Twitter : réseau social pour @Financiers curieux de #Fintech ?

  • February 1, 2018

« La blockchain est utile dès que l’on a besoin d’un système de confiance » Luca Comparini, Blockchain Leader chez IBM France.

En France, le Directeur Financier type est un homme âgé de 48 ans. Doté de 13 ans d’expérience, il encadre généralement une équipe d’une dizaine de personnes et n’a pas forcément le profil d’un curieux de la Fintech accro aux réseaux sociaux. Pourtant, cet écosystème florissant semble pouvoir bouleverser son métier : ce sont plus de 750 entreprises en France qui ont levé 214 millions d’euros en 2016, et qui pèsent pour près de 50 milliards d’euros de valorisation à l’échelle du globe.

En quoi les Fintechs peuvent révolutionner les départements financiers, et comment ces derniers peuvent s’adapter à la digitalisation de leur métier ?

Confiance et économies : des mots doux pour les DAF

La Blockchain ? C’est une base de données partagée, capable d’enregistrer et de valider des transactions de manière sécurisée, sans qu’il y ait besoin de tiers de confiance. Le tout promis à moindre coût. Cette technologie programmable, au cœur des business de nombreuses Fintechs, dispose de propriétés particulièrement intéressantes pour l’entreprise. Au-delà des banques qui s’attèlent déjà à réformer en profondeur leur back-office, les départements financiers pourraient à leur tour s’emparer de cette technologie. Sécurisation des transactions facilitant l’audit, identification des clients, gestion de paie automatisée, comptabilité plus sûre… Automatiser, réduire les coûts, tout en augmentant la confiance, un rêve à portée de main pour les directeurs financiers.

Twitter, lieu privilégié du partage et du questionnement #Fintech

Le réseau social Twitter revendique en France 49% d’utilisateurs entre 25 et 49 ans et une quasi parité homme / femme - loin du profil du DAF que nous avons évoqué. Pourtant, une étude Voluntae et Antidox révèle que le hashtag #Fintech a été tweeté plus de 51.000 fois en France, dont près de 2.500 fois par des profils de l’écosystème « finance d’entreprise ». Cette communauté grandissante d’hommes et de femmes (35%) âgés entre 27 et 40 ans témoigne d’une grande curiosité pour les Fintechs, et le réseau social apparaît comme un endroit privilégié pour partager et se questionner. Seule une minorité manifeste ses craintes via le partage des articles relayant les menaces que font peser ces bouleversements sur leur métier.

Comment se former et échanger sur ces nouveaux sujets ?

Dès lors, Twitter ainsi que d’autres réseaux sociaux comme LinkedIn pourraient devenir les lieux de prédilection des directeurs financiers et de leurs équipes pour échanger sur des thèmes aussi nouveaux. Si aucune tendance ne se dessine aujourd’hui, on peut parier que ces réseaux sociaux auront un rôle à jouer. Car les sujets de la Fintech et de la Blockchain ne sont encore maîtrisés que par peu de personnes au sein de l’entreprise. Une étude menée par le cabinet Deloitte en Europe montre que presqu’un tiers des entreprises interrogées n’ont jamais évoqué le thème de la Blockchain. Dans un contexte de méconnaissance de ce qui s’annonce comme une rupture technologique, l’émergence d’influenceurs et de communautés de partage sur ces réseaux sociaux pourrait aider l’écosystème de la finance d’entreprise à se former et à échanger pour aborder au mieux la digitalisation de leur métier. Seuls quelques comptes proposent aujourd’hui des informations centrées sur les #Fintechs, notamment @FranceFintech (12k abonnés), une page qui regroupe des articles et des échanges sur le sujet. A l’étranger, quelques influenceurs comme @MikeQuindazzi (Managing Director chez PwC, 67k abonnés) surfent sur la tendance de la tech. À vous de vous faire remarquer !

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir tous nos meilleurs articles dans votre timeline !

William

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :