Networker, pour passer la barrière du CV | By Alumneye

  • January 3, 2018

« J’ai envoyé une centaine de candidatures spontanées, on ne m’a jamais rappelé ». Cette phrase, nous l’avons lu ou entendu des milliers de fois chez AlumnEye. Les candidats reproduisent souvent la même erreur lorsqu’il s’agit de postuler à des stages. Choisissant la facilité ou par manque de connaissance du monde de la finance et du conseil, ils privilégient la solution 2.0 soit en postulant à des offres sur les sites Internet des recruteurs, soit en envoyant une candidature spontanée à une adresse mail recrutement@company.com. Impossible de savoir si l'entreprise de l’autre côté, avait ne serait-ce qu’ouvert le mail envoyé. Comment alors faire la différence parmi tous les aspirants banquiers et autres consultants ? Si vous avez déjà au moins un stage intéressant à votre actif, les candidatures en ligne ont de fortes chances de fonctionner. Dans le cas contraire, vous devez sortir de votre confort habituel, derrière votre ordinateur, et commencer à vous faire connaître autrement. Cet article a pour simple ambition de vous donner quelques conseils clés de networking, qui vous permettront peut-être de décrocher un entretien sans même rédiger une lettre de motivation. Parlons ici d’un exemple : le networking en soirée.

Le produit à vendre, c'est vous

Contrairement à ce que certains pensent, networker n’est pas un art abstrait qui nécessite uniquement d’avoir de la tchatche. Il s’agit plutôt de prendre cela comme un vrai travail, et donc de structurer votre manière d’approcher des personnes. Prenez cela comme un job de business dev, sauf que le produit à vendre, c’est vous.

La première chose à faire, c’est de comprendre où se déplacer afin de rencontrer les bonnes personnes. Le monde de la finance est en réalité petit, tout le monde se connaît et les gens vont aux mêmes endroits. A vous de vous renseigner afin d’établir une short list de 3 ou 4 lieux ou bars.

Qualité vs Quantité

Lorsque vous vous déplacez à un événement, comme par exemple un cocktail organisé par une banque ou un afterwork, vous devrez aller vers les autres sans attendre que l’on s’intéresse à vous. Lors d’un afterwork, les groupes se forment très naturellement par amitiés communes. Dans ce cas précis, vous serez obligé de vous introduire au sein d’un groupe et trouver le bon moment pour vous présenter. Exercice périlleux dans la mesure où vous avez de fortes chances de vous planter dans votre approche. Vous devez donc impérativement travailler votre attitude afin de passer à la fois pour quelqu’un de sympa et dans l’esprit de l’événement.

Evitez pour le moment les sujets tels que vos recherches de stage. Vous êtes là pour apprendre d’eux.

Si vous vous retrouvez à une soirée avec un grand nombre de personnes, n’essayez pas de parler à tout le monde. Mieux vaut créer un contact privilégié avec deux ou trois individus, si vous sentez que le fit passe bien.

S'intégrer dans un groupe

Trop nombreux sont les candidats qui commettent des maladresses. Il s’agit ici de trouver le juste milieu entre l’audace d’aller vers les autres (et il en faut une certaine dose), et l’humilité à avoir face aux gens que vous essaierez de « séduire ». L’équilibre entre respecter le groupe, et s’y intégrer. Un exemple de manque d’humilité : l’étudiant qui possède des cartes de visite, se croyant homme d’affaires avant l’heure. Dans une soirée networking, on repère très facilement les requins. Ceux qui sont là pour une seule raison, obtenir les cartes de visite des banquiers. Néanmoins, le seul moyen de vous faire accepter par des professionnels, c’est de leur montrer que vous vous intéressez à eux pour de bonnes raisons. Evitez pour le moment les sujets tels que vos recherches de stage. Vous êtes là pour apprendre d’eux.

Soyez également bienveillant. Si vous voyez un « camarade » étudiant tenir une conversation avec un professionnel, n’essayez pas de prendre le dessus pour vous imposer et récupérer la conversation. Attendez patiemment votre tour. Un professionnel déteste ce genre d’attitude.

Poser les bonnes questions

« J’ai un parcours atypique ». Votre vie est probablement très intéressante, mais l’erreur classique, lorsqu’on essaie de networker, est de vouloir trop expliquer son parcours, afin que l’interlocuteur comprenne bien qui vous êtes. Malheureusement, cela ne l’intéressera pas vraiment et en réalité, vous devriez plutôt réfléchir à trouver les bonnes questions à lui poser. Vous avez tellement à apprendre de ces professionnels, de leur parcours, de leurs difficultés rencontrées, que n’avez pas vraiment le temps de parler de vous.

Une fois que vous voudrez recontacter les personnes rencontrées, vous serez bien content d’avoir noté plusieurs informations, même les plus anecdotiques.

Enfin, tel Columbo, prenez des notes sur les personnes avec qui vous parlez. Discrètement, cela va sans dire. Notre mémoire à court terme ne nous permet pas de nous rappeler de tous les détails. Mais une fois que vous voudrez recontacter les personnes rencontrées, vous serez bien content d’avoir noté plusieurs informations, même les plus anecdotiques. Cela vous permettra se relancer la personne sur un sujet dont il se souviendra.

*

Vos meilleurs contacts vous aideront à passer cette fameuse barrière du CV, réputée quasi infranchissable. Gardez bien en tête que faire passer votre CV aux RHs signifie, pour les banquiers, un engagement personnel. Ils mettent une part de leur crédibilité en jeu en faisant cela. C’est pourquoi créer cette confiance mutuelle est aussi difficile qu’efficace. A vous, par la suite, de rendre cette confiance en préparant au mieux les entretiens à venir.

----

AlumnEye est le leader français de la préparation aux candidatures et entretiens en Finance, Conseil en Stratégie et Masters Spécialisés.

-----

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo @Linkurious

AlumnEye

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :