Et si on remplaçait le traditionnel CV par notre compte Instagram ?

  • May 23, 2018

On ne vous apprend rien, mais en recherche d’emploi quand vous n’êtes pas là pour vous vendre, c’est votre “moi” 2.0 qui fait tout le travail. Si on vous a déjà expliqué comment bien le gérer, focus cette fois sur le réseau qu’on n’imaginait pas prioritaire en matière de self-branding : Instagram, qui avec ses nouvelles fonctionnalités dispose pourtant de sérieux atouts ne profitant pas uniquement aux profils créatifs.

+1 point de contact

On le demande aujourd’hui au même titre qu’un Facebook ou un WhatsApp. Déjà bien loin 2010, époque où Instagram n’était utilisé que pour ses filtres. Avec une messagerie et des stories, le réseau est devenu un excellent point de contact dans la vie perso’.

Dans l’idée de séduire toujours plus d’entreprises, les nouvelles fonctionnalités pleuvent aussi côté comptes pro’. Dernier exemple en date : le bouton “Acheter”, laissant présager une activité toujours plus intense du côté des entreprises. Alors, si l’idée vous venait de leur laisser votre candidature en inbox, c’est le moment de créer un compte pro’ et de le passer en mode “public”.

Pour les créatifs, mais pas que…

Esthétique léchée et une simplicité d’utilisation, avant l’arrivée des stories en août 2016, Instagram était le repère de métiers créatifs. C’est pourtant dans ce contexte néo-arty que d’excellents CV avaient déjà fait parler d’eux, et il ne s’agissait pas de Graphic Designer ni de Directeur Artistique :

Etienne Martin (538 abonnés)

Cet autodidacte de la communication avait, pour convaincre les entreprises, décliné la version en ligne de son CV sur Instagram. Pour Frenchweb, il explique : « Je devais “compenser” le fait d’avoir un “profil atypique”. Il me fallait sortir du chemin classique CV et lettre de motivation. » Et ça semble lui réussir : « Sur Instagram, je peux me faire connaître ailleurs qu’en France et peut-être en venir à parler à des agences françaises ou étrangères que je ne connaissais pas. »

Etienne Martin 

Brice Tincelin (117 abonnés)

Diplômé de l’ESSCA, il cherchait en 2016 un job de Planneur Stratégique. Interviewé par Les Echos START, il expliquait que « _le format CV + lettre de motivation semblait trop figé et formel pour postuler en agence où la créativité est un élément important. _»

Brice Tincelin

Manon Ledet (734 abonnés)

Cette Community Manager et blogueuse mode avait fait parler d’elle avec ce compte sur lequel elle donne de sa personne dans des mises en scène détaillant les différentes étapes de son parcours.

Manon Ledet 

« The place to be » dans de nombreux secteurs

Le sujet avait déjà été abordé lors de la grande étude Feed Fashion menée par Instagram en 2016 et confirmée par Facebook IQ un an plus tard : c’est LE réseau des métiers de la mode. On y apprend notamment qu’un mordu de mode européen consomme en moyenne cinq fois plus de photos qu’un Instagrammer moyen et consulte son feed jusqu’à quinze fois par jour.

Il n’existe pas encore de nouvelles statistiques sur les liens étroits entre mode et Instagram mais, avec ses 313 millions nouveaux utilisateurs (données avril 2018), c’est certain, le réseau reste « the place to be ».

Si vous souhaitez travailler dans les médias, la beauté, l’automobile ou les équipements sportifs, c’est également sur Instagram que ça se passe. Surtout, pensez à regarder l’activité de votre secteur avant de vous lancer.

Des stories facile à dompter

Rappelez-vous du CV story d’Anaëlle Antigny dont on vous parlait dans notre sélection de CV insolites :

Anaelle Antigny

Une story où se combinent photos, textes, hashtags, emojis et boomerangs, nous donnant l’essentiel de son profil en quelques secondes. Simple, non ? Son CV a fait sensation sans même toucher à toutes les fonctionnalités.

Et c’est bien normal nous direz-vous, car des fonctionnalités, il y en a un paquet : emojis sliders, sondages, superzoom, rewind et autres montages interactifs… Essayez de bien comprendre chacune d’entre elles et apprenez à les dompter.

Par où commencer ?

Si vous vous sentez l’âme de partir from scratch et de ne pas publier depuis votre compte perso’ (ce que nous vous conseillons), l’idéal reste la création d’un compte pro’.

Le nom

@nomprénom, @CVnomprénom, etc. Le but c’est de pouvoir vous retrouver facilement tout en restant pro’.

La photo de profil

Vous n’êtes pas sur LinkedIn, vous avez le droit de vous lâcher un peu plus sur la posture, le cadrage, les couleurs, le fond… Veillez toutefois à rester cohérent avec ce que vous allez poster sur votre compte.

La bio’

Vous avez 150 caractères pour convaincre. Pensez bien à mentionner au moins votre prénom, le job recherché et votre adresse mail. Vous aurez le droit d’ajouter un lien de redirection juste en dessous vers votre LinkedIn, CV en ligne, book ou portfolio.

Le feed

N’ayant que peu évolué depuis sa mise en place, le feed met la créativité à rude épreuve. On peut toutefois distinguer trois tendances très efficaces :

1. Le feed “Mosaïque”

Où les photos mises côte à côte forment une seule et même image. Cette dernière cache généralement un jeu de piste contenant les informations clés du CV.

  • Le plus : effet “waouh”
  • Le moins : mise en forme complexe

Exemple : Jose Martín Navajas (3 254 abonnés), un creative Copywriter espagnol qui a opté pour une mosaïque interactive avec de nombreux comptes annexes tagués qu’il vous invite à explorer.

Jose Martín Navajas 

2. Le feed “Site internet”

Sur le même principe que la mosaïque, les images forment un ensemble, sauf qu’ici on cherche à donner l’apparence d’une page Internet avec ses différentes parties. Les détails sont affichés dans les légendes des photos.

  • Le plus : toutes les infos sont affichées et détaillées
  • Le moins : il faut être très synthétique.

Exemple : Agathe Hocquet (58 abonnés) : qui s’est lancée dans une “page web” interactive. Cette multicasquette du digital présente ses projets et nous invite à les découvrir en détail à travers des comptes tagués dans les posts.

Agathe Hocquet

3. Le feed “classique”

Ici on ne cherche pas à faire de mosaïque, mais simplement poster des photos à la mise en scène explicite. Chacune disposant ensuite d’une légende avec tous les détails.

  • Le plus : la simplicité de mise en place
  • Le moins : un effet moins “waouh” qu’une mosaïque

Exemple : Taylor Jones (67 abonnés) : Un créateur de contenu visuel et spécialiste des réseaux sociaux canadien qui, en plus des légendes, détaille ses expériences dans des carrousels alternant photos et vidéos.

Taylor Jones

Les stories

Pour cette fonctionnalité d’Instagram vous disposez d’un large choix de fonctionnalités, et donc, d’une infinité de combinaisons. À vous de trouver la plus adaptée à votre message. Pour cela :

1. Définissez le message à faire passer : listez les infos importantes à mentionner comme les diplômes, expériences, centres d’intérêt, etc.

2. La bonne fonctionnalité pour la bonne information :un Superzoom pour la photo de votre diplôme ou un Rewind pour montrer votre niveau en babyfoot ? À vous de trouver les meilleures combinaisons.

3. Enregistrez avant de publier : prenez du recul et montrez les montages à vos proches. Modifiez jusqu’à ce que les stories soient parfaites. Vous pourrez également les récupérer pour monter une vidéo à partager sur les autres réseaux sociaux.

4. Ajoutez-les en Une(si votre version d’Instagram vous le permet) : votre story restera ainsi accessible sur votre profil au-delà de 24h. Sinon, publiez régulièrement vos stories à des moments stratégiques, comme après une session de relance par exemple.

Diffuser votre CV

Un CV Instagram flambant neuf c’est bien, encore faut-il qu’il arrive aux yeux du recruteur. Et là tous les coups sont permis, ou presque.

Le message direct

Identifiez les comptes Instagram des entreprises que vous avez en ligne de mire, suivez-les et envoyez-leur un message direct. Manifestez-vous régulièrement ensuite dans vos likes et réactions aux stories. Relancez (sans harceler) si besoin.

Suivez vos cibles

Les entreprises donc, mais aussi les personnes qui y travaillent (attention choisissez-les bien !) Pensez aussi aux médias ou tout autre influenceur susceptible de parler de votre CV. Retenez-en une vingtaine et concentrez-vous sur eux, le but étant de créer une interaction réelle et ne pas passer pour un spam.

Utilisez les bons hashtags

Depuis qu’il est possible de s’abonner à des hashtags, ils deviennent un bon moyen de se faire remarquer, alors mettez le paquet ! Si l’inspiration vous manque, rendez-vous sur hashtagifytalkwalker ou keyhole.co.

Le tir groupé

Comme Anaëlle, faites un montage vidéo de votre CV story et publiez-le sur Linkedin. Ce réseau a la faculté de rendre des posts particulièrement viraux. Si vos comptes sont liés, Instagram permet également de publier très facilement ses stories sur Facebook, toujours bon à prendre si vous avez un solide réseau.

La signature de mail

Mentionnez votre compte directement dans votre mail de candidature, et mettez-le quoiqu’il arrive dans votre signature. Au même titre que votre numéro de téléphone ou compte Linkedin.

Alors, partant ?

Alors oui, le réseau reste en grande partie l’apanage des esprits créatifs, il permet tout de même à de nombreux autres profils d’y trouver leur compte. Même si vous n’êtes pas une rockstar du digital, demandez-vous simplement :

  • Si un CV Instagram est pertinent avec votre personnalité ?
  • Si vous avez les compétences et l’oeil pour que votre compte tienne la route ?
  • Si les recruteurs que vous visez sont bien actifs sur le réseau ?

Peut-être figurera-t-il dans un top de CV insolites et inspirants.. Il n’en demeurera pas moins une branche inédite de votre “moi” 2.0 qui saura à coup sûr vous démarquer des autres candidats.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Mathieu Maugret

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :