Journaliste, auteur, écrivain... Comment faire de sa plume son métier ?

  • January 21, 2019

L’écriture, ciment de nos sociétés, est utilisée dans la plupart des métiers et dans notre vie quotidienne. Moyen de communication par excellence, son utilisation est d’une grande diversité. Comme Gilles Paris, attaché de presse dans l’édition et écrivain le souligne : « Il y a plusieurs sortes d'écritures. On n'écrit pas un livre comme on écrit un mail, on n'écrit pas une lettre comme on écrit une carte postale. Tout ça contribue à l'écriture sous toutes ses formes, dans tous ses états. » Voici cinq métiers dont la plume est l’outil essentiel.

Journaliste

Après le métier d’auteur, le journalisme est souvent le secteur vers lequel se tourne les amoureux de la langue et de l’écriture. « Les écrivains ratés, s’ils sont pauvres deviennent journalistes et, s’ils sont riches, éditeurs. » Écrit Geneviève Dormann dans Le chemin des dames. En réalité, bon nombre d’écrivains ont en même temps exercé le métier de journaliste… ou inversement : Théophile Gautier, Albert Londres, Joseph Kessel, Hemingway ou encore aujourd’hui Olivier Truc, Nelly Kaprièlian. Le métier de journaliste regroupe une multitude d’activités : journaliste reporter d’image (JRI), secrétaire de rédaction (SR), rédacteur, localier, reporter-photographe, journaliste radio, journaliste télé, critique… Dont le but est de trouver et traduire les informations pour le lectorat. Ces activités nécessitent évidemment une maîtrise de la langue mais aussi la capacité à l’adapter au support et au genre de l’article (interview, analyse, enquête, portrait, reportage…). Sociable, curieux, réactif, critique et rigoureux sont l’apanage du bon journaliste.

Études

  • Écoles de journalisme
  • Licence
  • DUT

Relation presse

L’attaché de presse a pour rôle de faire connaître et de défendre - dans les médias - l’entreprise ou la personne pour laquelle il travaille. Il est souvent l’écran entre son employeur et la presse. Ce professionnel de la communication doit savoir manier les mots et l’orthographe : il en va de l’image de la marque, structure ou personne. Gilles Paris explique, « On rédige beaucoup de communiqués, beaucoup de mails. Lorsque l’on parle d'un livre par mail, l'écriture joue un rôle. La manière dont on le présente, dont on arrive peut-être à donner envie tout simplement à un journaliste de lire un livre que l'on défend. » Concrètement, le conseiller en relation presse doit organiser des événements, rédiger des communiqués, répondre aux questions et demandes des journalistes. La position requiert d’avoir un carnet d’adresses assez conséquent, c’est un travail dans lequel le relationnel est essentiel.

Études

  • BTS en communication après l’obtention du bac.
  • Les universités sont nombreuses à proposer des parcours information et communication
  • L’EFAP propose un concours national d’entrée à Bac et Bac +2

Plume politique

L’expression désigne les femmes et les hommes à l’origine des discours des personnalités politiques : François Mitterand, Emmanuel Macron, Xavier Bertrand ou encore Benoit Hamon, tous y ont recours. Si l’appétence pour la politique n’est pas un pré-requis, la fonction demande une capacité d’adaptation à la personne pour laquelle les textes sont écrits : références littéraires, philosophiques, vocabulaire et expressions. L’effacement de sa propre voix au profit du politicien demande un bagage culturel de poids, et évidemment des qualités rédactionnelles hors paire ! La "plume", ne travaille pas seule. Les discours sont écrits en étroite collaboration avec la personne concernée et les assistants, collaborateurs. Il peut y avoir jusqu’à une vingtaine de versions.

De nombreuses personnalités connues ont prêté leur savoir-faire : Henri Guaino pour Nicolas Sarkozy, Aquilino Morelle a écrit les discours de campagne présidentielle en 2012 de François Hollande et pour remonter un peu plus loin, Charles de Gaulle a été la plume de Pétain… Si le métier se professionnalise, la plupart de ces "speechwriters" se reconvertissent ou suivent leur propre chemin politique. Laurent Fabius a prononcé cette phrase connue : « On commence en écrivant des discours qu'on ne prononce pas. On termine en prononçant des discours qu'on n'a pas écrits. »

Études

  • Il n’y a pas de parcours particuliers, bien que la qualité de l’enseignement et la durée sont primordiaux : École Normal Supérieure, Science politique, ENA, maîtrise de littérature…

« On commence en écrivant des discours qu'on ne prononce pas. On termine en prononçant des discours qu'on n'a pas écrits. » - Laurent Fabius.

Écrivain public

Encore méconnu, ce métier se situe entre la communication et le social. L’écrivain public rédige toutes sortes de documents pour des personnes n’ayant pas les capacités ou le temps de le faire elles-mêmes : courriers administratifs, textes professionnels, formulaires, curriculum vitae, mémoires… L’auteur peut exercer à son compte en tant qu’auto-entrepreneur mais aussi dans des cadres plus collectifs comme dans des structures sociales. Il est en voie d’être reconnu, dans le Plan pauvreté présenté le 13 septembre 2018, un passage consacré à la "rénovation du travail social" en fait mention : « Cette nouvelle approche nécessitera de transformer la formation et certains métiers du travail social pour développer les pratiques "d’aller vers", s’adapter aux besoins réels et intervenir en cas d’événements et de ruptures qui peuvent conduire à l’exclusion (…) Cela se traduira par la reconnaissance de nouveaux métiers ou de nouveaux diplômes universitaires (écrivains publics, médiateurs sociaux, développeurs sociaux) (…) » Connaissances rédactionnelles et du milieu administratif sont le cœur du métier d’écrivain public. Les parcours universitaires devraient donc être développés.

Études

  • Une formation littéraire peut suffire, mais il existe différents diplômes de spécialisation.
  • La Sorbonne en délivre un diplôme national (Licence professionnelle Conseil en écriture professionnelle & privée Ecrivain public),
  • et depuis la rentrée 2018 l’université de Toulon propose également une formation Parcours écrivain public - conseil en écriture.

Auteur

Le métier auquel nous pensons spontanément lorsqu’on parle d’écriture est certainement celui d’auteur : écrivain, scénariste, dramaturge… Bien que ces spécialisations aient chacune leur spécificités, l’écriture est alors un terrain vaste où l’imagination est maître. Si tout le monde peut écrire à son envie un roman, un scénario ou encore une pièce de théâtre, à partir de quel moment peut-on se considérer auteur et être rémunéré en tant que tel ? Gilles Paris, également écrivain, livre son avis sur la question : « Je pense que la publication donne une forme de légitimité au fond, je pense que tout écrivain aspire à ça. »

Contrairement à l’idée de l’écrivain inspiré et l’écriture coulant à flots sous le coup d’une illumination presque mystique, le travail demande beaucoup de rigueur et de patience. Encore plus lorsque l’écrivain cumule deux activités, à l’image de Gille Paris : « Généralement, je vole un week-end par-ci par-là quand je n'ai pas trop de lecture. Parfois, je vole des semaines entières ! Ça, c'est formidable, je pars tout seul, j'écris de 9h à minuit et j'adore ça. J'écris aussi beaucoup pendant mes vacances. » Comme tous les métiers artistiques, les places sont réduites et difficiles d’accès.

« Je pense que la publication donne une forme de légitimité au fond, je pense que tout écrivain aspire à ça. » - Gilles Paris, écrivain et journaliste.

Études

  • Il existe des formations de scénariste proposées par l’INA. Pour parfaire son écriture et la composition d’un texte, la création de personnages, des ateliers d’écriture peuvent être intéressants. Mais pour ce genre de métier-passion, le travail personnel est l’un des plus gros leviers pour se démarquer.

Community manager

Le "CM" a vu sa côte grimper ses dernières années, lorsque les marques et médias ont commencé à utiliser les réseaux sociaux. Il est l’ambassadeur de son entreprise auprès des communautés sur les différentes plateformes telles que Twitter, Facebook ou encore Instagram et Snapchat. Ainsi, on comprend aisément l’importance d’avoir une certaine aisance dans l’écriture : réponse aux clients/lecteurs, réalisation de contenu rédactionnel sur le site/blog ou encore rédaction de posts sur les réseaux sociaux…

Dans la lignée du community manager et proche du métier de responsable éditorial, le content manager a souvent affaire à la rédaction et à l’animation de contenu. Ces deux métiers liés au pôle communication sont devenus des atouts essentiels aux entreprises.

Études

  • Il existe divers parcours pour accéder au poste de community/content manager : des diplômes en école de communication (le CELSA par exemple), les écoles de journalisme qui apprennent à manier les différents types d’écriture ou encore des licences en communication.

L’univers de l’écriture est très large et peut donc convenir à des profils extrêmement variés : web, communication, art, informations, marketing pour des entreprises, des particuliers, des associations, pour soi, pour des lecteurs… Les amateurs de mots et phrases pourraient également se diriger vers la publicité, l’édition ou encore choisir des métiers tels que le relecteur/correcteur ou copywriter.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ

Alexandra

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :