Comment devenir entrepreneur de sa propre vie ?

  • November 17, 2016

La majeure partie de notre vie est consacrée au travail. Pour beaucoup, les rêves sont incompatibles avec cette vie professionnelle : le parcours d’Alexandre, 25 ans, démontre le contraire. En appliquant les règles de l’entrepreneuriat à sa propre vie et en suivant ses motivations les plus profondes, il a fait de tous ses rêves des réalités. Après avoir été pizzaiolo, il a repris des études, est diplômé d’EMLYON et Sciences Po Lyon et a même co-fondé Corporate for Change chez Ticket for Change. Son prochain projet ? Intro the Dream : un voyage à travers le monde à la rencontre des plus audacieux… Leçon inspirante pour faire les bons choix, professionnels comme personnels !

« Le travail, on y passe 80 000 heures de sa vie. C’est là qu’il faut trouver du sens !»

« J’ai une vie après le travail ! ». Ça, c’est ce que beaucoup disent pour justifier le fait qu’ils arrivent à prendre du temps pour faire autre chose. Comme si vie et travail étaient complètement dissociés. Pourtant, selon Alexandre « le ratio est plutôt inégal ! Avec 80 000 heures occupées par le travail, j’estime plutôt qu’elle est là la vie… et pas dans les quelques heures allouées à des activités sympa le soir, entre 20h et 22h ! Encore faut-il bien choisir son travail pour qu’il nous inspire et nous fasse nous dépasser ». En effet, la clé serait dans le sens. Apporter du sens à son travail permet d’activer et de décupler son potentiel, pour se réaliser et vivre pleinement en dehors mais aussi au travail ! Le premier conseil d’Alexandre ? « Ne choisir ni une boîte ni un statut : choisir son manager ! ». Le boss est celui qui inspire, nous fait utiliser le meilleur de notre potentiel. Deuxième conseil : « Déterminer les critères qui comptent pour nous et suivre ses envies ! ».

« Mes critères ? Je voulais absolument être entrepreneur. Ce qui m’importe le plus, c’est de faire bouger le business des grandes entreprises pour provoquer un impact sociétal. C’est durant un week-end, pendant mes études, que j’ai rencontré Matthieu de Ticket for Change. Quelques mois plus tard, je partais faire le Tour et en rentrant, j’ai commencé à travailler sur un projet pour faire collaborer entrepreneurs sociaux et grands groupes. Ce projet, je l’ai finalement créé au sein-même de Ticket for Change, en co-fondant Corporate for Change dès 2015. « Mutualiser ses envies et en faire un projet de vie, par le travail, c’est ça trouver du sens !». Mais peut-on vraiment tous être acteur pour « créer son poste et sa vie » ?

« Tout est possible, aucune route n’est tracée ! La vie, c’est une aventure…»

« On a toujours fait ça dans ma famille ». « Je n’ai pas les capacités pour y arriver ». Les déterminismes sociaux et l’auto-censure sont les pires entraves à la créativité et à la quête de sens. Pour Alexandre, personne n’est vraiment déterminé à rien. Il en va du ressort de chacun de créer sa route ! À 16 ans, il arrête ses études pour travailler et devient pizzaiolo. C’est là que sont nées ses envies d’entrepreneuriat et il monte même par la suite une activité de location de DVD livrés à domicile. « Quand j’ai dû faire le Business Plan, impossible de mettre mes idées sur papier. Le fait d’avoir arrêté mes études m’avait empêché de développer un esprit de synthèse pour structurer tout ça. Ce projet s’est éteint et j’ai alors décidé de retourner étudier ! » Le Niçois passe donc son Bac, va en prépa et obtient finalement un double Master EMLYON / Sciences Po Lyon. La spécialité choisie ? Entrepreneuriat.

Quand on lui demande quel est son livre préféré, Alexandre répond « Magellan de Stefan Zweig ». « C’est l’histoire d’un mec qui part faire le tour du monde sans savoir où il va, qui va faire un voyage que personne n’a jamais fait, pour découvrir des territoires. C’était il y a longtemps mais ce que permet le digital dans le monde d’aujourd’hui ouvre les mêmes parallèles ! On peut avoir un cap et explorer le chemin. Et au pire…ça marche ! ».

« On peut mener sa vie comme une vraie startup avec un projet et un objectif ! »

« Être entrepreneur de sa vie, c’est transposer les techniques d’entrepreneuriat à sa propre existence. D’abord une réflexion, puis un projet, une stratégie de comm’, d’acquisition, mais sans finalité de profit. La seule exigence consiste à avoir identifié ce qu’on veut pour chercher un alignement. Pour cela, pas de recette miracle : il faut faire une introspection, comme une grille McKinsey de soi ! ». Il pensait ne pas être fait pour les études, c’est finalement en comprenant le sens et l’importance d’étudier, en ayant un but derrière, qu’il a activé son potentiel. « C’est indispensable de remettre en question les choses à l’aune de ce qu’on ressent et de qui on est. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à les mettre par écrit !».

Avec Corporate for Change, il a créé le job qu’il voulait : permettre aux grandes entreprises de résoudre les défis urgents du 21e siècle. « Mais après 2 ans, le constat qui me marque le plus, c’est que beaucoup ne réalisent pas leurs rêves. Depuis longtemps, j’avais un projet : celui d’aider chacun à s’inspirer, à découvrir les parcours des autres, à travers le monde entier. Un jour je me suis dit : pourquoi ne pas le faire ? ». Il a démissionné et l’aventure Into the Dream commence !

« Notre projet : rencontrer tous ceux qui ont fait de leurs rêves des réalités… »

En couple depuis le lycée, c’est avec Océane qu’il part en janvier pour 2 ans autour du monde, avec leur projet. Into the Dream c’est l’envie de partir à la rencontre de tous les audacieux qui ont accompli leurs rêves, de créer du lien et de rendre visibles leurs parcours pour le plus grand nombre ! Sur leur site et leur page Facebook, ils présentent des portraits, les vies et convictions de ces gens qu’ils rencontrent. Le but est de constituer une vraie communauté, de faire un panorama des « rêves de vie » dans le monde.

« Le projet commence juste ! Ticket for Change nous soutient dans cette aventure et nous aide avec son réseau, ses outils. Pour l’instant on a créé notre guide d’entretien et on a l’a testé sur une vingtaine de personnes entre Paris et Rome. Après l’Europe, on va partir en Amérique latine sept mois, puis aux Etats-Unis, en Asie, en Océanie, Asie du Sud-Est et Afrique. On n’a pas pris de billet retour ! Pour l’instant sans business model, on va vivre sur nos économies et s’entourer de partenaires. On aimerait créer des événements inspirationnels dans chaque pays dans lesquels on passe, pour inviter les gens à se rencontrer, à se poser les bonnes questions.

Ce projet c’est l’envie de montrer que chacun peut réaliser ses rêves et se mettre en mouvement! Il suffit parfois juste d’une source d’inspiration…

« Être entrepreneur de sa propre vie : et si vous commenciez là ? »

« If you can dream it, you can do it » Disney

Voici ses meilleurs conseils pour devenir enfin acteur de sa vie :

  • Commencer : une fois le premier pas fait, tout s’enclenche !
  • Ne pas avoir peur de l’inconnu
  • Arrêter de penser que les « autres » sont tout puissants : tout le monde a peur !
  • Rencontrer des gens, faire du coachsurfing, parler aux gens dans la rue…
  • Se rappeler que tout est possible et rien n’est figé !
  • Voir l’échec comme un apprentissage : si ça ne marche pas, ce n’est pas grave. Positiver !
  • Garder toujours une porte de sortie accessible si besoin
  • Apprendre à se connaître, faire sa propre introspection : essayer de se comprendre
  • Prendre le temps qu’il faut

Comme le développe Tristan Garcia dans son livre Faber, il y a une distinction entre ceux qui choisissent de rentrer dans le rang, d’oublier leurs espoirs… et ceux qui se rebellent ! Que choisirez-vous ?

Retrouvez et suivez le projet Into the Dream sur leur page Facebook.

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Camille Montaz

Freelance Communication & Rédaction

Envie de rejoindre Ticket for Change ?

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Pour aller plus loin

Les derniers articles

Suivez-nous!

Chaque semaine dans votre boite mail, un condensé de conseils et de nouvelles entreprises qui recrutent.

Et sur nos réseaux sociaux :