Développeurs, être visible sur le web permet d'attirer de meilleurs opportunités

  • March 1, 2019

Cet article est issu de la section Behind the Code et s’adresse à un public de développeurs. Pour avoir accès à plus de contenus similaires, comme des retours d’expérience, des interviews de personnalités du monde du développement ou encore des articles de réflexions sur la programmation, n’hésitez pas à consulter directement notre rubrique Behind the Code, entièrement en anglais.

Dans le marché très compétitif des développeurs, trouver un job intéressant n’est jamais simple. Et même si le marché ne cesse de grossir, sortir du lot est plus difficile que jamais. Ceux qui travaillent dans le domaine de la tech ont tendance à changer de poste assez souvent, ce qui augmente encore la compétition, sachant que même ceux qui ont un bon poste finissent par rapidement chercher ailleurs. D’autant que chaque nouveau poste va souvent de pair avec une augmentation de salaire, ce qui motive encore davantage la recherche d’un nouveau poste. Même si votre présence en ligne n’a rien d’obligatoire, il est clair qu’une bonne empreinte numérique peut faire sortir du lot votre profil. Sans compter qu’un profil numérique intéressant risque de donner lieu à des propositions non sollicitées et de créer des opportunités de réseaux inespérées. ## Soyez présent en ligne avec LinkedIn ou un site web
Si vous êtes développeur professionnel depuis plus de 3 ans et que vous disposez d’un compte LinkedIn, il y a de fortes chances que vous ayez déjà été approché par des recruteurs qui proposent souvent des offres sans intérêt. C’est d’ailleurs pour cette raison que bon nombre de développeurs ont désactivé leur compte LinkedIn qui croulait sous ce type d’offres.

Il n’empêche que le marché des développeurs est si compétitif que les entreprises comme Google, Amazon et Facebook recrutent également sur des plateformes comme LinkedIn. Même si elles sont nettement plus sélectives, elles recherchent des candidats sur les mêmes plateformes que les autres entreprises. D’où l’importance d’avoir un profil qui tient la route pour attirer les meilleures offres qui se présentent, *même si ça veut aussi dire être obligé de recevoir plus d’offres sans intérêt au final. That’s life !*

Donc, si vous espérez attirer des recruteurs, vous avez absolument besoin d’un profil qui vous mette en avant. La plupart choisissent LinkedIn, mais il peut également être question d’un site Internet personnel. Dans tous les cas, il devra être facilement accessible. C’est avec ce profil que les recruteurs vous connaîtront mieux et découvriront votre travail. C’est en le consultant qu’ils se feront leur première impression, alors prenez-le au sérieux.

Privilégiez la qualité

Votre profil doit présenter une photo flatteuse en haute résolution. Les gens ont plutôt tendance à se rappeler d’un visage, plus que d’un nom sur une feuille de papier ou dans un e-mail. Avec une bonne photo, les recruteurs de souviendront plus facilement de vous. Votre profil devra également proposer des informations claires et concises sur vos précédents travaux. Les recruteurs et les directeurs des ressources humaines adorent ceux qui savent expliquer clairement ce qu’ils ont fait auparavant, tout simplement parce que cela signifie que vous serez en mesure de bien communiquer en tant qu’employé. Pour finir, essayez de présenter des recommandations de collègues ou de clients/employeurs. Quoi de mieux que le discours enflammé d’un ancien CTO ou d’un client hyper satisfait pour booster votre carrière.

Les portfolios qui présenteront votre travail peuvent prendre différentes formes — comme des contributions open source et un blog actif ou des réponses à des questions posées sur Stack Overflow — mais, quelle que soit la forme, les principes fondamentaux pour créer un profil intéressant sont généralement les mêmes. Gardez à l’esprit qu’un bon profil démontre que vous êtes passionné et que vous êtes motivé pour réaliser un travail de grande qualité. Quoi que vous décidiez de présenter sur votre profil en ligne, assurez-vous que vous êtes fier de vos réalisations. C’est toujours bien de proposer une douzaine de projets à moitié terminés dans votre CV, sur votre compte LinkedIn ou sur votre site personnel, mais ne fournissez des liens que vers ceux qui sont peaufinés et qui reflètent une image professionnelle.

Mettez en valeur ce que vous aimez faire

Pour certains, il est évident que votre présence en ligne devrait avoir un lien avec le travail que vous convoitez ; c’est particulièrement vrai pour ceux qui cherchent à changer de domaine ou d’industrie. Si vous postulez pour un job dans l'infrastructure web, mais que vous avez travaillé en tant que front-end développeur, un post à propos des avantages du HTTP2 ou sur des cas intéressants d’attaques DDoS peut démontrer que vous êtes le candidat idéal, même si votre passé professionnel ne décrit pas forcément vos talents et intérêts pour l’infrastructure. Si vous êtes intéressé par un poste dans la data science, votre portfolio devra présenter les résultats d’une analyse d’exploration de données que vous aurez réalisée avec Jupyter Notebook. Si vous avez envie de travailler sur des applications iOS, il serait bienvenu d’inclure une de vos applications dans votre portfolio.

Selon ce que vous créez — blog, logiciels, analyses ou autres — vous serez invité à en parler lors d’entretiens. Entraînez-vous à parler de vos projets présentés dans votre portfolio. Vous devez être en mesure de décrire votre travail en détail, d’évoquer les outils que vous utilisez, qu’il s’agisse de frameworks ou de librairies, pourquoi vous avez réalisé ce projet, quel est votre rôle en tant que contributeur dans un environnement collaboratif, etc. Vos futurs employeurs souhaitent embaucher quelqu’un qui communique bien et qui est capable de décrire de façon détaillée en quoi consistent leurs réalisations. Et surtout, ne proposez pas des liens vers des projets que vous ne souhaitez plus réaliser à l’avenir. Si vous avez envie d’arrêter de développer des sites web, mais que votre portfolio est rempli de sites Internet, vous allez attirer les mauvais interlocuteurs.

Distinguez-vous en proposant quelque chose de différent

Notez aussi que votre présence en ligne peut ne pas être uniquement en lien avec votre travail. Le processus de sélection d’un développeur fait appel à tellement de questions d’ordre technique, qu’on oublierait presque que vous êtes également examiné pour vos capacités à bien vous entendre avec les autres et à faire partie d’une équipe. Un profil en ligne qui signale certains de vos centres d’intérêt personnels (plutôt que professionnels) peut attirer l’attention d’équipes qui ont les mêmes préoccupations que vous. Si vous êtes musicien, dingue de cuisine, fan de photo, surfeur, joueur d’échecs (ou de n’importe quoi), il y a de fortes chances que vous tiriez votre épingle du jeu justement grâce à votre passion. Cette stratégie est particulièrement efficace si votre CV et l’historique de votre travail indiquent déjà vos compétences professionnelles pour le job que vous convoitez.

Il apparaît que ceux qui présentent différents centres d’intérêt sont mieux positionnés pour réussir dans le contexte économique moderne. Les directeurs des ressources humaines qui le savent très bien seront intéressés par les candidats qui excellent dans plus d’un domaine, surtout dans les petites entreprises où les employés doivent s’adapter rapidement aux changements de circonstances. Assurez-vous de faire ressortir vos centres d’intérêt avec autant de détermination que celle que vous mettez dans votre travail — quelque chose d’inhabituel peut retenir l’attention d’un recruteur ou d’un employeur au moment de choisir parmi des centaines de profils et de CV.

Le meilleur conseil pour ceux qui souhaitent ajouter quelque chose à leur portfolio est de choisir un sujet qui leur plaît vraiment. Les pires projets de portfolios sont ceux qui sont incomplets parce que la personne semble avoir perdu son intérêt pour le projet et ne l’a pas terminé. Le sujet importe moins que la qualité, donc proposez quelque chose qui vous éclate au point d’y passer vos soirées et vos dimanches après-midi. Votre passion sera bien mieux mise en valeur et le fait que le projet soit terminé démontrera la qualité de votre engagement dans votre travail. Et souvenez-vous : un portfolio n’est pas figé. Chaque fois que vous apprenez de nouvelles connaissances et que vous évoluez dans vos projets, vous devrez adapter votre CV pour présenter ces nouvelles compétences. Un portfolio qui date ne fera qu’attirer vers vous des offres qui ne vous conviennent déjà plus.

N’oubliez pas les réseaux sociaux

Que vous le vouliez ou non, votre employeur potentiel va vous Googliser. Vos comptes Twitter, Quora, Stack Overflow, LinkedIn, Facebook et autres seront alors explorés, surtout si vous avez un nom peu courant. Si vous avez un passif en tant que troll Twitter, vous aurez certainement envie de supprimer vos anciens tweets, ou autres publications que vous regrettez. La bonne nouvelle, c’est que vous allez en profiter pour répondre à des questions posées sur Quora ou Stack Overflow, ou pour suivre des conversations positives sur Twitter, parce que c’est l’unique moyen de construire votre réseau tout en créant votre portfolio !

Avoir pas mal de réponses pointues postées sur Stack Overflow indique que vous serez un équipier qui saura aider ses collaborateurs. Un flux Twitter intéressant qui présente des articles et des conversations captivantes indique que vous avez toujours envie d’apprendre, d’explorer de nouvelles pistes et de partager ce que vous découvrez avec votre équipe. Une réponse judicieuse sur Quora prouve que vous êtes capable d’effectuer des recherches, de les communiquer clairement et de partager vos connaissances.

En fait, l’avantage d’être actif sur ces réseaux sociaux, en plus de confirmer votre empreinte numérique, c’est que vous vous créez un réseau dans le même temps. Si vous avez un véritable profil engagé sur les réseaux sociaux, de par la nature de ces plateformes, vous attirerez l’attention d’une plus large audience qui sert de preuve tangible au niveau social pour vos employeurs potentiels. Si vous souhaitez travailler dans un domaine spécifique, un bon moyen consiste à répondre aux questions dans ce domaine sur Quora, Stack Overflow, ou tout autre forum. Vous démontrerez ainsi votre expertise dans ce domaine particulier et entrerez simultanément en contact avec d’autres personnes intéressées par les mêmes sujets.

Enfin, même si c’est un cliché, dans le monde professionnel, beaucoup se joue sur vos connaissances. Être en contact avec les bonnes personnes sur les réseaux sociaux que vous utilisez peut avoir un vrai impact sur qui regarde votre travail et votre portfolio. Créer des relations avec des personnes que vous rencontrez à des conférences, des salons ou autres évènements professionnels peut également aider votre portfolio à tomber entre les bonnes mains. Si vous cherchez un job dans une entreprise spécifique, essayez de fournir un effort particulier pour entrer en contact avec les personnes qui travaillent dans cette entreprise : une recommandation en interne peut parfois faire toute la différence.

Par où commencer

Il y a tellement d’options différentes pour commencer à créer ou étendre sa présence en ligne qu’une petite liste d’idées pour bien débuter n’est pas superflue. Quoi que vous décidiez d’entreprendre ou de poursuivre, veillez à choisir un projet qui vous intéresse vraiment de façon à le terminer, et ne publiez que le travail dont vous êtes fier. Comme nous disions, il arrive de perdre l’intérêt pour un projet et de ne pas le finir, mais si votre portfolio est une collection de travaux inachevés, vous risquez de ne pas envoyer le bon signal à vos employeurs potentiels.

  • Réalisez quelque chose et publiez-le sur GitHub.
    - Il est très important de poster quelque chose en lien avec le domaine que vous convoitez.
    - Commencer et terminer un petit projet vaut mieux que commencer et ne pas finir un gros projet.

  • Contribuez à une librairie open source existante que vous utilisez et que vous appréciez.
    - Il existe de nombreuses discussions sur bon nombre de librairies open source.
    - Il peut s’agir d’une simple amélioration de la documentation.

  • Rédigez un post sur un blog.
    - Ecrivez à propos d’un évènement tech d’actualité ou à propos d’une technologie émergente qui vous intéresse.
    - Ecrivez sur un projet que vous venez juste de terminer.
    - Écrivez un tutoriel à propos d’une librairie ou d’un outil que vous appréciez.

  • Achetez une URL et créez votre site web personnel. Si vous n’êtes pas développeur web, utilisez par exemple Squarespace pour en créer un rapidement qui s’adaptera sur mobiles, tablettes et autres tailles d’écrans.

  • Donnez une conférence ou proposez votre contribution à un évènement local, obtenez la vidéo et publiez-la sur YouTube.
    - Proposez des sujets, même si vous pensez que vous ne serez pas retenu.
    - Il existe de nombreux événements pour lesquels les organisateurs n’attendent pas que vous soyez connu.

  • Quoi que vous fassiez, choisissez un sujet qui vous intéresse vraiment et que vous aurez envie de traiter jusqu’à la fin du projet.

Accédez à plus de contenus pour les développeurs sur la rubrique dédiée Behind the Code !

*Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Illustration par Brice Marchal*

Tyler Bettilyon

Software engineer, writer, and educator on a mission to watch the world learn

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :