« Dès que je suis prêt à travailler, le chat saute du bureau et s'installe sur ma feuille blanche. Vous me demandez comment j'écris ? En fait, j'écris autour du chat », Malraux

Chapeau à A. Malraux d’avoir obtenu le prix Goncourt en 1933 en dépit de son chat qui voulait l’empêcher de travailler ! Et vous ? Constatez-vous une interpénétration entre votre travail et votre vie privée ? Le premier qui envahit l’autre ou la seconde qui aimerait reprendre plus de place ?

Votre travail vous passionne et vous stimule, mais parfois il empiète (un peu trop) sur votre vie personnelle et votre entourage vous le reproche ? Comment équilibrer les deux sans cesser d’être ambitieux(se) et d’évoluer ? Les conseils qui vont vous changer la vie !

1. Coupez

Votre job est passionnant et vous pourriez travailler sept jours sur sept. Stop.

Pour donner le meilleur de vous-même à long-terme, il faut couper.

  • Éteignez votre portable professionnel ou mieux, laissez-le charger au bureau
  • Communiquez avec vos collaborateurs : en cas d’urgence ils peuvent vous appeler, mais soyez bien d’accord sur ce qu’est une urgence
  • Ne lisez pas vos mails pro le soir : ils peuvent attendre le lendemain !
  • Videz-vous la tête pour laisser le stress au bureau (à lire : Les 6 éléments qui font fuir le stress à tous les coups !)

2. Hiérarchisez

Une étude datant de 2016 menée par la CFDT sur un échantillon représentatif de 200 personnes montre que 51% des Français trouvent leur charge de travail excessive, que seulement 45% estiment avoir le temps de faire correctement leur travail et que 36% ont déjà fait un burnout au cours de leur carrière.

Heureusement, vous pouvez vous concentrer sur l’essentiel au quotidien. (à lire aussi : 8 stratégies efficaces pour rester concentré en toutes circonstances)

Le principe de Pareto : 20% des causes produisent 80% des effets. Paretp a montré qu’en Italie en 1906, 20% de la population possédait 80% des richesses. Ce principe pouvait être appliqué à de nombreux domaines, et notamment au commerce. Pareto en arriva rapidement à démontrer que 20% des tâches génèrent 80% des résultats. Cette théorie est actuelle : au travail, vous pouvez :

  • Vous concentrer sur les 20% de tâches qui vont générer 80% de vos résultats. Par exemple, sur vos meilleurs leads ou clients ou sur les actions les plus stratégiques
  • Sous-traiter les 80% qui ne vont dégager que 20% de la valeur ajoutée
Le principe de Pareto / Photo by Processus-amelioration.fr

Pour aller plus loin... 

  • La Semaine de quatre heures de Timothy Ferriss et son blog poussent à l’extrême cette logique.
  • La matrice d’Eisenhower : hiérarchiser, déléguer, supprimer. 
  • Dans la même logique, pourquoi ne pas vous débarrasser de toutes les tâches peu urgentes et peu importantes ?
La matrice d’Eisenhauer / Photo by Gettingresults.fr

3. Adoptez l’efficacité anglo-saxonne

Dans le monde anglo-saxon, si vous partez tard du bureau, vous êtes considéré comme inefficace. Le but du jeu est d’être plus efficace pour pouvoir partir plus tôt.

  • Structurez vos journées selon VOTRE mode de fonctionnement. Vous êtes plus efficace le matin ? Pas de réponse aux mails avant midi, heure où vous aurez abattu les 20% de tâches à forte valeur ajoutée. Et si vous avez besoin d’une sieste, pas de honte à la faire ! (à lire : Et si demain, on faisait tous la sieste en entreprise ?)
  • Optimisez vos réunions en équipe. Si vous les faites debout, avec un temps de parole, vous éviterez les réunions où l’on décroche
  • Appuyez-vous sur un rapport hebdomadaire et synthétique de communication interne. Ainsi, vous aurez un niveau commun d’informations clefs sans avoir à assister à toutes les réunions
  • Faites des pauses… Avec modération. S’oxygéner le cerveau est indispensable pour être efficace, mais ne traînez pas trop pour finir plus tôt
  • Soyez à l’aise avec le fait de partir tôt tant que votre travail est fait et bien fait

4. Sachez dire « non »

Vous êtes débordé(e) mais vous sauvez quand même votre collègue qui vous demande de finir telle tâche à sa place.

  • Vous pouvez y réfléchir. Prenez le temps d’évaluer votre charge de travail, de prendre possession du brief, et de vous demander si vous auriez formulé une telle demande à votre collaborateur
  • Si elle ne vous semble pas réalisable au vu de votre charge de travail, refusez. Sans vous sentir coupable. Sans être sur la défensive.
  • Expliquez calmement pourquoi vous ne pouvez pas la prendre en charge cette fois.
  • Proposez une alternative : telle personne peut t’aider, tu peux le faire plus rapidement grâce à tel logiciel, etc.

Évidemment, l’idée n’est pas d’abandonner votre équipe. Aidez autant que vous le pouvez, mais ne vous laissez pas submerger.

5. Formez, déléguez

Le problème d’un stagiaire photocopie ? C’est qu’il continue à faire des photocopies.

Au contraire, un stagiaire ou un collaborateur que vous prendrez le temps de manager, de former, et auquel vous laisserez l’occasion de prendre des initiatives sera quelqu’un sur qui vous pourrez vous appuyer. Plus vous micro-managerez, moins vous aurez de temps. Au lieu de cela : 

  •  Faites confiance 
  • Donnez les clefs à vos collaborateurs pour être autonomes

(À lire : Devenir un excellent manager : les 10 erreurs à éviter)

6. Travaillez à distance une partie du temps

Surtout dans les grandes villes, les transports grignotent votre temps libre. Travailler depuis chez vous ou un café proche de chez vous peut-être un bon moyen de vous dégager du temps libre, si votre équipe accepte de fonctionner de cette façon.

  • Organisez ce temps à distance au sein de votre équipe
  • Posez des limites ne pas travailler plus car vous êtes chez vous
  • Instaurez une routine (un, deux jours par semaine)

À lire : 

7. Prenez du « vrai » temps libre

Rentrer chez soi pour faire les « corvées ». Ménage, lessive, repassage… Autant que possible, gérez différemment vos tâches ménagères pour passer vos soirées et weekends avec vos proches et à faire des activités qui vous plaisent !

  • Commandez sur internet en quelques clics
  • Embauchez une personne pour le ménage et le repassage
  • Gérez vos tâches administratives un après-midi par mois au lieu de les étaler et de les garder en tête tout du long

8. Planifiez une routine de temps pour vous

Définissez une ou des activité(s) « sacrée(s) » que vous faites pour vous-même et tenez-vous-y, même pendant les périodes d’activité plus intenses au travail.

Par exemple, une activité sportive un soir par semaine, un déjeuner avec vos proches tel jour, une activité avec vos collègues.

9. Octroyez-vous régulièrement un weekend de trois jours

Le samedi et le dimanche permettent de décompresser, tandis qu’un jour de RTT pour prolonger le weekend équivaut à une semaine de congés, selon la psychologue Isabelle Jahn.

Rechargez vos batteries régulièrement, vous n’en serez que meilleur au travail !

10. Modulez vos priorités

À l’échelle de votre vie, vous aurez des moments où votre carrière sera votre priorité… Et le contraire.

Vous souhaitez gravir les échelons rapidement, obtenir une promotion, changer de cap professionnel, ou plutôt passer du temps avec votre conjoint(e), vos proches, votre bébé, faire le tour du monde, pratiquer un sport de manière intensive ? Les deux ne sont pas inconciliables, c’est une histoire de priorités.

  • C’est à vous de placer le curseur
  • Personne ne peut vous juger ou faire culpabiliser à ce propos
  • Votre bonheur en dépend
  • Vous seul(e) savez quels rêves réaliser à quel moment

Comment gérer ce « switch » ?

  • Parlez à vos collègues et votre management
  • Organisez votre vie pour l’équilibrer dans un sens ou un autre
  • N’ayez pas peur de modifier vos priorités, rien n’est définitif dans la vie


Pour aller plus loin... 

Lors du TEDxSydney, Nigel Marsh - auteur américain et conférencier - dresse l'organisation d'une journée idéale, qui concilie moments en famille, moments pour soi, et productivité - et donne ses conseils pour y arriver.

À lire aussi : 


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @PALOT IT

Newsletter

Suis-nous !