Les 6 conseils pour trouver un stage de courte durée

  • November 24, 2015

En fréquentant les forums des grandes écoles, nous avons eu l’occasion de rencontrer de nombreux candidats qui cherchaient à effectuer un stage court de 2 à 3 mois. Un exercice qui n’est pas forcément évident et qui requiert surtout d’avoir une approche bien spécifique.

Voici les quelques conseils à suivre si vous vous sentez désemparé face à cette situation

1. N’attendez pas trop d’offres

Commencez par abandonner l’idée de trouver une offre pour un stage de ce type. La plupart du temps, quand une entreprise cherche à recruter un stagiaire, c’est pour quatre mois minimum ! Même s’il est vrai qu’en cherchant vraiment bien vous trouverez probablement quelques offres, il est fort probable que ces offres aient déjà reçu pas mal de candidatures et que votre CV se retrouve noyé dans la masse.

Généralement les entreprises préfèrent travailler avec des étudiants pour une durée de 6 mois. Ce qui leur laisse le temps de profiter du stagiaire préalablement formé, et parfois de de le recruter à l’issue de son stage !

2. Soyez réaliste !

Vous êtes étudiant en 1ère année d’une super école, certes, mais vous ne devez pas oublier que pour une entreprise, vous accueillir en stage c’est investir du temps dans votre formation. Autant le faire si c’est rentable rapidement, ou payant sur le long terme !

En moyenne un salarié junior commence à être vraiment opérationnel au bout de 2 ou 3 mois, donc soyez conscient que votre valeur ajoutée risque d’être assez limitée pour l’entreprise, à moins que vous ne soyez missioné sur des petites tâches très opérationnelles.

Par conséquent, enlevez-vous de la tête que vous ferez le stage de votre vie sur une durée de deux mois. On ne vous confiera pas la stratégie de la boite si vous ne restez que le temps d’un été ! Les premiers stages ou stages courts sont avant tout des stages d’observation ou des stages très opérationnels pour rentrer en contact avec des métiers et des entreprises. Pas de panique, vous pourrez choisir des stages plus stratégiques vers la fin de vos études ! Même si ce n’est pas toujours l’éclate, ces premières expériences sont finalement très instructives et vous permettent une meilleure compréhension du monde du travail.

3. Optez pour une candidature moins classique

Il vous faut choisir une manière intelligente de faire remonter votre CV : la candidature spontanée est une option à étudier. De plus en plus d’entreprises laissent la possibilité de postuler par le biais d’une candidature spontanée, c’est d’ailleurs le cas de 100% des entreprises qui recrutent via Welcome to the Jungle.
Dans le cas où l’entreprise que vous souhaitez cibler ne permet pas ce type de candidature, il vous faudra trouver le bon contact pour lui envoyer votre mail. LinkedIn sera de loin votre meilleur allié dans cette tâche, mais ne négligez pas les rencontres en personne. C’est aussi le moment d’activer votre réseau, de contacter vos cousins et voisins qui ont monté des boîtes, qui sait, ils auraient peut-être besoin d’un petit coup de main dans les mois qui viennent !

Parfois aussi, postuler pour des petits boulots d’été faisant office de stage (à vérifier avec votre école ou université) peut être une bonne solution : l’été, on recrute partout pour des périodes courtes des vendeurs, des standardistes, des saisonniers pour remplacer les équipes qui partent en vacances !

4. Ne tournez pas autour du pot

Rédigez un mail très clair sur l’objectif de ce stage, la durée et les dates de disponibilité.

Vous l’avez compris, peu d’entreprises recherchent des candidats pour moins de 3 mois. Ainsi, préparez-vous à voir quelques portes se fermer… Dans vos candidatures, il vous faudra donc aller à l’essentiel et faire preuve de persuasion. Je vous encourage donc à rédiger un mail très clair sur l’objectif de ce stage, la durée et les dates de disponibilité.

Si votre interlocuteur n’a pas toutes les informations en un seul coup d’œil, vous multipliez de manière significative le risque de ne pas avoir de réponse (dans le meilleur des cas) ou d’en recevoir une négative.

5. Proposez de travailler sur un projet précis

Il y a peu de chance - à moins que vous ne bénéficiez d’un piston - pour que vous tombiez sur une entreprise qui vous propose spontanément de faire une découverte globale de la boîte ou bien même d’un service.

Par conséquent, proposez de travailler sur quelque chose de bien précis, montrez que vous saurez vous rendre utile ! Les entreprises ont tout de même régulièrement besoin de “bras” : augmentation saisonnière de l’activité, inventaires, ouverture de nouveaux bureaux/boutiques, salons, etc. Les projets sont nombreux où du personnel en plus serait le bienvenu ! Et il y a de nombreux projets qui n’avancent pas faute de temps ! Vous pourriez par exemple proposer de travailler sur un projet de développement à l’international (étude de marché), retravailler les présentations commerciales, réaliser une étude, tester un futur service en ligne, travailler sur le design d’une application mobile, etc. Précisez les domaines sur lesquels vous avez envie de vous tester et laissez à l’entreprise le choix.

N’hésitez pas à vous tourner vers de très jeunes entreprises qui sont justement à la recherche de personnes pour les accompagner sans que cela implique un engagement sur la durée. Vous pouvez par exemple vous rendre dans des incubateurs de startups et aller échanger directement avec les équipes pour proposer vos services, l’heure du déjeuner étant certainement le meilleur moment pour tester cette stratégie.

6. Persévérez

Cela ne fait aucun doute : ce conseil est le plus important à retenir. Vous recevrez sûrement des réponses négatives telles que « Nous somme désolés mais nous ne prenons pas les stagiaires pour une période de moins de 4 mois », cependant, il faut persévérer. Ce n’est pas franchement agréable, on vous l’accorde, mais cela fait partie de l’apprentissage.

Ne perdez pas espoir, certaines entreprises qui n’ont pas trouvé le stagiaire disponible pour 6 mois seront peut-être ravies de vous accueillir faute de mieux ! Il y a bien quelque part en France quelqu’un qui a besoin de vos services ! Alors, à vous de jouer !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

Pierre-Gaël Pasquiou

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :