How To : Work Seasonally

  • July 25, 2019

En France, le travail saisonnier concerne entre 800 000 et 1 million de personnes chaque année. Selon la dernière enquête « Besoin de Main-d’Oeuvre » réalisée par Pôle Emploi, en 2019, 34% des projets de recrutement sont saisonniers. Des intentions d’embauches concentrées essentiellement dans deux secteurs, l’agriculture et le tourisme.

Nous sommes donc allés rencontrer ces travailleurs épisodiques pour comprendre comment on pouvait nous aussi vivre au rythme des saisons :

Après un début de carrière de commissaire priseur, Louis s’est vite rendu compte que mêler sa passion pour le surf et une vie professionnelle 7 mois de l’année, suffisait au bonheur dans lequel il nage depuis 4 ans, sur la côte Basque, à Biarritz.

« Demain tu me dis : « Tu repars dans un bureau là toute la journée. » J’en serais incapable. À chaque fois, quand je sors de l’eau et que je finis mes cours, il n’y a pas une journée où je ne me dis pas : « Je me sens mieux que quand je suis arrivé et de meilleure humeur. » »

Au nord, près de Compiègne, Maixent travaille comme saisonnier, mais lui a choisi de le faire toute l’année, d’avril à fin novembre sur l’exploitation agricole familiale en Picardie, et le reste du temps dans les Alpes, en tant que dameur de pistes de ski.

« C’est vraiment des métiers où on apprend, on n’a pas besoin de qualifications. Quand je suis arrivé, j’y connaissais rien, je savais skier, c’est tout, et j’ai appris tout sur le tas. Ça m’a permis de découvrir un nouveau milieu, et puis d’avancer, d’apprendre plein de choses. C’est quand même une passion, il faut le dire. »

Selon Stéphanie, co-fondatrice de l’agence d’intérim QAPA, si les offres affluent toujours, les saisonniers doivent s’y prendre de plus en plus tôt pour répondre à la demande.

« Aujourd’hui très clairement en 2019, on est vraiment sur un pic du nombre des saisonniers. Et concernant les offres de saisonniers, les entreprises s’y prennent de plus en plus tôt pour ne pas être plantées 15 jours avant le début de la saison. Donc souvent maintenant, on a des offres qui commencent dès février pour l’été. »

En 2019, 44,1% des projets de recrutement visent à répondre à un accroissement d’activités ponctuelles. Si trouver une belle offre de saisonnier pour la fin d’été semble compliqué à cette période de l’année, le turnover dans l’hôtellerie et la restauration offre encore quelques opportunités qu’il faut savoir saisir.

  • Ajouter aux favoris
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :