Les 6 bonnes raisons d’aller aux afterworks (ou pas)

  • February 27, 2019

« Tu fais quoi après le taff ? », est une phrase qu’on a tous déjà entendue au moins une fois, de la part du collègue qui met l’ambiance ou du manager qui veut bien faire… Grincement de dents ou sourire honnête ? L’afterwork est un concept venu tout droit des pays anglo-saxons, apparu en France il y a une dizaine d’années. Fini le "métro-boulot-dodo", place à un échange informel et convivial avec vos collègues pour casser la routine, sortir de votre zone de confort, ou pire : faire ami-ami avec ses collègues ! Mais qu’est-ce que l’afterwork peut bien vous apporter ? Et surtout quelles limites s’imposer pour être sûr de ne pas scier la branche sur laquelle vous êtes assis ? Welcome to the jungle vous donne 6 bonnes raisons d’aller sociabiliser en afterwork (ou pas).

1. S’intégrer dans son entreprise (et s’y sentir bien)

Bien qu’il puisse faire office d’icebreaker pour les nouvelles recrues, l’afterwork a plus de portée que cela, puisqu’il favorise le sentiment d’appartenance et l’unité en entreprise. Il est plus aisé de faire connaissance, créer des liens, débattre ou simplement rire avec ses collègues quand la journée de travail est finie. L’aspect teambuilding, ou comment renforcer l’esprit d’équipe, est indéniable. Selon un sondage OpinionWay, 60% des salariés qui apprécient leur entreprise considèrent que ce moment de partage indispensable contribue au bien-être au travail, et 7 aficionados sur 10 estiment que l’atout numéro un des afterworks réside dans la découverte approfondie de ses collaborateurs. Malheureusement, la pratique n’est pas si généralisée car seulement 1 entreprise sur 10 y consacre un budget, et au moins la moitié des salariés n’y participeraient jamais.

2. Connaître les informations officieuses

L’afterwork, bien qu’il s’agisse d’un événement professionnel, semble être l’opportunité idéale pour en savoir plus sur les coulisses de son entreprise, les potentielles futures décisions, l’avancée (réelle) des projets, les rapports entre collègues, les méthodes de management de telle ou telle personne… Attention cependant à ne pas tomber dans le colportage et à prendre du recul face aux bruits de couloirs. Car si l’afterwork est une mine d’or d’informations, les propos contiennent forcément une part de ressenti, et donc de subjectivité. Dans tous les cas, mieux vaut en savoir trop que pas assez, et mieux vaut écouter que se dévoiler. À vous de juger ce que vous ferez des précieuses informations que vous récolterez.

3. Enrichir son réseau professionnel, voire changer de poste

Que vous travaillez en start-up ou dans une grande entreprise, les échanges avec des salariés d’autres filières, de départements ou d’équipes vous permettent de faire connaissance avec ces collaborateurs que vous ne voyez que très rarement (voire jamais), et découvrir par la même occasion les visages de votre entreprise. D’un point de vue plus stratégique, les afterworks agrandissent nécessairement votre réseau : nouer de bons liens peut vous aider lorsque vous aurez besoin d’un service, d’une recommandation ou d'un conseil par exemple. Vous pouvez également jeter un oeil aux opportunités de carrière au sein de votre entreprise, avant même qu’elles ne soient sur la place publique. Les reconversions et les mutations en interne ne sont pas rares, et un employeur privilégiera très certainement votre candidature avant de rencontrer des profils externes !

4. Dévoiler sa personnalité

Au travail, les échanges peuvent ne pas être naturels ou spontanés, ils dépendent beaucoup du caractère de chacun (si le salarié est sociable, avenant, optimiste… ou à l’inverse introverti, timide, désintéressé), mais aussi d’une certaine norme de politesse qui s’impose. Si le vouvoiement se perd au profit de rapports de moins en moins hiérarchisés, et d’un management plus horizontal (exit le modèle pyramidal), il est difficile de s’échapper du contexte "boulot". Les afterworks représentent ainsi de bons prétextes pour révéler votre personnalité au grand jour, vos opinions, vos centres d’intérêt, et même votre humour - tout en restant un minimum professionnel et sans perdre sa dignité en étant trop alcoolisé ! ## 5. Se faire des amis… ou trouver l’âme soeur

Généralement, il existe deux écoles : ceux qui séparent religieusement leur vie privée et leur vie professionnelle, et ceux qui ne voient pas d’inconvénients à mélanger les deux. Participer à un afterwork peut vous amener à faire de belles rencontres, à agrandir votre cercle d’amis ou tout du moins, de connaissances ; et qui sait, vous pourrez peut-être même trouver l’amour ! D’après une enquête de l'Ined, 14% des couples français se sont rencontrés au travail… et 44% des personnes sondées par OpinionWay seraient prêtes à se lancer dans une histoire d’amour au bureau (bien que la moitié ne s’y lancerait pas, par crainte de potentielles répercussions). Pourquoi refuser une belle occasion de faire des rencontres naturelles en afterwork, à l’ère du tout digital ? Le train de l’opportunité ne passe jamais deux fois...

À écouter : l'histoire d'Aurore dans notre podcast Le Bureau ! - Celle qui vivait une histoire d'amour au travail -

6. Faire preuve d’esprit corpo'

Dans le monde de l’entreprise, il est bien vu d’être un salarié engagé et motivé. En effet, il existe une règle tacite communément appliquée par tous : si vous n’avez pas l’esprit corporate, vous n’êtes supposément pas assez investi. Vous serez potentiellement pointé du doigt, ou pire, mis de côté lors de réunions ou de décisions si vous vous excluez systématiquement des moments d'équipe. Ce n'est pas forcément un problème, mais gardez le en tête. Heureusement, il existe aussi de nombreuses autres manières de démontrer votre engagement et votre attachement aux valeurs de votre entreprise, qui ne concernent en aucun cas l’amusoire facultatif qu’est l’afterwork - même s’il s’agit d’un bon moyen de montrer patte blanche.

Mais si aller boire des verres avec vos collègues ne vous botte pas plus que ça, ne vous mettez pas la pression, c’est à vous de décider à quel niveau vous souhaitez vivre votre job ! Briller par votre personnalité, faire des connaissances, trouver l‘âme soeur (rien que ça), tomber sur une opportunité, se montrer tout simplement présent… ou au contraire, se distancer pour bien séparer vie pro / vie perso, avoir des relations de surface pour vous consacrer à vos passe-temps et à vos passions. À vous de jauger !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ

Marianne Shehadeh

Créatrice de contenus @ Point Virgule

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :