Développeur front-end

  • March 4, 2019

Oh My Job est la websérie vidéo qui vous aide à découvrir les métiers avec ceux qui les exercent. Dans cet épisode, Yannick, développeur front-end, nous partage sa vision du métier et son quotidien chez Cozy Cloud.

Le développeur front-end élabore le code qui permet d’afficher l’interface visuelle (UI) d’un site ou d’une application. Il s’occupe donc de la partie visible du développement, avec laquelle les utilisateurs sont en contact.

Missions :

Un développeur front-end est en charge de développer le code qui permet d’afficher l’interface visuelle d’un site (UI) et les éléments avec lesquels l’utilisateurs interagit sur un site. Il est en charge de rendre la partie visible du site fonctionnelle, intuitive et ergonomique pour les visiteurs. Suivant le plan et la roadmap qui a été prévu pour le développement d’un site web ou d’une application, il crée et maintient les éléments visuels interactifs tout en améliorant constamment le site pour le rendre plus performant et attractif.

>Je recommande ce métier si on aime créer quelque chose à partir de zéro et le voir utilisé dans le monde réel.

Parcours :

Il n’y a pas forcément de parcours type pour arriver à ce poste, le plus important reste la maîtrise de langages (tel que Javascript) et de frameworks de développement (comme Vue.js ou React). Des formations en école d’ingénieur spécialisée en informatique, un DUT multimédia ou via des formations privées (tel que celle du wagon) permettront d’acquérir de bonnes bases en développement.

Compétences :

Si la patience, la logique, le pragmatisme sont des qualités attendues chez n’importe quel développeur, le développeur front-end doit en plus avoir une certaine sensibilité pour le design puisque son travail impact directement l’identité visuelle d’une marque ou d’un site.

>Une sensibilité au design permet d’être autonome. On est souvent amenés à prendre des micros-décisions sur les interfaces, ou à retravailler ce que les autres ont fait.

Certaines connaissances sont également pré-requises pour la plupart des postes de développeur front-end, par exemple la maîtrise du mark-up HTML5 et CSS3, du langage JavaScript et des connaissances sur les normes W3C.

>Les technologies et les pratiques changent très souvent donc il faut se tenir à jour et ce n’est pas toujours facile.

Collaborations :

Le développeur front-end est proche de l’équipe Produit pour comprendre les besoins et les améliorations à faire ainsi que la roadmap à suivre. S’occupant principalement du visuel du site, il collabore également avec les équipes de design pour savoir à quoi doit ressembler l’interface. Enfin, une interface vide ne sert pas à grand chose, le développeur front-end travaille donc de près avec les équipes de développement back-end en charge des données qui remplissent les interfaces visuelles (la face cachée du site en quelque sorte).

Rémunération :

Pour un profil junior : comptez 2500€ brut par mois.

Pour un profil senior : le salaire peut augmenter jusqu’à 6000€ brut par mois.

À l’international : le salaire médian aux États-Unis est de 6300$ brut par mois.

Évolutions :

Si il le souhaite et qu’il développe les compétences nécessaires, le développeur front-end peut se tourner vers des postes de développeur full-stack ou même back-end. Il peut également s’orienter et se spécialiser en design UX/UI ou en architecture applicative.

Pour découvrir plus de métiers ou explorer d’autres secteurs, retrouvez nos autres vidéos Oh My Job sur Welcome to the Jungle et sur Facebook !

Envie de rejoindre COZY CLOUD ?

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :