9 conseils pour construire son avenir professionnel pendant ses études

  • May 14, 2019

Bac en poche, vous entamez vos études, plus ou moins impatient de vous lancer dans la vie professionnelle. Ces années vous permettent d’alterner entre formation théorique, où vous êtes un peu passif sur votre banc d’école, et stages pratiques qui vous permettent de gagner en expérience et préparer votre insertion professionnelle.

Les cours, les stages, de nouveau les cours, et puis… C’est tout ? Pourquoi ne pas profiter de cette période d’études pour préparer la suite d’une autre manière ? Ne pas rester passif et anticiper dès maintenant votre insertion professionnelle en développant votre réseau et votre expertise ?

Nous avons répertorié quelques bonnes pratiques complémentaires aux stages pour vous permettre en tant qu’étudiant de mettre dès à présent un pied dans le monde professionnel et préparer le terrain pour le futur.

1. Explorer les options de carrière en rencontrant des professionnels

Choix de spécialité, choix de métier, profitez du fait que vous n’ayez pas de pression pour explorer les options !

La période des études vous laisse le temps de réfléchir à ce que vous voulez faire avant de vous spécialiser. C’est le moment de découvrir des métiers, réfléchir à des options de carrière et tester les secteurs lors des stages.

Il peut être alors avantageux de rencontrer des personnes exerçant des métiers qui vous intéressent afin de leur poser des questions sur leur poste, leur quotidien, ce qu’ils aiment dans leur métier et bénéficier de leur conseils ! Une meilleure connaissance des métiers vous aidera à choisir en toute liberté un job qui vous correspond.

Comment le faire, concrètement ?

  • Vous pouvez solliciter votre réseau personnel pour rencontrer des professionnels.
  • Vous pouvez utiliser le réseau des anciens de votre école ou contacter directement via LinkedIn des professionnels qui ont un parcours qui vous inspire.

Quand vous rencontrez ces personnes, n’hésitez pas à expliquer concrètement votre démarche et préparez des questions, normalement, les gens seront ravis de vous répondre si vous accrochez bien avec certains professionnels, pourquoi ne pas en profiter pour choisir un mentor, quelqu’un qui vous guidera et vous inspirera pour ces premières années de vie professionnelle ?

2. Développer son réseau en se rapprochant des profs et des chargés de TD

Non, nous ne vous conseillons pas de vous transformer en fayot ou en lèche-botte… Mais honnêtement, bien s’entendre avec le ou la prof de la discipline qui vous plaît le plus est une très bonne stratégie pour vous approcher du secteur ou du métier qui vous attire, en apprendre plus sur des notions qui vous intéressent ou vous faire bien encadrer pour votre mémoire !
De plus, de nombreux profs du supérieur exercent une profession en dehors de l’enseignement, vous pourriez donc être amenés à travailler avec eux plus tard.

Comment le faire, concrètement ?

  • N’hésitez pas à être actif durant les cours et à poser des questions
  • Vous pouvez solliciter le prof à la fin des cours si vous avez un sujet à éclaircir, besoin d’un avis ou de conseils sur un travail de recherche etc.
  • En tant qu’étudiant, vous pouvez aussi demander à vos enseignants des conseils de lectures ou de conférences pour creuser un sujet, mais aussi des tips pour vos recherches de stage
  • A l’issue de l’année universitaire, pensez à rester en contact avec les enseignants dont vous vous sentiez proche via mail ou LinkedIn, c’est votre réseau que vous construisez !

3. Tirer profit des intervenants extérieurs que l’école met à votre disposition en participant aux conférences et événements de l’école

Lorsque l’école ou l’université organise une conférence ou une table ronde sur une thématique particulière, il peut être enrichissant d’y participer, et pourquoi pas, essayer d’entrer en contact avec les intervenants. Il y a parfois de grands noms de votre discipline qui se déplacent pour mettre à disposition leur expertise auprès des étudiants, une chance inouïe de rencontrer un prestigieux chef d’entreprise ou un chercheur renommé !

Comment le faire, concrètement ?

  • Pas besoin d’aller à toutes les conf’ proposées dans l’établissement, choisissez les sujets qui vous intéressent le plus et les intervenants qui vous parlent !
  • Essayez de rester à la fin pour rencontrer le ou les intervenants, vous pouvez leur poser des questions pertinentes que vous auriez sur le sujet, leur demander des conseils ou simplement les remercier de leur présentation, en n’oubliant pas de vous présenter au passage ou de les ajouter sur LinkedIn après la conférence, on ne sait jamais !

4. S’investir dans les associations de l’école, de l’université

Faire partie d’une association étudiante dans votre école ou votre université est un beau moyen de montrer que vous êtes quelqu’un d’impliqué et de moteur dans la vie de l’école et son rayonnement. Que ce soit une association sportive, caritative, le BDE ou la Junior Entreprise de l’école, chaque engagement associatif se revend plutôt bien par la suite et vous permet de développer des contacts ailleurs, faisant ainsi grandir votre réseau. Cela montre aussi que vous n’étiez pas un étudiant passif parmi tant d’autres, attendant la fin de ses études : vous avez été trésorier, vous avez organisé des événements avec plusieurs centaines d’étudiants, vous avez levé des fonds, etc… Génial !

Comment s’investir, concrètement ?

  • Renseignez-vous d’abord sur les différentes associations actives au sein de l’école auprès du bureau des associations ou du bureau des élèves, il y aura bien une asso qui aura besoin de vous !
  • Les asso des écoles recrutent par période, ne loupez pas le coche et participez aux réunions d’information tenues au sein de votre établissement
  • Préparez vos candidatures : parfois, les associations étudiantes demandent de vraies lettres de motivation et vous font passer des entretiens, un véritable entrainement pour votre vie professionnelle !

5. Prendre des engagements sur des projets sportifs, caritatifs ou culturels qui nous tiennent à coeur

Même en dehors de l’école, il existe de nombreuses manières de vous investir à 100% dans de vrais projets même si vous n’êtes pas encore diplômé ! Événement sportif, organisation d’un festival, association pour une cause qui vous est chère, autant d’engagements qui vous attendent et vous enrichissent.

Même s’ils ne sont pas directement professionnels, ces engagements que vous prenez, de manière bénévole ou rémunérée, sont une occasion idéale d’allier vos passions avec des premières expériences sur le terrain. Vous pourrez ainsi remplir un peu votre CV avec ces projets personnels super valorisants qui montrent que vous êtes engagé dans la vie de la société. Ces projets sont aussi des premières expériences de travail, ils peuvent vous aider à avancer dans votre orientation et vous permettent d’acquérir des compétences très concrètes pour votre vie professionnelle.

Comment le faire, concrètement ?

  • Faites le point sur les sujets qui vous passionnent ou vous tiennent à coeur : le sport, la musique, la photo, la protection des plus pauvres, de la nature, des animaux ?
  • Rapprochez-vous d’organismes qui oeuvrent pour ces causes et proposez-leur vos services, que ce soit pour de la logistique, une collecte de fond, de la sensibilisation, l’animation de leurs réseaux sociaux, l’encadrement concret d’événements et mille autres manières encore ! Beaucoup d’associations cherchent des bénévoles, et certaines même des salariés saisonniers ou à temps partiel.

6. Se former ailleurs qu’en cours

Vous souhaitez creuser un sujet qui vous passionne ? Ou vous mettre à la pointe sur des disciplines ou des techniques tellement innovantes qu’elles ne sont pas encore enseignées dans les cursus classiques ? Excellent !

En suivant des formations courtes extérieures à vos études, à l’aide de MOOCs, de formations en ligne ou de stages intensifs,vous vous donnez la chance de vous spécialiser et de vous différencier, en développant une expertise par exemple, ou de nouvelles connaissances dans une langue, un langage de programmation ou un nouveau domaine ! Contrairement à ce que l’on pense, ces formations ne sont pas toujours payantes, de nombreuses universités internationales mettent à disposition du grand public des parcours en ligne passionnants guidés par les meilleurs enseignants.

Comment le faire, concrètement ?

  • Renseignez-vous sur les MOOCs ou formations en ligne qui existent sur les sujets que vous voulez approfondir (Coursera, Udemy, Open Classrooms etc.)
  • Renseignez-vous aussi sur les formations en présentiel sur des sujets qui vous intéressent, en vous abonnant notamment aux pages des instituts de formation (CNAM ou Collège de France par exemple)
  • Dans certains domaines, comme les langues, n’hésitez pas à faire des stages intensifs comme des stages d’été d’une semaine ou deux en immersion.

7. Développer son expertise en participant à des conférences ou des meetups

Un autre moyen de développer des connaissances pointues dans un domaine est de participer à des conférences et des meetups sur les sujets qui vous parlent, qu’ils soient techniques, scientifiques, artistiques, culturels etc…

En effet, contrairement aux connaissances acquises à l’école, bien tranquillement assis sur votre banc d’amphi’, en choisissant volontairement de vous intéresser davantage à une question, de creuser un sujet, en dehors des heures de cours, vous montrez votre curiosité et votre volonté de devenir expert. Les recruteurs sauront faire la différence !

L’avantage, c’est que comme pour les cours en ligne, c’est vous qui choisissez le sujet. Ça tombe bien, puisqu’il semblerait qu’on mémorise bien mieux lorsqu’un sujet nous intéresse et qu’on est actif durant l’apprentissage !

Comment le faire, concrètement ?

  • Vous pouvez vous inscrire sur Meetup et suivre les thématiques et domaines qui vous intéressent
  • Vous pouvez suivre sur les réseaux sociaux les pages des organisateurs d’événements qui vous intéressent
  • Abonnez-vous à des chaînes de vidéo inspirantes, telles que les TED Talks etc.

8. S’informer de l’actualité d’un secteur ou d’un métier

Pour rester à la point de l’actualité de votre secteur et suivre ce qui s’y passe au jour le jour, vous pouvez vous abonner à des revues spécialisées, des newsletters ou des podcasts : cela vous permettra de suivre ce qui se passe dans la vie scientifique, économique, artistique ou autre en fonction de votre domaine ! Une bonne façon de montrer que vous êtes déjà pleinement impliqué par ce qui se passe ailleurs dans la société, et que vous n’attendez pas la fin de vos études pour vous projeter dans votre domaine !

Comment le faire, concrètement ?

  • Si la presse écrite ou en ligne est parfois payante, il existe de nombreux médias gratuits qui poussent des sujets d’actualités à leurs abonnées. N’hésitez à vous renseigner sur les meilleures newsletters auxquelles souscrire pour vous tenir informé.
  • Dans les bibliothèques universitaires, vous avez souvent gratuitement accès à la presse spécialisée en consultation sur place, un bon plan si vous n’avez pas les moyens d’acheter les magazines qui vous intéressent.
  • Les podcasts sur des thématiques diverses et variées se développent un peu partout, sautez sur l’occasion de suivre l’actualité de chez vous ou dans les transports, mais aussi de creuser des sujets qui vous passionnent !

9. Partager ses idées en créant ou s’investissant dans un blog ou un média

Un sujet vous passionne ? Vous avez des choses à dire ? Pourquoi ne pas créer un blog ou rejoindre un média pour partager sur ce sujet qui vous intéresse, que ce soit la culture, la finance, mais aussi le bricolage, l’agriculture etc…?

En devenant contributeur ou participant à la rédaction d’articles sur des thématiques qui vous passionnent, vous pouvez explorer vos idées, développez vos capacités rédactionnelles et montrez votre engagement… Et, pourquoi pas, vous faire repérer !

Concrètement, comment s’y prendre ?

  • Tout d’abord, il faut avoir des choses à dire et l’envie de les partager à un public plus large que son cercle proche !
  • Il peut être intéressant, si vous ne vous sentez pas de le faire seul, de s’associer avec des amis ou des camarades de promo pour créer un journal, un blog, une chaine YouTube ou un média.
  • Vous pouvez aussi rejoindre des projets existants, étudiants ou non, en proposant vos services comme pigiste, monteur de vidéo ou petite main, l’occasion d’apprendre et de vous documenter en douceur sur votre sujet de coeur !

S’il est bien sûr difficile d’être partout, dans toutes les conférences et associations, tout en gardant du temps pour lire et pour réseauter, il peut être intéressant de choisir deux ou trois de ces pistes d’idées parmi celles qui vous parlent le plus et semblent à votre portée. Ce sont autant de voies pour investir de manière dynamique la période de vos études !

En plus de donner une image positive de vous à vos futurs employeurs et remplir votre CV d’éléments à revendre en entretien d’embauche, le choix de quelques une de ces bonnes pratiques vous permettra de développer de réelles compétences. L’occasion de gagner en confiance en vous et de grandir en professionnalisme, vous préparant ainsi activement à une entrée dans le monde professionnel, avec de belles réalisations à votre actif, un début de réseau personnel et une expertise en croissance… Une vraie longueur d’avance

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photos by WTTJ

Cécile Pichon

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :