Faut-il vraiment avoir un projet professionnel ?

  • February 16, 2018

« Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. » Otis (Astérix Mission Cléopâtre)

Est voyant celui qui sait répondre parfaitement à la question : « où vous voyez-vous dans 5 ans ? ». Pourtant celle-ci est souvent posée en entretien. Certes nous avons tous une idée plus ou moins précise de nos projets et de nos aspirations à long terme mais rien n’est jamais définitif. S’il est difficile de construire un projet professionnel comme un plan quinquennal cette question a le mérite de démarrer une belle réflexion.

Nous aspirons tous à trouver notre voie, à exercer un métier qui a du sens. Cette recherche doit se faire par étapes et tenter de dresser un “mood board” de nos envies est un bon début. En se posant les bonnes questions et en utilisant toutes les ressources qui se trouvent à portée de main, il est possible de construire son projet professionnel.

Welcome to the Jungle vous donne des pistes et méthodes pour y réfléchir et le créer.

1. Est-ce vraiment nécessaire d’avoir une idée précise de son avenir dès le début de son parcours professionnel ?

Le parcours étudiant, comme le premier stage, sont souvent orientés vers un (plusieurs) type(s) de métier(s). Pourtant il est rare que l’idée que l’on s’était faite de son premier job concorde parfaitement avec l’activité finalement exercée. Et ce pour plusieurs raisons :

Le monde du travail évolue profondément

Face aux profondes mutations que rencontre le marché du travail personne ne peut prédire avec certitude où il sera dans 5 ou 10 ans.

La vie professionnelle n’est pas figée

Une histoire professionnelle est fonction de rencontres et du chemin parcouru. D’ailleurs, lorsque des entrepreneurs racontent leur expérience, la plupart d’entre eux admettent ne pas avoir eu une vision claire dès le départ de ce qu’ils allaient devenir. Leur point commun c’est qu’ils ont tous progressé étapes par étapes -pas toujours dans le bon sens- mais cela les a menés à ce qu’ils sont aujourd’hui.

La théorie et la pratique sont deux choses différentes

Sur le papier, un emploi n’est peut-être pas le même que dans la réalité. Il suffit de regarder autour de vous, combien d’amis font vraiment ce à quoi ils s’étaient destinés à la base ?

Personne n’est « limité » à son diplôme

Jusqu’ici trouver sa voie impliquait un choix raisonné basé sur le type de diplôme obtenu. Aujourd’hui, les choses sont différentes et impliquent de se reconnecter à sa petite voix intérieure. Les qualités requises pour trouver ce cheminement ? Ouverture d’esprit, curiosité, et connaissance de soi.

2. Ce qu’attendent vraiment les recruteurs en entretien

Ils veulent vérifier que vous vous êtes déjà posé cette question

Rassurez-les en leur montrant que vous avez déjà réfléchi à votre trajectoire professionnelle, que vous êtes capable de vous projeter et de structurer vos ambitions.

Ils veulent mesurer votre ambition

Montrez qu’il y a une progression entre le poste visé aujourd’hui et celui dans lequel vous vous projetez à cinq ans. Mais soyez réaliste.

Ils veulent tester votre envie de vous engager dans l’entreprise à plus ou moins long terme

Expliquez de quelle manière vos objectifs sont atteignables en restant au sein de leur structure et à quel point le poste visé correspond à vos objectifs à long terme.

Ils veulent vérifier que vous êtes prêts à faire vos preuves avant de passer à l’étape suivante

Mettez en avant votre envie d’apprendre, de progresser et de travailler sur votre développement, sans brûler les étapes.

Ils veulent comprendre quelle est votre vision du succès

Révélez votre personnalité à votre interlocuteur.

À lire : « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? » : ce que veulent savoir les recruteurs

3. Et si la réponse était déjà en vous ? Apprendre à s’écouter et à se connaître soi-même

« Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire » -Steve Jobs

Trouver sa voie professionnelle, c’est identifier le métier qui a du sens pour soi. Il s’agit donc d’aller vers ce que l’on aime faire. Là où cela devient plus dur c’est lorsqu’il s’agit de trouver un métier qui incarne cela.

La première étape pour trouver ce que l’on aime faire, c’est déjà de consigner tout ce que l’on ne veut pas faire. Généralement il est plus facile d’énoncer de manière catégorique ce dont on ne veut pas pour sa vie professionnelle. La deuxième est plus délicate et va faire appel à vos talents, vos qualités, vos centres d’intérêts, votre passion etc. L’idée est de trouver votre vocation c’est-à-dire le carrefour entre vos talents et les besoins d’un job. Commencez par vous poser des questions simples :

  • Que rêviez-vous de faire quand vous étiez enfant ? Quel jeu ou activité pouvait vous occuper pendant des heures ? Nous avons tendance à reléguer au second plan nos rêves ou nos passions enfantins, pourtant si vous avez passé 20 ans de votre vie à suivre ce centre d’intérêt, c’est plutôt révélateur. On a tendance à oublier qu’à 30 ans, notre enfance représente 1/3 de notre vie, une période à ne pas négliger dans ses réflexions.
  • Quels sont vos centres d’intérêt actuels ? Vos loisirs ?
  • De quel sujet pourriez-vous parler pendant des heures sans vous lasser ?
  • Sur quels sujets, services ou compétences vos amis vous sollicitent-ils ?
  • Pour quelles qualités êtes-vous reconnu ?
  • Qu’est-ce que vos professeurs disaient de vous plus jeune ?

Quand vous avez répondu à toutes ces questions, relisez vos réponses : des thèmes doivent se répéter. Ce sont ceux-là qu’il va falloir creuser car le fil conducteur pour trouver votre voie professionnelle se trouve quelque part dedans.

4. Une fois que j’ai trouvé ce que j’aime, comment construire son projet professionnel ?

« Décidez du sens que vous entendez donner à votre vie. Ensuite, organisez toutes vos activités en conséquence. » - Brian Tracy, écrivain

Evidemment ça ne sera pas facile mais ça en vaut la peine. Il va falloir traduire cette passion en un projet d’activité. Il vous faudra peut-être de nouvelle ressources (formation, bilan de compétences etc.) mais vous avez déjà en vous, de part vos expériences passées, les clés pour réussir à entamer les étapes vers vos objectifs. Pour progresser chaque jour un peu plus, voici quelques conseils à suivre :

1. Écouter des podcasts, regarder des TEDs, lire et lire encore !

La curiosité vous mènera sur des chemins dont vous n’aviez même pas idée ! L’intérêt d’imaginer son parcours professionnel à partir d’une feuille blanche c’est que tout est possible.

  • Le blog Careershifters regorge d’articles passionnants pour trouver sa voie.
  • Les talks du Wagon Chaque semaine, un entrepreneur raconte son parcours, l’histoire de sa startup et partage ses ambitions. Rien n’est caché, échecs et coups de génie sont aux rendez-vous afin de découvrir l’envers du décor.
  • Nouvelle école : Le podcast en français pour sortir des sentiers battus. Chaque lundi, Antonin Archer rencontre les français les plus inspirants. Entrepreneurs et artistes, ils racontent leur histoire et ce qui les pousse à tracer, chaque jour, leur propre chemin.

2. Rencontrer des personnes pour élargir son réseau et s’inspirer

« Si je n’avais pas fait des rencontres qui ont été décisives dans ma vie, je pense que je n’en serais pas là en tant qu’entrepreneur » Ludovic Huraux - fondateur de Shapr

Identifier plusieurs personnes qui travaillent dans le domaine qui vous intéresse et invitez les à prendre un café pour discuter. Le point commun des employés de tribu épanouis, c’est la sociabilité. Ces personnes ont pris le parti de rencontrer un maximum de personnalités qui font des métiers qui les intéressent pour se nourrir de leurs expériences. Les applications de networking sont d’excellents moyens de proposer à un entrepreneur de prendre un café et d’échanger sur son expérience.

À lire :

5. Construire concrètement son projet professionnel

Regardez les profils LinkedIn des personnes qui occupent le poste que vous aimeriez avoir pour vous renseigner sur leur parcours. Quelles expériences et compétences avez-vous en commun ? Prenez des mots-clés intéressants et inspirez-vous des parcours pour écrire un résumé de ce que vous voulez faire et ce que vous recherchez.

Faites une liste des 10 entreprises que vous avez toujours suivies de près ou de loin et faites un tableau de ce qui vous plait chez elles, faites des recherches sur leur actualité, abonnez-vous à leurs newsletters.

6. Sortir de sa zone de confort

Gare à la routine ! Celle-ci peut être insidieuse et vous empêche d’observer au-delà de votre cercle habituel. Faites des rencontres, allez à des meet-up, des conférences qui s’éloignent du type d’événement auquel vous participez habituellement. Le hasard favorise les rencontres, et la diversité.

Si vous avez amorcé ces étapes et vous êtes engagé sur ce chemin, vous avez fait le plus dur. Vous avez déjà réussi à changer d’état d’esprit. En étant vous-même aligné avec ce qui a du sens pour vous, vous allez voir les rencontres se multiplier et les opportunités s’ouvrir à vous.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Margot Peignier

Envie de rejoindre Shapr ?

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :