Les coulisses du métier de Planneur stratégique chez Babel

  • March 7, 2018

En charge du planning stratégique au sein d’une agence de communication ou média, le Planneur stratégique donne des directives et recommandations aux équipes créatives et aux clients d’une agence. Entre stratégie et inspirations, plongée dans le quotidien de Jonathan Kagane, 31 ans, membre de la team Babel.

Jonathan, tu es Planneur stratégique chez Babel depuis un an, en quoi cela consiste-t-il ?

Mon métier consiste à comprendre une problématique client, à la conceptualiser puis à la traduire dans une vision stratégique afin d’accompagner les équipes créatives. Babel est une agence globale où l’on intègre tous les métiers de la communication, mon poste est donc assez transverse et je travaille avec différents métiers afin de décider de la meilleure orientation stratégique à adopter en fonction de la marque, de son histoire et de son ambition.

Comment ton poste s’intègre-t-il dans le reste de l’agence ?

Le planning strat/publicitaire (dont je fais partie) est intégré au sein d’un hub stratégique regroupant une quinzaine d’expertises. J’y travaille en collaboration étroite avec les creative strategist et social media strategist, la market intelligence qui apporte un éclairage sur les enjeux marché ou encore la user intelligence qui étudie les parcours et les usages des consommateurs.

Qu’est-ce qui t’inspire dans ton quotidien ?

Je fais beaucoup de veille mais j’ai mes chouchous : le site Trendwatching.com, le magazine Usbek & Rica, le blog de Martin Weigel (le patron du planning stratégique chez Wieden + Kennedy), Adweek ou encore des séries comme Black Mirror. Mais finalement le plus important est de sortir, discuter avec les gens ou encore se balader dans l’agence car c’est dans le quotidien que se trouve l’inspiration.

À quoi ressemble ta journée type ?

J’arrive à 9h, je regarde mes mails puis je fais ma veille quotidienne sur le marketing, la communication et le design. Ensuite je bascule sur mes sujets : de l’écriture de recommandations, des benchmarks… Le déjeuner peut varier entre le sandwich-en-vingt-minutes et la pause d’une heure avec les collègues. L’après-midi je reprends mes sujets, souvent intercalés par des réunions, et je finis vers 19h30-20h. Ça peut déborder mais je termine rarement à 4h du mat’. J’ai besoin de repos pour garder l’esprit vif ! D’ailleurs, pas mal d’idées arrivent au moment du coucher… Du coup, j’ai toujours mon portable prêt de moi pour tout noter : des bouts de briefs, des idées sur des marques, des débuts d’insights ou juste des trucs anecdotiques.

Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon Planneur ?

  • La curiosité (qui doit être presque naïve)
  • Une capacité d’analyse et de synthèse
  • Des qualités d’écriture pour parvenir à une recommandation limpide. (Mon garde-fou perso : une bonne recommandation stratégique doit être comprise par ma mère…)
  • Savoir se mettre dans l’ombre pour laisser briller les créatifs
  • Cultiver une sorte de décalage

Quelles sont les contraintes de ton métier ?

Il y a plus de libertés que de contraintes ! Les briefs clients n’ont jamais été aussi ouverts avec les nouveaux usages du digital et des médias sociaux : les possibilités créatives se sont multipliées. Mais s’il faut en citer une : les délais de travail sont de plus en plus serrés.

Quelles sont tes responsabilités ?

  • La recherche : analyse de marché, compréhension des marchés et de la problématique client
  • L’écriture de briefs créatifs et de recommandations stratégiques
  • Le travail d’inspiration et de benchmarks pour nourrir les équipes créatives
  • Les rapports de tendances
  • La veille

Quelles sont les évolutions possibles d’un Planneur stratégique au sein d’une agence ?

Au-delà des évolutions de paliers classiques : junior, puis middle et enfin senior, on peut devenir Responsable du planning, puis Directeur(trice) des stratégies. Certains s’orientent également vers des rôles plus commerciaux ou de management. Selon moi, ce qui est intéressant c’est surtout de voir comment ce métier va évoluer dans les années à venir, sous l’impulsion de la technologie.

Quels conseils pour un futur Planneur stratégique ?

Comme pour un créatif, se faire un book est essentiel. Je conseille surtout aux jeunes talents de s’exercer chez eux : prends n’importe quel objet du quotidien et challenge-toi, réfléchis à la problématique de cette marque et aux premières idées d’angles et d’attaques. C’est assez concret et ça peut séduire un recruteur !

Cet article est issu de notre magazine trimestriel #8 avec un dossier spécial nouveaux médias, à télécharger ici.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo WTTJ @Babel

Pauline

Envie de rejoindre Babel ?

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :