Comment réussir son blog personnel en tant que développeur ?

  • July 4, 2019

Cet article est issu de la section Behind the Code et s’adresse à un public de développeurs. Pour avoir accès à plus de contenus similaires, comme des retours d’expérience, des interviews de personnalités du monde du développement ou encore des articles de réflexions sur la programmation, n’hésitez pas à consulter directement notre rubrique Behind the Code, entièrement en anglais.

De nombreux développeurs ont un jour pensé à commencer un blog, mais peu finissent vraiment par le faire par manque de temps ou par peur. Les craintes les plus souvent évoquées sont par exemple : « de quoi est-ce que je pourrais parler ? », « je ne suis pas le mieux placé pour écrire sur ce sujet », « je ne saurai pas gérer les commentaires négatifs », ou encore « je suis développeur, pas auteur, je ne suis pas capable de rédiger un article. »

Pourtant, démarrer un blog pourrait vous apporter de nombreux avantages. En publiant des articles sur Internet, vous serez nettement plus visible qu’un développeur lambda. Que vous cherchiez à vous mettre en avant auprès de vos futurs collègues, du recruteur d’une entreprise ou du comité de sélection des speakers d’une conférence à laquelle vous aimeriez participer, tous seront certainement intéressés par vos compétences techniques et éditoriales. En outre, quoi de plus efficace pour apprendre que d’expliquer à d’autres ?

Alors, maintenant que vous êtes parfaitement convaincu que commencer un blog est une bonne idée pour votre carrière de développeur, on vous explique comment y parvenir et relever le défi !

Choisissez où vous allez écrire

Avant même de commencer à rédiger, vous devez réfléchir à où seront hébergés vos articles. Allez-vous écrire sur une plateforme externe comme Medium ? Préférez-vous choisir une plateforme open source comme WordPress ? Où comptez-vous créer votre propre plateforme ? Ces trois options ont des avantages et des inconvénients.

La plateforme externe

Medium est une plateforme très prisée sur laquelle beaucoup de gens écrivent sur des sujets passionnants. Vous n’aurez rien à configurer, ce qui signifie que vous pouvez commencer immédiatement. Vous bénéficierez également d’un accès à des milliers de lecteurs potentiels qui utilisent déjà la plateforme.

Mais pas de configuration signifie aussi pas de personnalisation. Souhaitez-vous vous intégrer avec StackBlitz ou GitHub ? Vous ne serez pas en mesure de le faire si l’équipe de Medium n’a rien développé pour gérer cela. L’autre chose à prendre en considération, c’est que vos lecteurs ne sont pas vos utilisateurs, mais ceux de Medium. Ils viennent lire vos publications, mais ils donnent leur argent à Medium, ce qui signifie que vous travaillerez gratuitement (ou presque). Le dernier point à propos de Medium, et pas le moindre, c’est que ce n’est pas votre site. Ainsi si Medium décide de vous éjecter de sa plateforme (et c’est déjà arrivé à certains), vous perdrez tout — la plateforme simple à utiliser, les milliers de lecteurs, et tout ce qui va avec. Medium ne se soucie pas de votre business model.

La plateforme open source

Les solutions open source représentent sans aucun doute un bon choix. Elles sont souvent faciles à utiliser, même si elles nécessitent quelques configurations. Nous ne parlerons ici que de WordPress et de Ghost, le premier restant la plateforme la plus employée (en mars 2018, elle était utilisée par plus de 30 % des sites Internet), et de Ghost, l’outsider qui récupère régulièrement les utilisateurs de WordPress.

Avec WordPress ou Ghost, ou d’autres projets open source, vous restez propriétaire de vos données. Bien entendu, vous ne profiterez pas de l’audience existante de Medium et vous devrez travailler dur pour créer votre propre communauté, mais en retour vos lecteurs seront vos utilisateurs et votre activité ne dépendra pas d’une entreprise externe.

Le choix de la plateforme open source doit s’effectuer en tenant compte de votre contenu. WordPress a été conçu pour les blogueurs, mais il a évolué de telle manière que vous pouvez tout faire avec. Son système de plug-in le rend en effet parfaitement adapté à tout type de projets.

Par contre, si vous envisagez uniquement de blogger, on ne peut que vous conseiller d’utiliser Ghost. Il fait une seule chose, mais il le fait vraiment bien. Toutes les fonctionnalités du blog y sont intégrées, dont un éditeur puissant et efficace, des aides en termes de référencement et de réseaux sociaux, le tout associé à la vitesse et la performance.

La plateforme que vous créez

La troisième option consiste à créer votre plateforme de zéro. Cette solution ne convient qu’à ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent et qui disposent de temps. Créer une plateforme nécessite en effet un sérieux investissement en temps, puisque vous devrez non seulement créer du contenu, constituer votre communauté, mais aussi coder le site Internet sur lequel votre contenu sera lu. Résultat, votre site fonctionnera exactement comme vous le souhaitez et vous disposerez d’un contrôle total sur le contenu ainsi que sur la manière dont il sera affiché et publié.

Rapidement, votre site web deviendra comme un side project. Vous apprendrez énormément et vous renforcerez vos compétences en tant que développeur. Cette solution permettra également de montrer à votre communauté, mais aussi à d’autres personnes comme les recruteurs, de quoi vous êtes capable. Créer votre propre plateforme vous offrira une véritable crédibilité quand vous parlerez de sujets techniques sur votre blog.

Si vous pensez que la création d’une plateforme vous prendrait trop de temps, optez pour un projet hybride mêlant les options évoquées plus haut. Ainsi, pour créer votre plateforme, optez pour une application front-end qui fonctionne avec une API open source (ou un template pour WordPress/Ghost). Un projet hybride peut avoir de nombreux avantages. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à effectuer des recherches sur JAMstack par exemple.

Écrivez sur ce que vous connaissez

Une fois que vous savez où vous allez publier vos articles, vous devez réfléchir à ce que vous voulez écrire. Voici quelques conseils avant de commencer à travailler sur le cœur de votre contenu.

Essayez toujours de rédiger une introduction et une conclusion afin de résumer vos idées principales et demandez à quelqu’un de relire ce que vous avez écrit avant de le publier pour éviter les fautes d’orthographe ou de grammaire. Enfin gardez le même ton dans tous vos posts afin de maintenir une certaine cohérence.

Vous allez écrire sur des sujets techniques, mais vous allez surtout devoir nourrir vos lecteurs en sujets variés et intéressants, ce qui sous-entend que vous devrez trouver l’inspiration nécessaire pour alimenter votre blog régulièrement et sur une longue période. Au début, il est toujours facile d’écrire à propos de ce que l’on connaît le mieux. On a l’impression d’avoir plein de choses à dire, et c’est très bien ! Mais un moment arrivera où vous aurez l’impression d’être à court de sujets. Et c’est en continuant à développer que vous vous enrichirez.

Si vous avez un job passionnant, il sera plus facile de trouver des sujets. Jetez un coup d’œil au blog personnel de Dan Abramov, le principal développeur de React.js. Il ne parle que de… React.js ! Si vous n’avez pas un travail très intéressant, vos side projects nourriront vos publications. Si vous avez envie de créer un blog sur des sujets purement techniques, cherchez des projets intéressants qui vous fourniront du contenu. Il vous suffira ensuite de conserver vos notes consacrées aux recherches effectuées lors du processus de réflexion et de les transformer en post. Enfin si vous envisagez de créer du contenu exclusif, essayez d’écrire sur des sujets qui sont rarement traités. Vous allez grandir avec votre blog ! Et quel que soit le sujet de vos posts, il faudra continuer à coder en parallèle afin d’être toujours en capacité de pouvoir parler de plus en plus pertinemment des sujets dans vos articles.

Petit rappel : en tant que développeur, vous n’êtes pas obligé d’écrire uniquement sur des sujets techniques. Parlez aussi de ce qui vous inspire, même si cela concerne par exemple des biais dans l’industrie tech.

Publiez souvent

Pour bâtir votre communauté, il vous faudra bien entendu être attentif à la qualité de votre contenu, mais également à la fréquence de vos publications.

Les moteurs de recherche aiment le contenu unique. Plus vous les nourrissez avec du contenu original, plus ils vous apprécient et mieux ils classent votre blog. Cela étant, il n’est pas nécessaire de réaliser dix publications par jour pour créer un blog intéressant. Bon nombre de blogueurs publient un à trois posts par semaine. À vous de décider à quelle fréquence vous préférez publier chaque semaine. Mais sachez que la régularité est la clé du succès.

Par ailleurs, n’oubliez pas que vos lecteurs sont avant tout des êtres humains — seul un petit nombre sont des robots —, alors facilitez-leur la tâche : mettez en place une routine. Nous ne saurions que trop insister à ce sujet — soyez régulier. Choisissez un jour et une heure à laquelle vous êtes certain de pouvoir écrire et publiez vos posts au même moment chaque semaine. Vos lecteurs s’habitueront à cet horaire et reviendront lire vos posts chaque semaine ! Assez vite, vous remarquerez un pic dans vos statistiques le jour où vous publiez, même si vous ne postez rien.

Pour être en mesure de respecter cette routine sans vous sentir débordé, une astuce consiste à planifier vos sessions d’écriture. Évidemment, le temps que vous allez allouer à cette tâche dépend du nombre de publications que vous souhaitez publier chaque semaine. Il peut s’agir d’une heure le dimanche, ou bien d’une heure chaque jour de la semaine. À vous de décider !

Une fois que vous avez mis en place votre planning d’écriture, vous devez vous y tenir, même si vous avez déjà atteint votre quota de publications pour la semaine. Pourquoi ne pas exploiter ce temps restant pour rédiger les posts de la semaine suivante ? Plus vous travaillerez à l’avance, moins vous serez stressé lorsque la deadline approchera. Tenez-en compte, car le stress est une véritable entrave à la créativité, et vous aurez besoin de créativité pour assurer la qualité de vos publications sur le long terme.

Afin de réduire (ou de ne pas augmenter) votre niveau de stress et de conserver un bon rythme de publication, évitez d’avoir recours aux outils analytiques lorsque vous commencez à bloguer. Vous pouvez bien entendu installer ces outils, mais évitez de les consulter les premiers mois. Il est plus que certain que vous n’aurez pas beaucoup de trafic au début et les chiffres risquent de vous décourager. Concentrez plutôt vos efforts sur le contenu.

Partagez vos contenus

Les réseaux sociaux sont essentiels pour que votre blog soit lu. En revanche, il n’est pas nécessaire de multiplier les plateformes. Certaines ne sont pas du tout pertinentes, car aucun développeur ne s’y rend pour lire des sujets tech. Donc inutile de perdre votre temps à jongler avec 36 réseaux sociaux. Compte tenu du temps déjà alloué à la recherche de sujets et à la rédaction des articles, mieux vaut ne pas vous éparpiller.

Partager c’est s’impliquer, alors prenez l’habitude de le faire souvent. Personne n’aime se parler à soi-même. Alors au début, pour éviter toute déception face à la réaction de vos lecteurs et vous protéger contre l’envie de tout arrêter, partagez vos publications avec votre famille, vos amis et vos connaissances sur les réseaux sociaux.

Les principales plateformes de réseaux sociaux ont leurs propres modes d’utilisation. Sur Twitter, par exemple, comme les posts défilent rapidement sans forcément être vus, n’hésitez pas à partager les mêmes liens vers votre blog plusieurs fois par jour. Et essayez de varier le texte descriptif au cas où l’un de vos abonnés passerait toute la journée sur Twitter et verrait le même lien plusieurs fois.

Vous pouvez également retweeter les personnes qui ont retweeté et commenté vos posts, ce qui les fera apparaître dans votre timeline. Il s’agit d’une bonne façon de maintenir un flux régulier de lecteurs. Gardez à l’esprit que même si un post a déjà été publié sur les réseaux sociaux deux mois auparavant, il n’est pas certain que tous vos followers susceptibles d’être intéressés par son contenu l’aient vu, alors repostez-le.

Sur LinkedIn, les règles sont différentes. Un lien par jour redirigeant vers votre blog est suffisant, les autres posts pouvant être conservés en tant que discussions avec vos collègues.

Avec le temps et l’expérience, vous saurez tirer parti de chaque plateforme.

Utilisez votre réseau

Les développeurs ont un énorme atout : la programmation est un marché de niche composé de membres très engagés. Les sites web tels que Hacker News, Dev.to, Medium, et autres subreddits tech regorgent de développeurs avides d’articles techniques de qualité, alors offrez-leur ce qu’ils attendent et exploitez ces sites pour vous faire connaître.

Sur Hacker News et autres subreddits, vous pouvez envoyer vos liens avec une description. Sur Medium et Dev.to vous devez écrire un post : il suffit alors de copier-coller vos publications (avec des liens canoniques vers votre article original) pour susciter l’intérêt et attirer les développeurs de ces plateformes vers votre blog. Vous pouvez également partager des guest posts sur Medium ou des publications de Dev.to qui ont déjà beaucoup de lecteurs, comme HackerNoon. Il en existe énormément sur Internet et vous devez les utiliser.

Échangez avec votre communauté

Partagez vos publications n’est cependant pas suffisant ! Vous devez également poser des questions, répondre aux commentaires, parler de votre travail, de votre vie quotidienne voire même créer des vidéos si vous vous sentez à l’aise pour le faire. Vos lecteurs sont des développeurs, donc des êtres humains. Ils doivent avoir la sensation d’être connectés à vous pour ressentir qu’ils font partie d’une communauté. Un lecteur engagé vous sera d’une grande aide en partageant vos publications sur les réseaux sociaux, par ses commentaires, mais aussi en vous fournissant un feedback… Valorisez vos lecteurs en prenant le temps de les remercier ! Si vous recevez des commentaires négatifs ou que le contenu de vos publications ne semble pas intéresser vos lecteurs, essayez autre chose.

Comment faire ?

  • Choisissez votre plateforme selon vos besoins
  • Fixez-vous un planning de publication pour inciter vos lecteurs à suivre votre blog
  • Rédigez votre premier post et partagez-le à vos amis et sur les réseaux sociaux

Cet article est issu de la section Behind the Code et s’adresse à un public de développeurs. Pour avoir accès à plus de contenus similaires, comme des retours d’expérience, des interviews de personnalités du monde du développement ou encore des articles de réflexions sur la programmation, n’hésitez pas à consulter directement notre rubrique Behind the Code, entièrement en anglais.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Illustration par Brice Marchal

Nathanaël Cherrier

Lead JavaScript software engineer @ Ferpection

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :