Développeurs, les 10 questions à absolument poser en entretien

  • June 5, 2019

Cet article est issu de la section Behind the Code et s’adresse à un public de développeurs. Pour avoir accès à plus de contenus similaires, comme des retours d’expérience, des interviews de personnalités du monde du développement ou encore des articles de réflexions sur la programmation, n’hésitez pas à consulter directement notre rubrique Behind the Code, entièrement en anglais.

Mais pourquoi est-il important de poser des questions en tant que candidat développeur ? Si un entretien permet à l’entreprise de sélectionner les personnes idéales pour le poste proposé, gardez en tête qu’il vous est aussi utile à vous, candidat, pour déterminer si l’entreprise et le poste peuvent correspondre à vos attentes. Les informations contenues dans l’offre d’emploi à laquelle vous avez répondu sont en effet loin d’être suffisantes et il ne tient qu’à vous d’aller au-delà et de poser les questions qui vous permettront d’en savoir plus sur la culture d’entreprise, l’ambiance, les process ou encore les opportunités de carrière. Sylvain Lareyre, fondateur de JobOpportunIT, explique que « les entreprises sont très douées pour présenter leur histoire, les dates clefs et les chiffres mais il ne faut pas hésiter à poser des questions sur les autres aspects de la société. »

Poser des questions à vos recruteurs jouera aussi en votre faveur car comme le souligne Angela Zhang, Engineering Manager chez Plaid, « poser des questions difficiles montre que vous avez réfléchi au type d'enronnement que vous recherchez. » Vous montrerez ainsi que vous êtes pleinement investi dans votre recherche d’emploi et motivé pour trouver un job dans lequel vous saurez vous épanouir.

Vous ne savez pas par quoi commencer ? On vous livre les questions clefs à poser, pour chaque type d’interlocuteur rencontré pendant le processus de recrutement.

Les questions à poser aux Ressources Humaines

Lorsque vous postulez à une offre d’emploi, le premier interlocuteur que vous aurez au bout du fil ou en face de vous sera bien souvent une personne du service des Ressources Humaines. Cet entretien non technique aura pour objectif de faire votre connaissance, de revenir sur votre parcours professionnel, de jauger votre motivation et de déterminer si votre personnalité est en adéquation avec l’entreprise et le poste proposé. De votre côté, cette première rencontre est le moment idéal pour avoir un premier aperçu de la façon dont fonctionne l’entreprise.

« Quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement ? »

Cette question qui peut paraître basique vous apportera de nombreuses informations sur le temps et le sérieux accordés par l’entreprise pour recruter ses développeurs. Votre interlocuteur répond sans sourciller et vous indique les prochaines étapes ainsi que les noms des interlocuteurs que vous rencontrerez ? L’entreprise semble avoir mis en place un process pour le recrutement, ce qui peut indiquer une appétence pour les process de manière générale. Ce qui est plutôt positif si c’est le type d’environnement que vous recherchez.

Vous intéresser aux prochaines étapes montrera que vous êtes quelqu’un d’organisé et qui prend au sérieux ces entretiens. N’hésitez pas à googliser vos futurs interlocuteurs pour préparer au mieux les entretiens à venir. Et qui sait, peut-être avez-vous des connaissances ou amis en commun ou avez-vous été dans la même école ou université ?

« Pour quelles raisons recrutez-vous pour ce poste ? »

Qu’il s’agisse d’un remplacement ou d’une création de poste, la réponse à cette question vous apportera de précieuses informations.

S’il s’agit d’un remplacement, cela n’est pas forcément mauvais signe. N’hésitez cependant pas à essayer d’en savoir plus sur le départ du développeur, en le contactant directement ou en posant la question à votre future équipe si vous avez la chance de la rencontrer. Vous pourrez en profiter pour demander si le périmètre de votre poste sera exactement le même que celui du développeur précédent.

S’il s’agit d’une création de poste, cela signifie qu’un nouveau projet a été lancé ou que l’entreprise est en croissance, ce qui est plutôt positif. Il peut alors être intéressant de poser des questions à votre interlocuteur RH sur les ambitions de l’entreprise en terme de croissance, l’évolution des effectifs attendue et l’impact de cette croissance sur l'organisation des équipes techniques.

Les questions à poser au CTO

L’entretien avec le CTO aura pour objectif principal d’évaluer vos compétences et connaissances techniques, en repartant des résultats d’un test technique réalisé en amont par exemple. Ne faites cependant pas l’erreur de rendre cet échange technique unilatéral et profitez de cette rencontre pour poser des questions non techniques afin d’en savoir plus sur la façon dont est gérée l’équipe des développeurs.

« Quel serait votre candidat idéal ? »

En invitant votre interlocuteur à décrire son candidat idéal, vous en apprendrez plus sur ce qui est attendu sur le poste ainsi que sur l’environnement de travail. N'hésitez pas à rebondir dessus en expliquant pourquoi vous pensez correspondre à cette description de par vos expériences professionnelles et personnelles. Soyez concret. Si vous voulez démontrer que vous êtes quelqu’un qui sait travailler en équipe, prenez l’exemple d’un projet sur lequel vous avez travaillé main dans la main avec des collègues et expliquez ce que vous avez mis en place pour que cela fonctionne et comment vous avez surmontés les éventuelles difficultés.

« Sur quels projets travaille l’équipe actuellement ? »

En décrivant les projets en cours, le CTO vous fournira des éléments clefs sur la durée des projets, les frameworks et outils utilisés, l’organisation de l’équipe technique et ses interactions avec les équipes métier et produit. Montrez votre intérêt en demandant pourquoi telle technologie a été choisie plutôt qu’une autre ou en demandant des précisions sur des détails d’implémentation. Vous verrez si les projets présentés vous font envie… ou pas ! Cette discussion sera également l’occasion de vous renseigner sur les projets à venir sur lesquels vous pourriez être amenés à intervenir.

« Qui décident des features à développer ? »

Cette question vous permettra de comprendre le rôle de chaque équipe et intervenant dans le cycle de vie d’une feature, en particulier au niveau de la remontée des besoins de nouvelles fonctionnalités. Vous pouvez également demander par qui les features sont ensuite priorisées, puis comment elles sont validées avant la mise en production et documentées.

Vous êtes bien sûr libre de donner votre avis sur les process en place, cependant Sylvain Lareyre met en garde et explique que « se montrer trop dogmatique dans ses avis peut être mal perçu. » Garder en tête que les entretiens sont des moments d’échange et ne sont pas forcément propices aux critiques.

« Sur quels critères avez-vous choisi vos Leads Developers ? »

En expliquant pourquoi telle personne a été promu, le CTO vous révèlera les compétences techniques et non techniques qui sont valorisées au sein de l’équipe. Ce développeur a-t-il évolué vers un poste de Lead Developer en raison de ses connaissances techniques, parce qu’il avait une appétence naturelle à aider les autres développeurs, ou encore parce qu’il réalise une veille assidue sur les dernières nouveautés ?

Avoir un historique des dernières promotions vous donnera également des indications sur la manière dont vous pourrez potentiellement évoluer au sein de celle-ci. Si votre objectif est de devenir Lead Developer dans les 2 prochaines années, il est intéressant de savoir si cela est possible ou si toutes les places ont déjà été pourvues.

Les questions à poser à vos futurs collègues

C’est une réelle chance de pouvoir rencontrer votre future équipe lors du processus de recrutement ! Profitez-en car cette rencontre vous permettra de confirmer (ou pas) vos impressions et les réponses obtenues lors des entretiens précédents. Cette rencontre est en effet souvent beaucoup moins formelle et l’on vous conseille de faire de même tout en restant à l’écoute. Sylvain Lareyre conseille ainsi « d’être naturel, car cela ne sert à rien de se cacher, d’être souriant et à l’écoute, sans chercher à parler à tout prix ni montrer son expertise. »

« Quelle est l’ambiance de travail au quotidien ? »

Il s’agit ici de vérifier si l’ambiance de travail correspond à votre personnalité et à ce que vous cherchez. Vous saurez donc si l’ambiance est plutôt studieuse ou festive, les horaires de travail réels, les habitudes de l’équipe pour le déjeuner, ou encore si des activités ou des sorties sont régulièrement organisées en dehors du travail. Cela vous donnera aussi de manière indirecte une indication de la quantité de travail gérée par vos collègues.

« Qu’appréciez-vous le plus dans l’entreprise et l’équipe ? »

Cette question classique mais efficace vous permettra de savoir rapidement si les valeurs et bonnes pratiques qui vous auront été exposées dans les précédents entretiens par la RH et le CTO sont effectivement mises en place et appréciées par les équipes. Rien ne vous empêche de tenter aussi de demander ce qu’ils aiment le moins, si vous le faites avec le sourir. Les réponses seront sans doute différentes en fonction des profils des développeurs, écoutez donc bien toutes les réponses.

« L’entreprise vous a-t-elle aidé à développer votre carrière ? »

Des promesses vous auront sûrement été faite sur ce sujet lors des entretiens avec les Ressources Humaines ou le CTO, mais sont-elles vraiment tenues avec les développeurs déjà en poste ? Ce sujet d’évolution est-il abordé lors des entretiens trimestriels ? Ont-ils rencontré des problèmes pour évoluer comme ils le souhaitaient ? Ont-ils été accompagnés ?

Cela sera aussi l’occasion de savoir si l’entreprise vous laissera du temps pour monter en compétence sur des nouveaux sujets ou pas. Des échanges et retours d’expérience au sein de l’équipe technique sont peut-être également régulièrement organisés.

« Quels sont les projets dont vous êtes les plus fiers ? »

Grâce à la réponse, vous pourrez comprendre si les responsabilités des développeurs au sein de l’entreprise sont plutôt à l’échelle d’une feature ou d’une projet global. Demandez également à vos interlocuteurs si ce sont eux qui ont décidé de l’architecture, des technologies et des librairies utilisés. Cela vous donnera une indication du niveau de responsabilité et d’autonomie auquel vous aurez le droit une fois embauché.

Saisissez cette opportunité pour demander également comment est intervenu le Lead Developer ou le CTO sur le projet. Etait-il présent dans les moments de difficultés ?

Au final, poser des questions durant vos entretiens ne peut vous apporter que du positif : vous obtiendrez de précieuses informations et vous montrerez votre sérieux. Et si les mots sont importants, n’hésitez pas non plus à aller au-delà en faisant appel à votre sens de l’observation sur les échanges non verbaux. Si vos différents interlocuteurs n’ont pas beaucoup de temps à vous accorder en entretien, cela sera sans doute aussi le cas lorsque vous serez en poste et que vous aurez des questions. N’hésitez pas non plus à poser la même question à plusieurs interlocuteurs différents pour voir si vous obtenez la même réponse.

Accédez à plus de contenus pour les développeurs sur la rubrique dédiée Behind the Code !

*Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Illustration par Brice Marchal*

Guillaume Sasdy

C# .NET developer @ CSN Energy

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :