans cet article-tuto passionnant (en anglais).

Ennuyez-vous

Saviez-vous qu’une zone spécifique de notre cerveau s’active quand on ne fait rien ? On le fuit et pourtant, comme l’explique France Inter l’ennui déclenche un processus psychique tout à fait utile à notre équilibre. Comme la méditation, l’ennui permettrait - entre autres - d’entretenir son niveau d’attention et de concentration. Un processus hérité des pratiques de nos ancêtres pas si lointains.

Mis à mal par nos smartphones, ces précieux moments d’inactivité se font rares et ne remplissent plus leur fonction première. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour remettre les choses en ordre. Attention c’est plus compliqué que ça en a l’air.

Comme la méditation, l’ennui permettrait d’entretenir son niveau d’attention et de concentration, un processus hérité des pratiques de nos ancêtres pas si lointains.

Qui aurait cru que votre carrière pourrait prendre un autre tournant… en ne faisant rien, en écoutant un podcast ou méditant dans les transports. On envierait presque maintenant les franciliens et les heures passées vissés à leur siège...


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline ! 

Photos by WTTJ

Newsletter

Suis-nous !