Interview métier | Eliott : Chief Marketing Officer de Le Collectionist

  • March 3, 2016

Créée en 2013, Le Collectionist est une startup qui bouleverse les codes de la location de luxe : un mix entre l’hôtellerie prestige et l’économie collaborative. Cette plateforme met en relation des propriétaires de biens de luxe avec des amateurs de vacances haut de gamme. Au-delà de la simple réservation, Le Collectionist propose à ses clients un ensemble de services de conciergerie pour faire de chaque voyage une expérience unique et complète. 1 500 propriétés sont aujourd’hui disponibles dans le monde, dont l’île de Richard Branson aux Caraïbes !

Nous avons rencontré Eliott, Co-fondateur et Responsable Marketing qui nous parle de son métier au quotidien.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et ton parcours ?

Bonjour ! J’ai 25 ans et j’ai eu un parcours assez atypique. Après mon bac je suis parti étudier à l’étranger. A Londres d’abord, pour faire de la finance et étudier le Business, puis à San Francisco pour rencontrer des gens du secteur du Web, qui me passionne. J’ai finalement fini mon Master à Shanghai. Ensuite je suis rentré à Paris, j’ai travaillé pour différentes startups pour apprendre et comprendre les codes propres à cet univers.

Mais alors comment en es-tu arrivé à travailler dans une startup dans le luxe ?

C’est un secteur qui m’a toujours intéressé. J’ai travaillé 1 an dans une entreprise de bijoux pour m’occuper du Marketing puis sur un blog de luxe. C’est là que j’ai rencontré Olivier. Quand il m’a proposé de rejoindre l’aventure Le Collectionist avec Max, je n’ai pas hésité une minute !

Quels sont les défis d’un CMO pour une marque de luxe ?

Le grand défi du marketing est de trouver les meilleurs moyens d’attirer et de faire rester les clients. Toute ma stratégie tourne donc autour de ces deux principes d’acquisition et de fidélisation, en gardant en tête l’image de marque forte que l’on veut construire pour Le Collectionist. Les défis sont donc : avoir une marque de renom, s’imposer dans le marché du luxe, s’adapter à une cible très particulière, rendre les services haut de gamme les plus innovants et qualitatifs possible et véhiculer notre état d’esprit. Nous aspirons à devenir un vrai label de qualité pour la location de luxe entre particuliers.

Mais alors être CMO pour Le Collectionist, ça consiste en quoi concrètement ?

De manière globale, je dois établir le Plan Marketing et manager l’équipe Marketing (Content et Webmarketing) pour déployer les offres sur tous les canaux. Mes tâches concernent principalement :

  • Les partenariats : Je dois trouver des partenariats pour développer l’image de marque et notre base client. Ceci permet d’offrir des prestations (les services complémentaires à la location) pour créer de vraies expériences de voyage. La maison devient un écrin pour vivre le rêve ! On fait découvrir des produits aux clients (thé, foie gras, cosmétiques etc) comme avec Bulgari qui nous a permis de fournir chaque jour aux vacanciers des produits de toilette.
  • Les campagnes : Organiser et gérer des campagnes marketing pour accroître le trafic, améliorer l’acquisition client et fidéliser nos clients. Elles doivent être adaptées aux besoins de l’équipe commerciale.
  • La comm’ : J’établis le plan de comm’ avec nos agences de presse à Paris et à Londres.
  • Les analyses : Je fais des market researchs, j’analyse les KPIs et fait beaucoup de profiling client. Il est important de tout tracker pour mieux comprendre les attentes de chacun et optimiser le service. Je travaille beaucoup avec l’équipe Produit pour analyser et retranscrire les besoins utilisateurs. Je fais aussi des campagnes Facebook Ads et Google Adwords que je surveille et optimise.

La cible est importante pour le marketeur et la vôtre est particulière. Quels sont les enjeux pour parler à cette cible haut de gamme et internationale ?

Le défi de marketer pour une population étrangère est de s’adapter aux différentes cultures. Mais l’art de vivre à la française que nous développons à travers notre service de conciergerie nous permet de gagner la confiance des clients facilement. Cette cible, plutôt âgée entre 35 et 50 ans, fortunée, est très exigeante : elle a besoin d’être rassurée et il faut donc trouver les bons messages.

Qu’est-ce que tu aimes dans ce métier ?

Travailler chaque jour sur des villa de rêve et les vacances des gens, c’est pas désagréable :) Non plus sérieusement j’aime le fait de travailler sur une cible très challengeante et j’aime le côté stratégique du marketing, qui permet de trouver des moyens allant toujours plus dans le sens de notre croissance. Je suis fier du chemin parcouru : en partant de rien, nous avons réussi à gagner en notoriété en 2 ans pour nous faire une place dans le monde du luxe.

Quelles sont les qualités indispensables pour faire du marketing ?

Il faut être créatif ! Pour trouver de nouvelles offres, des idées de partenariats intéressants et innovants. Il faut aussi bien connaître et comprendre le Business, pour analyser ce que veut le client. Être à l’aise avec les chiffres et avoir un esprit data driven est indispensable, tout comme une passion pour l’univers du Web.

Et après ?

Nous venons de lever 2 millions d’euros et allons donc continuer notre croissance. Nous voulons conquérir de nouveaux marchés (USA), faire grandir le Business Model et doubler notre effectif en 2016. Ce sera une année très importante pour nous pour le recrutement. Nous cherchons des personnes pour des postes de : Business Development, Brand & Content manager, Webmarketing et Technique.

Camille Fauran

Envie de rejoindre Le Collectionist ?

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :